Ils ont choisi de réduire les phytos [Témoignage] A.Lambert : « les résultats économiques sont bons »

Terre-net Média

Dans l'Eure, Antoine Lambert raisonne son système pour réduire au maximum l'usage des produits phytosanitaires. L'agriculteur, engagé dans l'association phyto-victimes, obtient de bons résultats tout en divisant son IFT par deux.

Antoine Lambert cultive 140 hectares de céréales et de colza sur la commune de Fours-en-Vexin (Eure). Installé sur la ferme familiale depuis 1994, sa rotation principale est blé, colza, orge de printemps, escourgeon, pois ou féverole, et betterave sucrière.

Antoine fait partie du groupe Dephy, animé par la Chambre d’agriculture de l’Eure, depuis sa création. Aujourd’hui, il pense son système de culture dans son ensemble pour réduire son utilisation de produits phytosanitaires.

L'agriculteur se dit maintenant satisfait, même s’il a dû franchir certaines barrières. « Il faut accepter de voir ses champs plus sales que ceux des voisins et son rendement un peu en-dessous de la moyenne régionale annoncée chaque année. Le tout est de dépasser la fierté d’obtenir un meilleur rendement que les autres  », déclare-t-il.

Antoine Lambert est aujourd'hui vice-président de l’association Phyto-victimes.

Ce témoignage vidéo fait partie d'une série de huit reportages réalisés par Terre-net avec la Chambre d'agriculture de l'Eure dans le cadre d'Ecophyto.
© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous