Accueil > Engrais > Uree

Cotations de l'engrais urée

Tendance de marché

Tendance de prix à 7 jours pour l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) :

N P K

Composition de l'engrais Urée : 46-0-0

Ce contenu est réservé aux abonnés .
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Cotation physique

Cotation Dernière cotation Variation Date
Départ port 355 352 variation3 27/01/2015


Voir l'évolution des cours sur :

Engrais azotés - Analyse

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Cependant, nous vous proposons de visionner l'analyse du 06/01/2015 :
Une parité toujours aussi défavorable - 06/01/2015
Alors que le marché était particulièrement étroit au cours des deux dernières semaines, fêtes de fin d'année obligent, le marché des engrais azotés devrait reprendre une activité normale dans les jours à venir. Sur la scène internationale, les disponibilités demeurent limitées notamment depuis l'Ukraine et l'Egypte, néanmoins la demande est plutôt moribonde, ce qui laisse les marchés globalement inchangés. Les importateurs européens doivent toutefois faire face à une parité euro dollar qui ne cesse de se déprécier, ce qui représente un coût supplémentaire non négligeable pour les acheteurs d'engrais azotés de la zone euro.
En ce qui concerne le marché de l'AN, la situation est diamétralement opposée. En effet, avec une compétitivité retrouvée, les origines ukrainiennes et russes devraient retrouver le chemin de l'exportation et ainsi peser sur les prix de l'ammonitrate. Par ailleurs le marché de la solution azotée devrait lui aussi évoluer sous pression dans les prochaines semaines dans un contexte où la Chine semble vouloir se muer en exportateur.

Engrais de fonds - Analyse

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Cependant, nous vous proposons de visionner l'analyse du 06/01/2015 :
Marchés étroits - 06/01/2015
Le marché de la potasse évoluait peu ces derniers jours, d'autant que de nombreux opérateurs étaient absents en cette période de fêtes. Ainsi, ce marché reste toujours sous la pression de l'incident qui empêche actuellement une mine russe de fonctionner à plein régime. Par ailleurs, les acheteurs européens sont actuellement pénalisés par la parité euro dollar qui ne cesse se déprécier, ce qui limite leurs achats de potasse.
Aux Etats-Unis, certains observateurs s'attendent à un ralentissement de la consommation domestique de phosphate. Malgré tout, de nombreux producteurs devraient profiter du rebond observé au cours du dernier trimestre 2014 sur le marché des grains pour contractualiser des achats, ce qui pourrait être de nature à soutenir les prix du phosphate.

Autres cotations :