Publi-information

SILO Limiter les pertes à l’ouverture du silo de maïs

Ouvrir un silo de maïs revient à réintroduire de l’oxygène dans un milieu anaérobie stabilisé. Quelles sont les précautions à prendre pour limiter les pertes éventuelles ?

KWS

Réintroduire le moins d’oxygène dans le silo

Le front d’attaque du silo va réintroduire de l’oxygène dans un milieu qui s’est stabilisé progressivement avec une disparition de l’oxygène, associé à une baisse du pH. La présence d’oxygène va donc réactiver dans un premier temps des bactéries et des levures, peu sensibles à un pH bas, qui vont alors faire remonter celui-ci, et ainsi laisser la place à la réactivation d’autres micro-organismes. C’est cette nouvelle activité qui peut engendrer des échauffements, des réactions en chaîne, conduisant à des pertes et une baisse éventuelle de l’appétence du maïs. Toute action permettant donc de limiter la réintroduction rapide d’oxygène dans le reste du silo aura un impact positif pour sa conservation à terme.

Stabiliser le front d’attaque

Les pratiques de désilage sont souvent à l’origine de nombreuses pertes. Elles peuvent conduire à ébranler de façon trop importante le front d’attaque, favorisant la réintroduction de l’oxygène dans le silo. Il est essentiel d’utiliser des outils adaptés (godet dessileur, mélangeuse automotrice). Le calcul de la vitesse d’avancement en amont de la confection du silo, tenant compte des besoins journaliers du troupeau en maïs est également un point important pour anticiper la taille du front d’attaque. Enfin, quelques pratiques ponctuelles mais néanmoins importantes comme ramasser le fourrage laissé en vrac au pied du silo doivent être mises en place quotidiennement.

Leviers pour limiter l’impact de la réouverture du silo
Avoir réalisé un silo avec une porosité faible : teneur en MS inférieure à 35 %, tassage adapté.

Retenir la valeur repère de 400 kg d’engin tasseur/tonne de MS entrante/h.A 35 % MS, réaliser des couches de 10 cm d’épaisseur max.

Adapter la largeur et hauteur du silo pour un avancement suffisamment rapide (min 10 cm en hiver et 20/25 cm en été)

Eviter toute destructuration du front d’attaque.

Privilégier une exposition du front d’attaque vers le nord

Relation entre surface du front d’attaque et quantité totale de maïs consommée par jour – Source Arvalis

Quantité de maïs consommée par jour en kg1005001000150020003000
Surface de front d’attaque pour un avancement de 20 cm/j2 m211 m223 m234 m245 m268 m2

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également