• L'actualité des cultures

    L'ensemble des outils ARVALIS - Institut du Végétal

    31Octobre
    Prix des engrais

    Engrais phosphaté.

    Pour les engrais, la France dépend à 60 % d'approvisionnements extérieurs. Les niveaux de prix sont corrélés, entre autres, aux capacités de production et d'exportation des pays fabricants et aux marchés mondiaux des céréales, autant de facteurs face auxquels l'Hexagone n'a aucun poids. Thierry Loyer, président de l'Unifa, s'inquiète pour la compétitivité de l'agriculture et de l'industrie faute de mise en place d'une stratégie d'approvisionnement.

    30Octobre
    Se protéger des produits phytos

    Paris, 30 oct 2014 (AFP) - Equipements trop coûteux ou trop compliqués, normes impossibles à appliquer : pour nombre d'agriculteurs, les conseils de protection contre les produits phytosanitaires sont difficiles à mettre en œuvre, car pas du tout adaptés à leur travail au quotidien.

    24Octobre
    Expérience QualiAgro

    Thiverval Grignon (France), 24 oct 2014 (AFP) - Peut-on imaginer une France où maïs et blé seraient uniquement cultivés avec des ordures ménagères ou des boues d'épuration ? L'une des déclinaisons possibles de l'économie circulaire, présentée comme le modèle de demain, s'expérimente dans un champ de la région parisienne.

    23Octobre
    Herbicide maïs

    Parcelle de maïs

    Monsoon active promet un meilleur contrôle des adventices classiques et difficiles en post-levée du maïs. Bayer CropScience annonce un bénéfice sur panic et sétaires et sur dicotylédones difficiles, notamment renouées et mercuriale. De plus, son efficacité, jusqu'à 45 jours après traitement, facilite le contrôle des levées échelonnées des renouées.

    21Octobre
    L'actu d'Arvalis

    Bien souvent, la présence de cicadelles s’accompagne de celle de pucerons, le déclenchement du traitement est conseillé quand le premier seuil est franchi ou, a minima, quand le seuil pucerons est atteint.

    Dans certaines régions, pucerons et cicadelles sont déjà observés sur les semis précoces. La pluviométrie du mois d'août a été favorable à la présence de réservoirs à virus (graminées sauvages, repousses), et les températures douces des mois de septembre et d'octobre ont été propices à l'activité des insectes. Ces conditions appellent à une forte vigilance pour cette campagne, notamment dans les parcelles ne bénéficiant pas d'une protection insecticide des semences.