Mister agri 2017 Nelson Dance, maraîcher en vente directe : « Je ne veux pas d'intermédiaires ! »

Terre-net Média

Nelson Dance, maraîcher en Auvergne, a remporté le titre de mister agri 2017. L'occasion pour lui de mettre en avant le maraîchage parmi les productions agricoles et de défendre la vente directe pour s'en sortir en agriculture.

Nelson Dance, agriculteur maraîcher en AuvergneNelson Dance, agriculteur maraîcher en Auvergne, a remporté le titre de mister agri 2017 avec cette photo. (© Nelson Dance)

Âgé de 29 ans, Nelson Dance est installé avec ses parents Paula et John Peter sur une exploitation de 7 hectares en fruits et légumes. Tous trois travaillent pour la ferme. Avec des missions prioritaires pour chacun, son père aux cultures, sa mère à la vente sur les marchés et lui en développement de l'activité par exemple avec les restaurateurs.  

« Nous ne faisons que de la vente directe »

Pour la commercialisation, ils misent sur les circuits courts. « Nous ne faisons que de la vente directe » insiste Nelson. Son objectif : n'avoir aucun intermédiaire. « Je suis assez catégorique là-dessus : je n'en veux pas ! » C'est pour lui la meilleure façon de ne pas perdre la marge sur ses produits. « Nous fournissons une soixantaine de restaurants, quelques supermarchés et des collectivités, dont pas mal d'écoles. Nous faisons aussi de la vente directe sur les marchés. »

Ils vendent des légumes de saison. Ses parents en cultivent depuis 1986. Plombier de métier, Nelson les a rejoints voici quatre ans, revenant ainsi à son « métier de base : le maraîchage ». Il a lancé un nouveau produit : des jus mélangeant pommes et légumes. Pasteurisés et sans conservateurs. Aux jus de pommes s'ajoutent des mélanges comme pommes-carottes ou pommes-carottes-tomates. De nouvelles saveurs pour satisfaire les clients et trouver de nouveaux marchés. Nelson a d'ailleurs conquis des tables de restaurants de la région.

En bon communiquant et à force de rencontrer des restaurateurs, Nelson participe régulièrement à une émission de radio sur France Bleu pays d'Auvergne, "Les cordons bleus", pour y présenter des recettes de cuisine.

La rigolade a pris de l'ampleur

Le concours mister agri, ce jeune agriculteur l'a connu par Facebook. « Une copine m'a convaincu. C'est parti de la rigolade et ça a pris de l'ampleur. » C'est aussi pour lui l'occasion de « montrer que le maraîchage fait partie du monde agricole ».

L'évènement a des retombées. Avant-même qu'il soit choisi comme mister agri 2017, « ça a fait le buzz dans la région ». Sur Facebook et dans les médias. Et depuis l'élection, « ça n'arrête pas ». Entre les messages de félicitations et les demandes de journalistes, les premiers jours suivant l'attribution du titre de mister agri ont été bien remplis.

On peut s'en sortir en agriculture. Par exemple en vente directe, sans intermédiaires.

Pour Nelson, c'est une tribune qui permet de faire passer des messages. « Pour argumenter sur le milieu agricole, parler du maraîchage que j'aime beaucoup, faire parler de l'agriculture avec la période électorale qui arrive. » Et surtout pour dire « qu'on peut s'en sortir ». Par exemple « en vente directe, sans intermédiaires ». C'est dans cet esprit qu'il prévoit de se joindre aux miss agri pour aller au Salon de l'agriculture 2017.

D'autres projets ? Nelson aimerait faire un livre sur le maraîchage en Auvergne. Cette médiatisation pourrait peut-être l'aider à réaliser cette idée ? Mais attention, pas question de "prendre la grosse tête" ! « C'était un jeu au départ, je le prends encore comme un jeu. »

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous