Publi-information

Rentabilité du désherbage Combiner chimie et agronomie rapporte 600 €/ha/an

Bayer

En comparant les coûts de mise en oeuvre et les bénéfices obtenus de différentes stratégies de désherbage, il apparaît qu’un programme diversifié incluant une part d’agronomie est la plus rentable des options.

Parcelle de bléAu bilan, une stratégie de désherbage élaborée rapporte toujours plus qu'une stratégie plus simple. (©Bayer)

L’analyse de l’évolution des marges, à charges constantes, une fois déduit le coup du traitement et du passage pour le désherbage, montre que la combinaison de techniques agronomiques et de solutions chimiques pour gérer les adventices est une stratégie payante.

Différentes stratégies de désherbage ont été conduites sur la plateforme Herbinnov de Bayer dans la Marne. Sur un essai notamment, se sont succédé un blé en 2015, un colza en 2016 et de nouveau un blé en 2017. Ont ensuite été testées pour être comparées plusieurs stratégies : un programme avec des modes d’action limités, un autre avec des spécialités de familles chimiques diversifiées. Ces deux modalités ont été conduites en parallèle sur des cultures implantées en semis simplifié, ou derrière un labour, un faux semis et avec un décalage des dates de semis pour le second blé.

Sur trois ans, le produit cumulé s’établit à 1 922 €/ha dans le cas de semis simplifiés combinés à une action chimique herbicide peu diversifiée. La mise en place d’un programme d’automne élaboré permet d’atteindre 3 359 €, soit un gain de 1 437 €/ha sur trois ans par rapport à la première stratégie ! Le recours à des actions agronomiques uniquement (labour, faux-semis, semis décalé) permet d’atteindre un produit comparable de 3 599 €, soit un gain de 1 677 €/ha sur trois ans.

Enfin, en mobilisant les deux leviers, agronomique et chimique, le produit atteint 3 722 € ! Ainsi, malgré des charges plus élevées (783 € contre 534 €, toujours sur trois années de cultures), la stratégie de désherbage la plus élaborée apporte une plus-value globale de 1 800 €/ha sur trois ans, soit 600 €/ha en moyenne à l’année, par rapport à la stratégie la plus simple.

Les plateformes Herbinnov étudient différentes stratégies de désherbage des grandes culturesLe désherbage des grandes cultures constitue un réel levier de rentabilité pour une culture et toute la rotation. (©Bayer) 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également