MAÏS DENTES En zones très précoces et précoces

Historiquement, la plupart des hybrides cultivés dans les régions du nord de la France sont des maïs cornés-dentés, dont les caractéristiques agronomiques sont parfaitement adaptées à ces zones climatiques. Cependant, l’offre en maïs denté pour les zones très précoces et précoces s’étoffe. Quelles en sont les raisons ?

KWS
Le maïs : 2 types de grains différents

Dans le monde, la plupart des maïs cultivés sont des maïs dentés. C’est en Europe et plus particulièrement au Nord de celle-ci que l’on retrouve les maïs corné-denté cultivés pour le fourrage mais aussi pour le grain. On retrouve principalement dans cette catégorie des hybrides d’indice FAO inférieur à 300.

Le maïs appelé corné-denté, parfois en langage courant simplement nommé « corné » est obtenu par le croisement d’une lignée dentée avec une lignée cornée. Le maïs denté est la résultante du croisement de deux lignées dentées. Les maïs de type corné-denté présentent à maturité sur la couche externe de l’albumen, un amidon vitreux à structure dense et compacte.  Les maïs de type denté présentent quant à eux un albumen avec de l’amidon farineux. Le grain denté est relativement plat et possède une dépression à son sommet.

Points de différenciation

Les deux types de grains présentent des approches culturales très proches, mais on peut relever quelques éléments différenciants. Les maïs corné-denté ont, grâce à la sélection, une très bonne adaptation aux conditions froides de printemps et se caractérisent par une bonne vigueur de départ. Compte tenu de leur floraison précoce et d’une phase végétative plus courte, ils ont un nombre de feuilles moins important et nécessitent d’être cultivés à des densités plus élevées que les dentés. Concernant les dentés, il faut rappeler que l’initiation des épis dentés est indéterminée. Ils ont ainsi la faculté d’avoir un nombre de grains par rang important, et d’autant plus élevé que les conditions de culture sont favorables. Le dernier point de différenciation entre les deux types de grain concerne la dessiccation. Le grain denté, constitué essentiellement d’une amande farineuse, a une meilleure dessiccation que les grains corné-dentés. Il permet ainsi d’atteindre des taux d’humidité très bas à la récolte (inférieur à 27%).

Le meilleur choix

En grain, les programmes de sélection favorisent de plus en plus les génétiques dentées, avec notamment une volonté de proposer des hybrides sur les marchés précoces et très précoces au nord de la Loire. Ces programmes s’orientent vers les hybrides pour lesquels la vigueur de départ reste élevée et suffisante pour les conditions parfois froides d’implantation. Ces types de maïs permettent d’apporter un renouveau génétique, dans des zones historiquement tournées vers les maïs à grain corné-denté.

En industrie semoulière, on recherche un maximum d’amidon vitreux. Seules les génétiques issues des maïs de type corné-denté permettent de répondre à cette attente.

En fourrage, le maïs corné reste le meilleur choix pour apporter rendement et valeur alimentaire. Au stade 30-35 % de MS, le maïs corné présente un appareil végétatif encore vert, l'épi est constitué à 50 % d'humidité et son potentiel de rendement est maximum. Au stade ensilage, les maïs cornés dentés, sélectionnés spécifiquement pour le fourrage, présente ainsi un excellent rapport épi sur plante entière, et une valeur énergétique optimale, équilibrée entre amidon et digestibilité des fibres.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

Chargement des commentaires