Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 semaine 15 jours à 1 mois à 3 mois
Blé tendre

Blé tendre ( prix en €/T)


Hag 220 mini / P 10.5%

Epoque Creil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2015 194€/T198€/T193€/T194€/T197€/T

Standard

Epoque Creil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2015 194€/T198€/T193€/T194€/T197€/T

Analyse quotidienne du 30/06/2015

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 30/06/2015 :

Les prévisions météorologiques qui tablent sur plusieurs régions de France sur des conditions caniculaires en ce milieu de semaine animent le marché du blé sachant que dans plusieurs régions tardives le stade actuel du blé est en phase de remplissage. Les fortes chaleurs devraient donc avoir un impact réel sur le rendement final alors que la précocité de la campagne devrait bien épargner les autres régions où les récoltes ont débuté ou débutent. Les prévisions de récolte devraient par conséquent être révisées à la baisse en France. La hausse des prix en ce début d'été est également observée aux USA. Les dégradations qualitatives sont craintes face à une situation pluvieuse où les récoltes des blés d'hiver patinent. Le mouvement de hausse entraîne dans son sillage les origines mer Noire qui affichent des progressions de prix. La Russie qui a bénéficié de récentes pluies montre pour le moment des conditions rassurantes de production, néanmoins les analystes restent prudents en raison des incertitudes sur les cultures de printemps. Les exportations devraient néanmoins être importantes en début de campagne afin de limiter l'impact du mécanisme des taxes à l'export opérationnel à partir du 1er juillet.


Analyse hebdomadaire du 06/07/2015

Les incertitudes météo dans l'hémisphère nord ont fortement pénalisé les cultures dans l'hémisphère nord. Aux Etats-Unis, les pluies se prolongent alors que les récoltes ont débuté. En Europe, les fortes chaleurs ont accéléré l'échaudage des blés par endroits. Si l'épisode de canicule s'achève dans la partie nord de la France, le déficit hydrique reste, quant à lui, bien présent. FranceAgriMer estime d'ailleurs dans son crop rating que 78 % des blés ressortent dans un état jugé bon à excellent contre 81 % la semaine dernière. Face à l'accélération de la maturation des grains, les récoltes ont débuté encore plus en avance que d'habitude, environ 3 % des blés seraient moissonnés. Les cours du blé ont progressé sur le physique et ressortent actuellement sur un niveau de 197 €/t base juillet en rendu Rouen pour des livraisons à la moisson. Ces risques pourraient abaisser les stocks de fin de campagne prévus importants jusqu'à présent pour 2015. D'autre part, l'Algérie revenait aux achats en fin de semaine dernière et achetait pour 400 à 500 000 t dont en grande partie d'origine France. Par ailleurs, la crise grecque pourrait accentuer les mouvements sur la parité euro-dollar impactant ainsi indirectement les cours du blé tendre.

Évolution des cotations



Cliquez sur un point du graphe pour avoir les alertes de la période

Autres cotations :