Pour préserver la sécurité alimentaire mondiale et prévenir les crises futures, le chercheur Franck Galtier préconise de stabiliser les prix en régulant l’utilisation du maïs et des huiles végétales dans l’industrie des biocarburants et en intervenant sur le stock de riz détenu par le Japon.