Publi-information

Plateformes Herbinnov FAQ des agriculteurs en visite et réponses apportées

Terre-net Média

Comment gérer au mieux les résistances ? Quelle efficacité réelle peut-on attendre des solutions phyto ? Quels leviers pour limiter l’utilisation des intrants ? Labour ou non labour ? Bayer répond aux interrogations des céréaliers, visiteurs des plateformes Herbinnov.

Visite champs agricoleBayer répond aux questions des visiteurs des plateformes Herbinnov. (©Bayer) 

Bayer reçoit chaque année des centaines d’agriculteurs sur ses plateformes d’essais Herbinnov dédiées au désherbage en grandes cultures. Le labour et la préservation de l’équilibre des sols font partie des nombreuses questions posées.

S’autoriser un labour tous les trois ou quatre ans

Le labour est un levier efficace pour maîtriser les adventices, en particulier en cas de fortes infestations. Comme la plupart des graines sont incapables de germer au-delà de 10 cm de profondeur, un labour effectué à 25 cm enfouit et neutralise jusqu’à 90 % du stock de semences présent en surface. Il permet en même temps de lutter contre certaines maladies comme la septoriose ou la fusariose du blé.
Encore faut-il éviter de ramener ce stock à la surface l'année suivante. Chaque année, les trois quarts de ces graines enterrées meurent. Un labour, tous les trois ou quatre ans seulement, participe ainsi au désherbage sans pour autant bouleverser trop souvent la vie du sol, si précieuse pour les cultures.

Passer à deux cultures de printemps

Autre question soulevée par les agriculteurs, celle de l’efficacité réelle de l’introduction d’une culture de printemps. L’allongement de la rotation avec l’introduction au printemps de cultures comme le maïs ou la betterave permet de casser la dynamique biologique des adventices. Ces cultures reçoivent des herbicides à modes d’action différents, ce qui participe à préserver l’efficacité des solutions chimiques. Si des levées de vulpins et de ray-grass sont malgré tout observées, il est conseillé pour la campagne suivante, de ne pas implanter de céréales d’hiver, mais de poursuivre cette stratégie de rupture, soit avec un second maïs, soit avec une autre culture de printemps. La parcelle sera nettoyée sans pénaliser la rentabilité de l’exploitation.

Une rentabilité plus élevée

Combiner des mesures chimiques et agronomiques pour améliorer l’efficacité du désherbage, c’est bien en théorie, mais les agriculteurs hésitent à faire le pas faute de voir la rentabilité de leurs cultures chuter. C’est l’inverse qui se produit ! Les tests réalisés sur les plateformes Herbinnov, depuis 2015, montrent que la rentabilité est plus élevée quand sont associés des modes d’action chimiques diversifiés et les principaux leviers agronomiques disponibles : labour, faux-semis, décalage de la date de semis et rotation des cultures. Le gain de marge brute peut aller jusqu’à 1 800 € sur trois ans, soit 600 €/an en moyenne.

Graphique comparatif des stratégies de désherbageComparatif des stratégies de désherbage. (©Bayer) 

La qualité de l’eau très surveillée 

D’autres encore s’interrogent sur l’impact du désherbage sur la qualité de l’eau. Le sol, et les micro-organismes qu’il contient, participent à la dégradation des matières actives, et en France, la qualité de l’eau est très surveillée. On comptabilise plus de 11 millions d’analyses par an. 96 % des nappes sont en conformité avec les 54 critères de potabilité définis par le code de santé publique, et à ce jour, seuls 0,03 % des captages d’eau potable ont été arrêtés pour non-conformité. Et ce, alors que le seuil de détection des matières actives est extrêmement faible, 0,1 µg/l. C’est comme si on diluait un morceau de sucre dans seize piscines olympiques. Tout est toxique, même l’eau, c’est une question de dose. Comme le soulignait le célèbre alchimiste Paracelse : « Tout est poison, rien n'est poison. C'est la dose qui fait le poison. »

Qualité de l'eau

Des avis d'agriculteurs ayant visité les plateformes sur le dispositif et toutes leurs questions sont à retrouver sur Bayer-agri.fr.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires