Reproduction

Articles traitant de la reproduction des bovins : chaleurs, insémination, vêlage, transplantation embryonnaire.

Bovin viande Le croisement Angus : pour qui ? pourquoi ? comment ?

Le croisement Angus : pour qui ? pourquoi ? comment ?
Dans le Maine-et-Loire, la ferme expérimentale de Thorigné d'Anjou teste actuellement le croisement Angus sur ses Limousines. Son objectif : diminuer les durées et coûts de finition pour améliorer l'efficacité économique de l'élevage et répondre un peu plus aux attentes sociétales. Premiers éléments de répons...

Meilleur éleveur Prim'holstein 2019 Les fromagères hautes productrices de l'EARL du Petit Ramard (69)

Les fromagères hautes productrices de l'EARL du Petit Ramard (69)
Qui a dit que l’on ne pouvait pas faire du lait de qualité avec des Prim’holsteins très hautes productrices ? L’EARL du Petit Ramard à Condrieu dans le Rhône prouve le contraire. Cet élevage qui transforme les deux tiers de sa production a été élu « Meilleur éleveur Prim’holstein 2019 » et remporte également ...

Génétique En lait comme en viande, le croisement de races se justifie

En lait comme en viande, le croisement de races se justifie
Environ 5 % des vaches laitières françaises sont croisées. Si le troupeau croisé peut légèrement perdre en lait, de nombreux avantages se dégagent comme l'amélioration des taux ou encore l'effet hétérosis. Si la pratique est moins répandue chez les éleveurs allaitants, le croisement de races peut pourtant avo...

IPE De plus en plus d'éleveurs reprennent l'insémination en main

De plus en plus d'éleveurs reprennent l'insémination en main
Le nombre d'éleveurs pratiquant l'IPE (insémination par l'éleveur) augmente chaque année. 10 % des IA déclarées sont réalisées par des IPE et elles concernent principalement les grands troupeaux. Attention tout de même : en reprenant la main là-dessus, il ne faut pas oublier la partie administrative en déclar...

Race à viande La Blonde d’Aquitaine, une grande dame aux origines rustiques

La Blonde d’Aquitaine, une grande dame aux origines rustiques
Gilbert et Annick Aries sont installés en Gaec avec leur fils Nicolas à Montégut-Bourjac (Haute-Garonne), où ils élèvent un troupeau de Blondes d’Aquitaine. Très attachés à l’image de la race, ils sont les premiers à faire valoir ses qualités bouchères mais aussi sa rusticité, parfois critiquée. Contrairement...