Réseaux sociaux Quels syndicats et OPA sont les plus présents sur Facebook et twitter ?

Terre-net Média

Sur Facebook et Twitter, le nombre de « j’aime » ou de « followers » enregistrés par les syndicats agricoles ne sont pas proportionnels à leur représentativité, loin de là.

La FNSEA et la Confédération paysanne au coude à coude en termes de présence sur Facebook et Twitter.La FNSEA et la Confédération paysanne au coude-à-coude en termes de présence sur Facebook et Twitter. (©Terre-net Média) 

Sur les réseaux sociaux, la « hiérarchie » des syndicats agricoles n’est pas tout à fait respectée, au regard des « j’aime » enregistrés sur leur compte Facebook ou le nombre de followers sur Twitter.

Ainsi, sur Facebook, la FNSEA, suivie par 14 953 personnes est détrônée par la Confédération paysanne et ses 16 833 « likes » Le syndicat emmené par Laurent Pinatel est en tête des syndicats agricoles sur le plus gros réseau social, sans doute parce que le syndicat, davantage concentré sur des combats plus sociétaux et non exclusivement agricoles – comme celui contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes -  attire davantage de citoyens non agriculteurs que le syndicat majoritaire.

La coordination rurale loin derrière

Sur Twitter, la FNSEA reste en tête avec 10 701 followers, contre 8 841 pour la Confédération paysanne. Sur les deux réseaux sociaux, la Coordination rurale est à la traîne : avec une page likée 6 056 fois, le deuxième syndicat agricole est deux fois moins suivi sur Facebook que la FNSEA, et quatre fois moins sur Twitter (avec 2 175 followers). Le syndicat reste loin derrière la FNSEA et la Confédération paysanne, mais aussi loin derrière Jeunes agriculteurs, en troisième position avec 11638 likes et 8 269 followers.

Notons que le Modef n’a visiblement pas de page Facebook, et seulement 274 abonnés sur Twitter. Quant aux sections spécialisées de la FNSEA,  elles sont toutes davantage présentes sur Twitter que sur Facebook. Hormis l’AGPB avec ses 2 636 followers, la FNPL et la FNB sont suivies par moins de 1 000 personnes.

Des ONG bien plus influentes

Plus globalement, la présence et l’influence des syndicats agricoles sur les réseaux sociaux peut laisser perplexe quand on les compare avec les chiffres enregistrés par quelques associations environnementales, notamment celles qui, par leurs campagnes, cassent l’image de l’agriculture et tous les efforts des agriculteurs pour améliorer leurs pratiques. Générations Futures, par exemple, est presque autant suivi sur Facebook que Jeunes agriculteurs. L’association anti-élevage L214 fait des réseaux sociaux l’une de ses forces : elle est suivie par près de 525 000 personnes sur Facebook et plus de 22 000 sur Twitter…


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous