Accueil > Engrais > Uree

Cotations de l'engrais urée

Tendance de marché

Tendance de prix à 7 jours pour l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) :

N P K

Composition de l'engrais Urée : 46-0-0

Ce contenu est réservé aux abonnés .
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Cotation physique

Cotation Dernière cotation Variation Date
Départ port 346 346 variation0 24/02/2015


Voir l'évolution des cours sur :

Engrais azotés - Analyse

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Cependant, nous vous proposons de visionner l'analyse du 03/02/2015 :
Une tendance haussière qui se confirme - 03/02/2015
Le marché des engrais azotés continue d'être inscrit dans une tendance de court terme de hausse, mais un mouvement de détente pourrait voir le jour à moyen terme, notamment sur le marché de l'urée. En effet, la Chine semble vouloir intensifier ses exportations d'urée et ainsi augmenter les quantités disponibles sur la scène internationale, à l'image des 13.6 Mt exportées en 2014, soit une hausse de près de 65 % par rapport à 2013. Par ailleurs, la faiblesse du rouble permet actuellement à la Russie d'exporter une quantité importante d'urée à des prix compétitifs, ce qui serait de nature à peser sur les prix de cette dernière.
L'ammonitrate 33.5 continue de s'apprécier en Allemagne et au Bénélux, une hausse est donc attendue dans les prochains jours en France. Par ailleurs, malgré le léger rebond de la parité euro dollar, cette dernière reste affichée sur un niveau relativement faible autour de 1.13, représentant ainsi un cout financier supplémentaire pour les importateurs européens. Dans ce contexte, même si une légère détente peut voir le jour dans les prochains mois, la solution azotée reste pour le moment inscrite dans une tendance haussière.  


Engrais de fonds - Analyse

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Cependant, nous vous proposons de visionner l'analyse du 03/02/2015 :
Marché sous tension - 03/02/2015
Le marché de la potasse continue d'être particulièrement attentif aux conséquences de l'accident survenu en novembre 2014 sur l'un des sites de production d'Uralkali situé en Russie dans la ville de Solikamsk. Ainsi, on apprend cette semaine que ce dernier est toujours inutilisable à ce jour et pourrait même être condamné à la fermeture. En effet, ce sont près de 500 mètres cube d'eau par heure, impossible à canaliser, qui se déversent dans cette mine de production, rendant le fonctionnement de ce site impossible, et réduisant donc de fait les disponibilités mondiales de potasse pour l’année 2015. La situation pourrait être d’autant plus tendue que la demande internationale pourrait s’avérer élevée cette année. Les sociétés Potashcorp et Mosaic confirment dans leurs publications de résultats trimestriels, des perspectives de demande mondiale en hausse à plus de 60 Mt.
Peu de nouvelles fondamentales sont venues affecter le marché de la phosphate. Le marché demeure ainsi orienté à la hausse du fait de la faiblesse de l’euro et des tensions internationales.

Autres cotations :