Le sevrage du maïs Une période délicate

KWS Terre-net Média

Jusqu’au stade 4 feuilles, la plante se développe grâce aux réserves contenues dans la graine. Mais lorsque les réserves commencent à s’épuiser, le maïs passe alors par une période délicate.

Maïs stade 4/5 feuillesTout savoir sur le sevrage du maïs, une période délicate. (©KWS) 

La période de sevrage : que se passe-t-il ?

Le sevrage correspond au passage des réserves de la graine à l’autotrophie. À ce stade, la plante doit s’appuyer sur la mise en place de la photosynthèse et sur le développement de son système racinaire. Que ce soient les feuilles ou les racines coronaires, l’ensemble se met progressivement en place, et tout stress rencontré par la plante peut entraîner un ralentissement, voire un retard de croissance.

Cette période cruciale mérite une observation particulière des plantes, bien que dans beaucoup de situations, il y ait peu de solutions curatives. En effet, les stress sont le plus souvent amplifiés par une mauvaise préparation de l’implantation : lit de semences grossier, semis trop rapide, profondeur non adaptée.

Rougissement, jaunissement, décoloration : une palette de couleur

A partir de 4/5 feuilles, il arrive que les plantules présentent un aspect anormal, avec des variations de couleur, ou de port, qui sont le témoignage de symptômes liés à un problème précis. Ce sont alors soit des difficultés ponctuelles, liées au passage à l’autotrophie, soit des difficultés plus profondes dont il faut confirmer le diagnostic.

L’une des manifestations les plus courantes est le rougissement des plantes. C’est le plus souvent une pseudo carence en phosphore liée à un problème d’assimilation par la plante. Les symptômes sont accentués par des températures basses, ou par une compaction. Ils disparaissent avec l’élévation des températures, le plus souvent rapidement, et avec un peu plus de temps lorsque l’origine du phénomène est due à un problème de structure du sol. L’utilisation d’un engrais starter au semis est la solution la plus efficace en préventif.

D’autres symptômes peuvent également apparaître à ce stade, et doivent être observés finement afin de confirmer le bon diagnostic, et d’apporter une solution lorsque cela est encore possible.

Présence de taupins ?

Les symptômes liés à la présence de ravageurs apparaissent également très souvent à ce stade de la culture. Le plus fréquent des ravageurs reste le taupin, en particulier dans les régions humides, ou lorsque le maïs est assolé avec des prairies. Les attaques se répartissent par foyers ou par taches dans la parcelle, tout comme les carences. Mais contrairement à celles-ci, l’apparition des premiers symptômes peut être visible dès le stade 3 feuilles. On observe souvent un flétrissement de la plante, parfois une décoloration d’une partie du limbe, voire une disparition des plantes dans le cas des attaques les plus sévères. Mais dans tous les cas, il suffit d’observer le collet de la plante, et d’y trouver une petite perforation circulaire pour confirmer le diagnostic. Il n’y a malheureusement aucune solution curative lors de l’apparition des premiers symptômes.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

Chargement des commentaires