Publi-information

Station météo connectée Prévenir plutôt que guérir… même pour les aléas climatiques ?

Terre-net Média

Groupama profite du déploiement des capteurs en agriculture pour miser sur la prévention face aux risques encourus sur une exploitation agricole. Mais de là à anticiper les aléas climatiques, le chemin est encore long. Pourtant, les stations météo connectées ouvrent des perspectives intéressantes.

Station MétéusLe partenariat avec Isagri autour des stations météo connectées et le lancement de l’application digitale Mes Risques s’inscrivent dans le projet global Initiatives Agricoles conduit par Groupama. (©Isagri)

Groupama Paris Val de Loire déploie un partenariat avec Isagri pour densifier la collecte des informations recueillies par les stations connectées Météus et aider ainsi les agriculteurs, grâce à des prévisions plus précises, à mieux piloter leurs itinéraires culturaux. Éric Gelpe, directeur général, rappelle que « le premier objectif d’un assureur est d’éviter le sinistre. Il est donc avant tout un gestionnaire de risques ». Concernant le risque météorologique, l’idéal est d’obtenir, via l’implantation de stations connectées, un maillage conséquent du territoire afin d’obtenir des prévisions et des indicateurs aussi précis que possible sur lesquels l’agriculteur peut s’appuyer pour déclencher ou non ses interventions.

« Météus, commente Alexandre Diaz, responsable innovation chez Isagri, a pour ambition de fournir à chaque agriculteur du réseau, des données météo intelligentes et précises, essentielles à son métier, où qu’il soit sur son exploitation, et à tout moment de la journée, grâce à l’application mobile. » Pour entrer dans le réseau Météus, l’exploitant doit acheter une station. Via l’application, il valorise les données météo issues de sa propre installation, mais aussi de celles des autres membres. « L’avantage le plus évident est de ne pas avoir à investir dans de multiples stations, pour ses parcelles éloignées notamment. »

Partager ses informations

De plus, chacune d'entre elles alimente les modèles de prévisions météorologiques afin d’en améliorer la qualité saison après saison. Quant à la gestion du risque sanitaire des végétaux, les alertes gagnent en précision et fiabilité. Chaque agriculteur pourra également localiser et partager ses propres observations (apparition d’insectes ou de maladie), ce qui permettra de tenir à jour une carte radar locale avec des zones de risque spécifiques.

Groupama Paris Val de Loire a fait l’acquisition de 12 stations météo connectées pour équiper six experts récoltes référents et six viticulteurs de la région. 16 sociétaires producteurs de grandes cultures recevront un pluviomètre connecté. « Pour accompagner les clients fidèles et les jeunes installés, nous prévoyons, dans un second temps, d’intégrer Météus à notre programme fidélité FidéAgri et à la charte Terre Entreprise Jeunes Agriculteurs. » L’assureur prendra alors à sa charge une partie des frais d’acquisition. « Car plus il y aura de stations installées, meilleures seront les prévisions et donc la gestion des risques. »

Autodiagnostic d’exposition aux risques
Groupama Paris Val de Loire propose une application d’auto-évaluation des risques sur l’exploitation. Développée par NGPA Prod et lancée lors du salon Innov’Agri 2016, Mes risques est disponible sur tablette et smartphone. Cette appli évalue le degré de maîtrise des risques auxquels une ferme est exposée. Cet autodiagnostic gratuit rassemble une trentaine de questions, classées en grandes familles de risques : environnement économique, mise en cause, dommages aux biens et aux personnes.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également