Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 semaine 15 jours à 1 mois à 3 mois
Blé tendre

Blé tendre ( prix en €/T)


Hag 220 mini / P 10.5%

Epoque Chartres ou paritéCreil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2014 -NC--NC--NC-175€/T162€/T-NC-

Standard

Epoque Chartres ou paritéCreil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2014 157€/T166€/T173€/T-NC-162€/T166€/T

Analyse quotidienne du 15/10/2014

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 15/10/2014 :

Les semis progressent en France dépassant désormais largement les 25 % des surfaces. Les prix en nouvelle récolte affichent d'ailleurs toujours des valeurs supérieures de plus de 10 €/t en équivalent base juillet. Les semis d'hiver aux USA progressent également dépassant d'après l'USDA 69 % des surfaces. Les prix sur le marché physique marquent une légère progression dans un contexte où les blés de qualité restent toujours recherchés. Le marché export bien que moins porteur que l'an dernier reste néanmoins satisfaisant au départ de certains ports français. On observe toutefois un ajustement des prix mer Noire d'autant que les prix russes se sont stabilisés depuis la récente vente à l'Egypte où l'origine française a été aussi retenue. Les abondantes récoltes limitent toutefois le potentiel de rebond avec toujours pour la Russie des annonces du représentant de l'Union russe du grain qui confirme une production à 60 millions de tonnes de blé.


Analyse hebdomadaire du 20/10/2014

Les cours du blé ont peu évolué la semaine dernière, ils se sont légèrement appréciés sur le physique à 163 €/t en rendu Rouen en base juillet pour une qualité 76/220/11 tandis que sur Euronext, les cours sont venus plusieurs fois tester la résistance des 160 €/t sur l'échéance Novembre 14 sans réussir à la franchir. En effet, l'origine française a été moins sollicitée la semaine dernière notamment pour l'appel d'offres de 600 000 t rédigée par l'exigeante Algérie contrairement à la semaine précédente où elle avait répondu majoritairement à l'appel d'offres de l'Egypte pour 120 000 t sur un cahier des charges plus souple. Pourtant, les exports sont très prometteurs à l'échelle européenne. En effet, les certificats exports sont ressortis en forte hausse à 945 239 t, quasiment deux fois plus que le volume hebdomadaire nécessaire pour atteindre les objectifs donnés par l'USDA. Alors que les options Euronext Novembre 14 ont clôturé mercredi, la volatilité entraînée par l'exercice de nombreux puts dans la monnaie a finalement été assez réduite montrant que de nombreux opérateurs l'avaient anticipée. Par ailleurs, la fin de l'échéance Novembre 14 sur Euronext pourrait être également source de volatilité car le nombre de positions ouvertes est encore important. En effet, les deux silos Socomac et Sénalia ont annoncé qu'ils ne pouvaient plus recevoir de livraisons physiques supplémentaires. La Chambre de compensation d'Euronext, Clearnet, a d'ailleurs augmenté les dépôts de garantie sur les positions vendeuses afin de forcer les opérateurs à sortir de l'échéance Novembre. Sur la scène internationale, la météo ne s'arrange pas en Australie, la production pourrait donc être de nouveau dégradée tant en rendement qu'en qualité. Une production sous les 23 Mt est envisagée alors que l'USDA prévoit 25 Mt. Cela est d'autant plus important que le marché est déjà à la recherche de blé de qualité meunière. Comme le complexe fourrager est très lourd au niveau mondial, la majorité des exportateurs de blé ayant été touchés par des précipitations au moment de la récolte, l'écart entre le prix du blé meunier et le prix du blé fourrager sur le physique pourrait donc encore s'écarter.

Évolution des cotations



Cliquez sur un point du graphe pour avoir les alertes de la période

Autres cotations :