Accueil > Engrais > Uree

Cotations de l'engrais urée

Tendance de marché

Tendance de prix à 7 jours pour l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) :

N P K

Composition de l'engrais Urée : 46-0-0

Ce contenu est réservé aux abonnés .
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Cotation physique

Cotation Dernière cotation Variation Date
Départ port 297 297 variation0 28/07/2015


Voir l'évolution des cours sur :

Engrais azotés - Analyse

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Cependant, nous vous proposons de visionner l'analyse du 07/07/2015 :
Pression en urée, légère hausse en ammontitrate - 07/07/2015
Le mouvement de baisse amorcé sur les marchés internationaux en urée se poursuit, notamment sur le marché directeur égyptien. Les perspectives d'excédents se précisent au niveau mondial, dans un contexte de repli significatif de la la demande au Brésil. Qui plus est, les producteurs d'urée en Chine bénéficient de prix du charbon en recul, ce qui abaisse leur coût de production marginal et fait donc peser un risque de repli latent en urée. Le marché de l'urée en France paraît de son côté plutôt stable sur le rapproché, dans un contexte où les échanges sont réduits à la portion congrue. Les prix pour des livraisons plus éloignées indiquent un potentiel de repli existant d'ici la fin de l'été. Pour ce qui est de l'ammonitrate, le marché s'affiche quant à lui en légère hausse, les producteurs d'engrais intégrant dans les nouveaux prix offerts les frais de stockage depuis le lancement de campagne ainsi que le contexte plus défavorable aux importateurs européen sur le front de la parité euro/dollar. La solution azotée ne peut ainsi que s'ajuster et intégrer une légère hausse, néanmoins une éventuelle chute des prix en urée limite le risque haussier pour les engrais azotés.

Engrais de fonds - Analyse

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Cependant, nous vous proposons de visionner l'analyse du 07/07/2015 :
Un secteur en pleine consolidation - 07/07/2015
Les marchés des engrais potassiques sont ces derniers jours particulièrement animés par des tentatives de rapprochement entre les géants du secteur. Ainsi le leader mondial originaire du Canada Potashcorp a proposé une offre de rachat sur l'allemand K+S. Néanmoins cette offre a le double désavantage d'inquiéter les autorités de régulation en Allemagne et de faire peser le risque de fermeture de mine de potasse en Allemagne, et a donc été pour le moment refusée. Le marché de  la potasse demeure ainsi pour le moment en situation de très large excédent de disponibilités, ce qui limite toute tentative de rebond des prix. En revanche l'évolution de la parité euro/dollar s'avère un élément plutôt haussier tant en potasse qu'en phosphate. Le contexte macroéconomique est en effet particulièrement chahuté par les discussions entre la Grèce et ses créanciers, qui affaiblit la monnaie unique et renchérit le coût des importations d'engrais pour les européens.

Autres cotations :