« Elles sont sous perfusion » : Frédéric Salgues, éleveur de Haute-Loire, observe avec dépit ses vaches amaigries. Il se prépare au mieux à les vendre, au pire à les voir mourir, faute d'avoir obtenu l'arrêt d'une antenne 4G qui selon lui, fait dépérir son troupeau.