Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 semaine 15 jours à 1 mois à 3 mois
Blé tendre

Blé tendre ( prix en €/T)


Hag 220 mini / P 10.5%

Epoque Chartres ou paritéCreil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2014 -NC--NC--NC-169€/T154€/T-NC-

Standard

Epoque Chartres ou paritéCreil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2014 153€/T158€/T164€/T-NC-154€/T160€/T

Analyse quotidienne du 10/09/2014

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 10/09/2014 :

Malgré la toute récente révision à la baisse de la production de blé en Australie par ABARES, les inondations majeures au coeur de la zone du blé en Argentine dans la province de Buenos Aires, la pluie et le froid qui dégradent les blés de printemps canadiens, les cours du blé souffraient de la déprime ambiante. De nouveaux plus bas étaient ainsi atteints sur les marchés à terme de Chicago comme de Paris. Sur ce dernier, l'échéance Novembre 2014 a clôturé pour la première fois sous les 170 €/t, une première depuis plus de 4 ans. Les opérateurs français attendent beaucoup du résultat de l'appel d'offres de l'Algérie tenu ce jour. Cela permettra de juger de la compétitivité du blé hexagonal tant en termes de prix que de qualité, le cahier des charges de l'OAIC étant très exigeant en termes de Hagberg notamment. Le blé fourrager voit quant à lui ses cours se comprimer face à la concurrence d'une récolte record de maïs qui se profile.


Analyse hebdomadaire du 15/09/2014

Les cours du blé affichaient une nouvelle semaine de baisse venant s'afficher sur un niveau de 160 €/t en rendu Rouen en base juillet pour une qualité 76/220/11. Dans son rapport mensuel, l'USDA révisait en hausse son estimation de stocks de report en blé au niveau mondial à 196,38 millions de tonnes contre 192,96 millions de tonnes précédemment. Ainsi, l'USDA confirme une nette détente sur le marché mondial du blé. De plus, FranceAgriMer révisait en forte hausse son estimation de stocks de report en blé tendre en France qui s'affiche sur un niveau de 3,9 millions de tonnes pour la campagne 2014/2015 contre seulement 2,3 millions de tonnes la campagne passée. Cette forte hausse des stocks fins est la conséquence d'une hausse de la production mais également d'une baisse des perspectives export du fait des problèmes de qualité des blés en France. En revanche, la concurrence mer Noire est toujours bien présente comme le montrent les exportations de blé du mois d'août de la Russie à 4,2 millions de tonnes, un record. Dans ce contexte fondamental, les cours du blé pourraient poursuivre leur mouvement de baisse.

Sur le plan macro-économique, la forte baisse de la parité euro/dollar, qui reste affichée sous le niveau des 1.30, est un des rares éléments de soutien des cours du blé.

Évolution des cotations



Cliquez sur un point du graphe pour avoir les alertes de la période

Autres cotations :