Agriculture biologique La Coordination rurale remet ses doléances aux candidats à la présidentielle

Terre-net Média

La Coordination rurale a transmis 11 demandes concernant l'agriculture biologique aux candidats à la présidentielle, pour « améliorer la filière bio et lui garantir un avenir solide et pérenne ». Parmi elles, l'aide à la conversion, l'harmonisation du financement, l'accent sur les circuits courts, la recherche et le développement...

Alors que la filière bio est en plein essor, la Coordination rurale adresse aux candidats à la présidentielle ses revendications pour le secteur. 11 doléances rassemblées dans un registre pour garantir l'avenir de la filière, que le syndicat estime  « prometteuse : une demande sociétale de plus en plus forte, un taux de conversion chaque année plus important, des prix plus rémunérateurs que dans le conventionnel… » Pour lutter contre les fortes menaces dont elle est victime selon la Coordination rurale - « importations massives à des prix dérisoires, des prix qui s’effondrent face à une offre trop importante ou encore, une récupération de la part des grands groupes industriels discréditant le bio » -, les doléances répondent à des problématiques régionales, nationales et européennes.

Plusieurs grands axes se dégagent. Selon la Coordination rurale, la première mesure à prendre est de « redonner de la rentabilité aux productions bio », grâce notamment à la création d'un observatoire des prix et des marges sur le produits bio. Le syndicat veut également harmoniser les financements, en réintégrant les aides à l'agriculture bio au premier pilier de la PAC. L'aide à la conversion, la permission de ressemer une partie de la récolte sans payer de redevance, la mise en place de circuits courts, la limitation des distorsions de concurrence, le développement de filières au niveau local, la recherche et le développement, l'appui de la formation professionnelle, l'instauration de synergies entre bio et conventionnel et le pluralisme syndical au sein de l'Inao constituent les autres propositions. La Coordination rurale « espère vivement qu’elles seront reprises par le futur président de la République ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous