Reportage au semis de colza
A j+7, la différence est visible entre semoir à céréales et de précision

Thomas Bertrand a testé deux matériels pour semer ses colzas : un semoir à céréales et un monograine. Une semaine plus tard, alors que la culture atteint déjà deux centimètres, la différence est notable.

A j+7, la différence est visible entre semoir à céréales et de précision
Levée des colzas.Chez Thomas Bertrand, les colzas ont profité de bonnes conditions d'implantation. (©Terre-net Média) 

Fin août, Thomas Bertrand semait ses colzas près d'Oresmaux dans la Somme. Alors que le débat reste ouvert quant à savoir qu'elle est la meilleure technique entre semoir monograine ou à céréales pour l'implantation des colzas, il teste les deux matériels sur une même parcelle. Voir le reportage publié sur Terre-net le 4 septembre en cliquant sur le lien.

Une semaine après les semis, les colzas levés ont déjà atteint 1 à 2 cm. Thomas Bertrand craignait de ne pas voir de différence entre les deux modalités, et pourtant, elle est visible. Le semoir monograine assure une levée plus homogène et régulière (voir le diaporama ci-dessous).

[slideshow post_id="84"]

Inscription à notre newsletter
a lire également

Soyez le premier à réagir