Analyse et cotation du blé tendre

Blé tendre marche-ble-tendre

Tendance des prix

1 semaine 15 jours à 1 mois à 3 mois
Blé tendre

Blé tendre ( prix en €/T)


Hag 220 mini / P 10.5%

Epoque Chartres ou paritéCreil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2013 -NC--NC--NC-208€/T196€/T-NC-

Standard

Epoque Chartres ou paritéCreil(FOB)Dunkerquela PalliceMoselleRouen (Rendu)
juillet - Recolte 2013 198€/T198€/T207€/T-NC--NC-207€/T

Analyse quotidienne du 09/04/2014 (source:Agritel)

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 09/04/2014 :

Les conditions météorologiques ne s'améliorent pas aux Etats-Unis. En effet, aucune pluie significative n'a été constatée depuis plusieurs jours. Les blés HRW américains demeurent donc en état de déficit hydrique alors que ces derniers sont en pleine phase d'élongation. Dans ce contexte, le NASS, a estimé hier que seulement 35 % des surfaces de blé d'hiver US sont évaluées dans un état « bon à excellent ». Au mois de novembre dernier les chiffres publiés montraient que 62 % des surfaces de blé US étaient dans un état « bon à excellent ». Cela confirme donc les craintes affichées par les opérateurs depuis la fin de l'hiver. La situation semble similaire à l'année dernière, ce qui veut dire que l'absence de précipitations conséquentes au mois de mai pourrait être problématique. Dans le sillage du marché de Chicago, le blé européen conserve de la fermeté. Par ailleurs, l'origine européenne pourrait de nouveau bénéficier du nouvel appel d'offre de l'Algérie pour l'achat de blé tendre à charger au mois de mai. Néanmoins, il est a noter que la France ne devrait plus réaliser d'affaires avec l'Egypte pour cette fin de campagne car le gouvernement égyptien a décidé de ne pas modifier son cahier des charges pour l'importation de blé français.


Analyse hebdomadaire du 14/04/2014 (source:Agritel)

Cette semaine, les exportations européennes se sont de nouveau affichées sur des niveaux conséquents avec 585 000 tonnes de licences export de blé tendre accordées par Bruxelles. A Rouen, sur le premier port d'exportation de blé France, l'activité de chargement était en hausse de + 14 % à 188 800 tonnes par rapport à la semaine dernière. Ce dynamisme export est en partie expliqué par l'achat de 450 000 tonnes de blé de la part de l'Algérie cette semaine. Dans ce contexte, les cours du blé européen s'affichaient en hausse ces derniers jours. Cette activité export importante n'est cependant pas soutenue par le nouvel achat de 230 000 tonnes de blé tendre de l'Egypte dont les origines étaient la Roumanie pour 120 000 tonnes, l'Ukraine pour 55 000 tonnes et la Russie pour 55 000 tonnes. En effet, selon le gouvernement égyptien, la France restera pénalisée par le cahier des charges du GASC pour l'importation de blé jusqu'à la fin de la campagne 2013/2014.

En Ukraine, un retour des tensions est constaté depuis ce week-end où des groupuscules pro-russes souhaitent l'indépendance de certaines régions de la partie Est du pays. Dans ce contexte, une prime géopolitique pourrait refaire son apparition sur les cours du blé dans les jours voire dans les semaines à venir. Par ailleurs, le Weather Market demeure un des « driver » principal du marché du blé. En effet, dans l'hémisphère nord, les grands pays producteurs de blé sont tous touchés par des problèmes de sécheresse actuellement. Aux États-Unis et en Ukraine, des précipitations conséquentes se font toujours attendre sur les régions de production de blé mais les modèles météorologiques, très changeants ces derniers jours, ne permettent pas d'affirmer quelconques prévisions. En France, bien que les blés soient dans un bon état de développement, l'absence de pluie depuis le début du printemps dans certaines régions commence par inquiéter les opérateurs. Dans cette situation, le marché du blé pourrait donc garder de la fermeté dans les prochaines semaines.

Évolution des cotations



Cliquez sur un point du graphe pour avoir les alertes de la période