Tour du monde des moissons Christophe Dequidt : « Arrêtons de matraquer nos agriculteurs ! »

Terre-net Média

De novembre 2015 à décembre 2016, Christophe Dequidt a parcouru 17 pays pour aller à la rencontre des agriculteurs pendant la moisson. Une expérience retranscrite dans un livre intitulé « Le tour du monde des moissons ». Selon lui, les agriculteurs doivent être fortement soutenus « car l’agriculture est la seule industrie qui subit des aléas non maîtrisables ».

Pendant plus d'un an, Christophe Dequidt a parcouru 17 pays à la rencontre d'agriculteurs, pour mieux se rendre compte du potentiel agricole mondial, et de la ncessité de soutenir un secteur éconmiqueindispensable à l'humanité. Pendant plus d'un an, Christophe Dequidt a parcouru 17 pays à la rencontre d'agriculteurs, pour mieux se rendre compte du potentiel agricole mondial, et de la nécessité de soutenir un secteur d'activité indispensable à l'humanité. (©Terre-net Média)  

A ustralie, Argentine, Éthiopie, Russie, Iran, Inde, Chine… Pendant un peu plus d’un an, Christophe Dequidt a sillonné 17 pays pour aller à la rencontre d’agriculteurs et d’acteurs du secteur agricole pendant la moisson pour mieux comprendre les enjeux agricoles de demain. Et surtout mieux se rendre compte des réalités. « Il y a une très grande hétérogénéité des agricultures dans le monde. Il n’y a pas une agriculture, mais une multitude d’agricultures. Et il y a un point commun entre tous les agriculteurs que j’ai rencontrés : l’accueil et la passion de leur métier. Partout dans le monde, les producteurs exercent leur métier avec fierté !

Christophe Dequidt : « Les agriculteurs sont sous perfusion et doivent être soutenus »

Cliquez sur la vidéo pour la démarrer

Cette passion universelle du travail de la terre, Christophe Dequidt, nordiste à la tête d’une agence de communication, l’a retranscrite dans un livre. Dans son Tour du monde des moissons, il y décrit l’exode rural très important dans les pays en développement, et les difficultés, dans ces pays, à nourrir les populations.

« Les gens les plus pauvres du monde sont les agriculteurs. Il y a très peu de pays où les agriculteurs arrivent à vivre de leurs productions. Les agriculteurs sont sous perfusion et doivent être soutenus. L’agriculture est la seule industrie qui subit des aléas non maîtrisables. Arrêtons de matraquer nos agriculteurs ! »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous