Fongicide naturel De Sangosse lance Polyversum pour le biocontrôle des maladies du blé et du colza

Terre-net Média

De Sangosse présente Polyversum, premier fongicide d’origine naturelle pour la protection des blés à la floraison. C’est également la première solution naturelle polyvalente sur blé et colza. Polyversum, appliqué avec une demi-dose de triazoles, protégera le blé contre fusariose, rouilles et septoriose, et le colza de sclerotinia, oïdium et alternaria.

Colza en fin de floraison.Polyversum est proposé pour la campagne 2016/2017 en pack avec Vertara (protection du blé), Sunorg Pro / Caramba Star, Spekfree et Erasmus (blé et colza). (©Terre-net Média)

De Sangosse présente Polyversum, produit de biocontrôle fongicide. Dans cette catégorie, il est le premier sur blé et orge, et la première solution polyvalente, efficace à la fois sur céréales et colza. Polyversum, composé de 100 g/kg de Pythium oligandrum, oomycète mycoparasite, s’attaque aux fusarium et sclérotinia. Aurélie Morin, chef de produits grandes cultures chez De Sangosse, évoque une efficacité de l’ordre de 50 % de celle des fongicides conventionnels à pleine dose. « Nous préconisons d’associer Polyversum, à 75 g/ha, à une demi dose de triazole. Le traitement, comme avec un fongicide conventionnel, visera le stade BBCH 61-65 du colza (chutes des premiers pétales et/ou 10 premières siliques visibles supérieures à 2 cm) pour protéger la culture de sclerotinia, oïdium et alternaria. Idem en blé (tout début de la floraison dès la sortie de premières étamines) pour protéger les épis contre fusariose, rouilles et septoriose. »

Prévu au prix de 30-38 €/ha, Polyversum est mis en marché cette année auprès d’un nombre restreint de distributeurs. « Nous avons obtenu l’AMM plus tôt que nous le pensions. Nous préférons prendre une année supplémentaire et opérer un lancement à grande échelle la prochaine campagne », prévient la chef produits.

Aurélie Morin explique le mode d’action de Pythium oligandrum, oomycète mycoparasite. « La croissance du mycélium de Pythium oligandrum s’active quand il perçoit le développement des champignons pathogènes tels que fusarium ou sclerotinia. Il va alors parasiter ces derniers. Il dégrade la paroi du champignon cible pour y pénétrer, s’en nourrit, entraînant la mort de son hôte. » Si le mycoparasitisme est le mode d’action principal de Pythium oligandrum, il agit également comme Stimulateur de défense des plantes (SDP) et accélère la croissance racinaire.

La revitalisation de Polyversum - Une étape clé
1. Mettre 375 g de Polyversum dans le bidon.
2. Remplir le bidon avec 7 l d’eau et agiter pendant 1 min.
3. Laisser 20 à 30 min pour la mise en activité et la croissance de Polyversum et agiter de nouveau pendant 1 min.
4. Filtrer la préparation à l’aide du bidon en versant dans la cuve (filtre de 50 mesh). Utiliser dans les 10 h.
Des travaux sont en cours pour simplifier la mise en œuvre de Polyversum.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous