Publi-information

Plateforme de désherbage Herbinnov Gains de rendement et économies grâce à l’efficacité des mesures testées

Bayer

Herbinnov est une plateforme d’expérimentations menée par Bayer et spécialisée sur le désherbage en grandes cultures. Déployée à l’automne 2018, elle a été menée sur 5 zones géographiques de France. Les résultats à l’issue de cette campagne diffèrent selon la localisation des essais mais se rejoignent sur le fait que les leviers agronomiques associés à un programme chimique sont au cœur d’une stratégie de désherbage à l’efficacité maximale.

Plateforme HerbinnovLes cinq plateformes Herbinnov permettent de tester les effets de différents leviers sur les adventices selon des spécificités locales. (©Bayer)

Que ce soit à Cravant (45) pour la région Centre, à Varaize (17) pour la région Ouest, à Tilloloy (80) pour la région Nord, à Magnant (10) pour la région Est, ou encore à Ondes (31) pour la région Sud / Sud-Ouest, des solutions concrètes de désherbage ont été étudiées sur les plateformes Herbinnov, par le biais d’échanges entre agriculteurs, techniciens et experts. Chaque dispositif avait ses spécificités : 400 pieds de ray-grass/m² pour la plateforme de Charente-Maritime, 900 pieds de vulpins/m² sur le lot témoin du Nord, flore jugée comme difficile avec résistance du vulpin à certains herbicides pour la plateforme du Centre, une pression vulpin hétérogène pouvant atteindre 160 pieds/m² dans l’Aube, 150 pieds de ray-grass/m² dans le Sud-Ouest. Mais le constat est le même partout : les mesures agronomiques couplées aux programmes herbicides ont permis d’obtenir des résultats probants sur les cinq plateformes.

Des gains non négligeables au niveau du rendement

En Charente-Maritime, en optant pour un décalage de la date de semis, avec un passage herbicide à l’automne suivi d’un autre en sortie d’hiver (au lieu d’un seul passage à l’automne), le gain est de 20 q/ha, avec à la clé 240 euros de gain net par hectare. Dans la Somme, avec un programme équivalent, le gain atteint 37 q/ha grâce au décalage de la date de semis et au faux-semis sur une parcelle labourée. La plateforme du Centre, quant à elle, a obtenu un gain net de 20 euros par hectare avec des pratiques telles que le labour, le décalage de la date de semis du blé, associées à un programme de désherbage composé de Fosburi® et chlortoluron. Un passage de herse étrille dans la foulée, en février, au lieu du désherbage en sortie d’hiver, se traduit par un gain de 90 euros par hectare. Dans l’Aube, la combinaison gagnante, en blé, est la mise en place d’un semis décalé couplé à une stratégie herbicide efficiente. Résultat : 21 euros/ha en plus. Enfin, dans le Sud-Ouest, dans un contexte de non-labour depuis 15 ans, la réintroduction de ce type de méthode de travail du sol s’avère efficace à 100 %, en plus du programme de désherbage chimique. 30 quintaux de plus par hectare ont été récoltés, en comparaison à la parcelle témoin, non labourée. En conclusion, si les itinéraires techniques ne se ressemblent pas, du fait de leur adaptation régionale, les résultats en faveur de la mise en place de mesures agronomiques font consensus.

Des mesures agronomiques efficaces, couplées à une stratégie herbicide

Sur la plateforme Herbinnov Nord, dans la Somme, cinq mesures ont prouvé leur efficacité, couplées à des stratégies de désherbage chimique : le labour tous les 3-4 ans, le décalage de la date de semis (pour le blé), le faux-semis, le semis sous-couvert et le désherbage mécanique à la herse étrille. L’intérêt de ce dernier semble probant, mais les conditions de mise en place doivent pour cela être optimales. Dans le Sud-Ouest, le choix s’est porté sur le labour tous les quatre ans et le décalage de la date de semis au 13 novembre, en plus de deux passages à l’automne face aux résistances rencontrées. D’autres pratiques agronomiques ont été étudiées, telles que le semis de maïs et tournesol sous couvert composé de féveroles et phacélie. Dans l’Est, la stratégie menée repose sur un décalage de la date de semis d’un mois, couplée à un désherbage d’automne, complété, si besoin, par une nouvelle intervention en février. Le même levier agronomique a été mis en place dans l’Ouest. Conclusion : le désherbage de rattrapage doit être fait avant l’apport d’engrais, en conditions climatiques favorables et sur sols ressuyés. Dans le Loiret (plateforme Herbinnov Centre), en plus du décalage de la date de semis, le labour et l’introduction d’une culture de printemps font partie des pratiques agronomiques intéressantes. Le désherbage chimique se fait à l’automne et en en sortie d’hiver. L’utilisation de la herse étrille après l’application de Fosburi® + chlortoluron a évité un désherbage de sortie d’hiver.

Retrouvez l’ensemble des résultats des essais désherbage grandes cultures menées sur la campagne 2018-2019 sur les plateformes Herbinnov en ligne sur Bayer-agri.fr et en cliquant sur les liens :
Plateforme Herbinnov EST
Plateforme Herbinnov OUEST
Plateforme Herbinnov CENTRE
Plateforme Herbinnov NORD
Plateforme Herbinnov SUD

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags