Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 semaine 15 jours à 1 mois à 3 mois
Blé tendre

Blé tendre ( prix en €/T)


Hag 220 mini / P 10.5%

Epoque Chartres ou paritéCreil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2014 -NC--NC--NC-193€/T180€/T-NC-

Standard

Epoque Chartres ou paritéCreil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2014 173€/T179€/T187€/T-NC-180€/T181€/T

Analyse quotidienne du 20/11/2014

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 20/11/2014 :

Les cours du blé évoluaient en baisse mercredi dans le sillage du marché américain. Les prix viennent ainsi s'afficher sur un niveau de 172 €/t en rendu Rouen en base juillet pour une qualité 76/220/11. Aux Etats-Unis, la faible compétitivité du blé sur la scène internationale et le manque de dynamisme à l'export qui l'accompagne sont des éléments de pression pour les cours du blé. En revanche, les blés européens restent très bien positionnés à l'export comme l'illustrent la récente vente de 45 000 tonnes de blé français vers les Etats-Unis. La bonne activité export de l'Union européenne sera un élément de soutien important pour les cours du blé.

En nouvelle campagne, les opérateurs resteront attentifs à l'évolution des conditions climatiques sur l'hémisphère nord. En effet, la vague de froid qui s'abat actuellement sur le Russie et les Etats-Unis pourrait causer des dégâts de gel.


Analyse hebdomadaire du 24/11/2014

Les cours du blé maintenaient une certaine fermeté la semaine dernière s'affichant sur un niveau de 175 €/t en rendu Rouen en base juillet pour une qualité 76/220/11. Sur le plan macro-économique, Mario Draghi, le Président de la Banque centrale européenne annonçait en fin de semaine dernière que davantage de mesures monétaires seraient prises si celles mises en place de suffisaient pas à relancer l'économie de la zone euro. Dans le sillage de cette annonce, l'euro a fortement baissé, passant sous le niveau des 1.24, ce qui sera un élément de soutien important pour les céréales cotées en euro. Sur la scène internationale, les blés français et européens sont toujours très compétitifs par rapport aux origines US et russe. Ainsi, l'Union européenne accordait des certificats export pour 336 000 tonnes de blé la semaine dernière portant le total depuis le début la campagne à 11,5 millions de tonnes contre 10,6 millions de tonnes l'année dernière à la même époque.

En nouvelle campagne, les opérateurs garderont un oeil sur l'évolution des conditions climatiques sur les blés d'hiver de l'hémisphère nord. En Europe, les conditions de culture sont plutôt à l'image du blé français dont 94 % des surfaces sont dans un état « bon à excellent » selon FranceAgriMer. En revanche, en Russie, une nouvelle vague de froid est attendue cette semaine, ce qui sera un élément d'inquiétude pour le blé d'hiver. Dans un tel contexte, le potentiel de baisse des cours du blé semble très limité à court terme.

Évolution des cotations



Cliquez sur un point du graphe pour avoir les alertes de la période

Autres cotations :