Publi-information

Le désherbage des colzas Comment concilier utilité et respect des ressources en eau ?

BASF

Le désherbage des colzas est extrêmement important pour la culture. Afin de conjuguer les intérêts des producteurs et les exigences sociétales, voici des clés d’analyse et des recommandations.

Cours d'eau colzaComment concilier utilité et respect des ressources en eau ? 

Le désherbage, une étape essentielle en culture de colza

Comme toutes les cultures, le colza souffre de la concurrence des adventices pour les nutriments, l’eau et la lumière. Cette concurrence joue notamment sur le remplissage des grains.

Mais le colza est également très sensible à l’étouffement précoce : c’est la culture qui se sème le plus tôt, et comme les températures sont encore élevées courant août/début septembre, les adventices lèvent et se développent très vite. Elles sont alors responsables de colzas chétifs et de pertes de pieds. Dans les pressions les plus fortes (en particulier de graminées ou de géraniums), la culture elle-même est compromise.

Un désherbage efficace s’effectue donc tôt dans le cycle de la culture pour laisser le champ libre au colza et sécuriser son implantation.

Le désherbage des colzas est utile dans la rotation

Les agriculteurs rencontrent de plus en plus de difficultés à contrôler les graminées annuelles dans leurs céréales. Ils utilisent les têtes de rotation pour diversifier les pratiques culturales et les herbicides.

Le colza est une culture essentielle dans ce contexte :

  • en utilisant la bonne stratégie, on peut atteindre 100 % de contrôle des vulpins ou des ray-grass et participer à faire baisser le stock de graines ;
  • les herbicides utilisés en colza sont des sources de diversification des modes d’action pour une bonne gestion des phénomènes de résistances.

En conséquence, le contrôle des graminées dans le colza facilite le désherbage des céréales.

Cadre réglementaire et technique

D’une manière générale, les produits phytosanitaires sont évalués de manière très approfondie. Cette industrie est le secteur professionnel le plus contrôlé en France. Les produits sont homologués pour un certain usage. Dans le cadre de cet usage, ils peuvent être utilisés sans risque pour l’environnement, l’opérateur, les consommateurs ou encore les riverains.

Concilier désherbage et protection de la ressource en eau

Dans certains cas exceptionnels, il arrive de mesurer des teneurs en produits phytopharmaceutiques supérieures à celles attendues et prédites par les modèles utilisés lors de l’évaluation. En ce qui concerne les herbicides colzas, la présence de traces s’explique par :

  • des zones localisées de transfert extrêmement rapide vers les eaux souterraines ;
  • des erreurs d’utilisation à l’origine de pollutions dites ponctuelles (gestion des bidons, des fonds de cuve, etc.).

Pour gérer de manière professionnelle, les transferts potentiels d’herbicides colza vers les ressources en eau, il convient :

  • de raisonner les traitements (quelle que soit la situation) en connaissant ses parcelles et en appliquant le bon produit, à la dose utile au bon moment ;
  • d’identifier les zones de transfert rapide et de diversifier les herbicides utilisés sur ces zones. Les distributeurs et prescripteurs agricoles sont sensibilisés et sont en mesure de proposer aux agriculteurs des programmes alternatifs sur une zone vulnérable donnée ;
  • de veiller à bien suivre les bonnes pratiques d’utilisation des produits phytosanitaires

Pour aller plus loin, les recommandations des firmes, des distributeurs et de Terres Inovia sont précisées sur cette page : Pérenniser les herbicides colza - tous concernés ! Les 10 actions à mettre en œuvre

Retrouvez tous les conseils de BASF pour optimiser son colza sur opticolza.fr.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires