Canada

Série d'articles sur l'agriculture du Canada et du Québec

Marché du blé dur Pourquoi les prix ont grimpé de 40 €/t en un mois ?

Pourquoi les prix ont grimpé de 40 €/t en un mois ?
Les disponibilités mondiales en blé dur sont attendues en baisse cette année, avec une forte diminution de la production en Europe. Les conditions climatiques que subissent les blés au Canada posent de sérieux problèmes et inquiètent les opérateurs, qui redoutent un important déclassement. La demande internat...

L'info marché du jour Le blé argentin sous stress hydrique

Le blé argentin sous stress hydrique
La sécheresse qui sévit en Argentine menace la production de blé. Le pays rejoint notamment le Canada et l’Australie, où les conditions climatiques posent également problème. L’offre en deuxième partie de campagne pourrait donc être plus limitée que prévu.

Libre-échange Aide du Canada à ses producteurs laitiers

Le gouvernement canadien a annoncé vendredi une aide de 1,75 milliard de dollars canadiens (1,2 milliard d'euros) à ses producteurs laitiers afin de les dédommager pour les pertes occasionnées par les traités de libre-échange avec l'Europe et des pays de l'Asie-Pacifique.

Ceta Cinq choses à savoir sur cet accord

Le traité de libre-échange entre le Canada et l'UE (Ceta), signé il y a plus de deux ans, passera l'épreuve de l'Assemblée nationale mercredi en vue de sa ratification. Voici cinq choses à savoir sur cet accord commercial controversé.

Weather market Les pluies américaines sont de retour

Les pluies américaines sont de retour
Après une brève accalmie, la Corn Belt est de nouveau plongée sous la pluie. Des températures froides apportent un risque supplémentaire sur les cultures US. La faible luminosité en France en cette fin de printemps et la canicule en Russie sont également à surveiller.

Accord Ceta Le texte à l'Assemblée nationale cet été

Le texte à l'Assemblée nationale cet été
Emmanuel Macron a annoncé vendredi que l'accord commercial Ceta entre l'Union européenne et le Canada serait examiné en première lecture cet été à l'Assemblée nationale, soulignant que le bilan de sa mise en œuvre provisoire est « positif » et les risques d'une déstabilisation de la filière bovine « endigués...