Publi-information

Companion L'outil de surveillance collaborative des cultures de BASF

Terre-net Média

Mars rime avec reprise du développement des cultures d’hiver et approche des premiers semis de printemps. Pour accompagner les tours de plaine à venir, BASF France Division Agro lance « Companion » : une application mobile de surveillance collaborative de l’état sanitaire des cultures. L’objectif : apporter une aide aux agriculteurs dans la vision locale de la situation et la prise de décision liée à leurs interventions phytosanitaires.

Companion Pour une agriculture compétitive et responsable, BASF Agro France travaille au développement du numérique et du biocontrôle. (©Fotolia)

Déjà engagé dans l’observation agricole avec Observ’online, utilisée par les techniciens de la distribution, BASF propose une application qui se veut plus collaborative pour les agriculteurs et les viticulteurs : « Companion ». Disponible sous Android et iOS, cette application mobile gratuite de surveillance collaborative des cultures est dédiée aux agriculteurs et à tous les professionnels pouvant être amenés à observer des cultures comme les instituts techniques ou de formations, la distribution agricole, etc.

Son ambition : permettre, à tous les acteurs agricoles, un « enregistrement facile des observations effectuées lors des tours de plaine et de les partager instantanément avec les autres utilisateurs », indique Pascal Lacroix, responsable du pôle marketing services de BASF. Companion est utilisable pour les grandes cultures et la vigne. Il est ainsi possible de saisir des observations sur les cultures de betterave, blé dur d’hiver, blé tendre d’hiver, colza, féverole, lin, maïs, orge, pois, pomme de terre, tournesol, triticale et vigne.

Chaque utilisateur dispose d’une vision en temps réel des observations réalisées par les autres utilisateurs et donc de la situation des maladies et des ravageurs dans un rayon géographique qu'il peut définir. L’objectif de BASF est « d’apporter la technologie au service du travail de l’agriculteur et de lui permettre une surveillance collective et interactive », indique Yohann Béréziat, responsable orientation agriculteurs de BASF.

« Une application facile à prendre en main »

Pour signaler l’observation d’une maladie, d’un ravageur ou d’un dégât climatique sur une parcelle, l’utilisateur indique les principales caractéristiques de cette observation : localisation, culture, stade de culture et niveau d’infestation, et peut également ajouter une photo.

L’application référence 150 bioagresseurs des principales grandes cultures françaises ainsi que de la vigne. Des fiches pédagogiques sont disponibles comme appui à l’observation et à la reconnaissance des maladies et ravageurs.

Companion dresse ainsi une synthèse des signalements effectués par d’autres utilisateurs en temps réel et chaque utilisateur reçoit une alerte lorsque des risques sont signalés à proximité de son exploitation. « Une application facile à prendre en main, commente Alexandre Vilain, agriculteur en Charente-Maritime, avec une interface ludique et des informations faciles à consulter. »

Vidéo de présentation de l'outil Companion par BASF

Quel intérêt pour les agriculteurs ?

De multiples canaux d’information existent déjà concernant le suivi de cultures : via les conseillers cultures, les groupements d’agriculteurs, les réseaux de Bulletin de santé du végétal, etc. BASF présente cette application comme « un outil de partage, pouvant être un support supplémentaire d’échange entre acteurs agricoles et met en avant le côté instantané de Companion, pour plus d'autonomie et de souplesse dans la prise de décisions pour une exploitation agricole ».

L'utilisateur a la possibilité d'exporter ses propres observations hors de l'application pour d'autres usages (logiciel de traçabilité...). De plus, cette version est « un modèle extensible, voué à évoluer au fur et à mesure des retours et des besoins des utilisateurs, commente Yohann Béréziat. BASF s’inscrit dans la démarche du "faire ensemble" et montre sa volonté d’inclure les futurs utilisateurs dans la réflexion des fonctionnalités de l’application ».

Pour le moment, seuls les maladies, les ravageurs et les dégâts climatiques sont répertoriés sur l’application. Les problèmes de carence ou de présence d’adventices dans une parcelle par exemple ne sont pas encore pris en compte ou peuvent être signalés dans les commentaires. D’après les premiers retours, BASF envisage également l’ajout de la saisie des pesées de biomasse de colza en sortie d’hiver ou l’ajout d’informations sur les parcelles, comme la variété cultivée, afin d’améliorer la pertinence de l’application.

Si vous souhaitez utiliser cette application, cliquez sur le lien de téléchargement de Companion

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires