Guerre en Ukraine

La guerre en Ukraine déclenchée par l'invasion de l'armée russe le 24 février 2022 a des conséquences inédites sur les marchés agricoles. L'Ukraine est le premier producteur et exportateur de tournesol, le 1er exportateur d'orges et le 5e exportateur de blé mondial.

Relations commerciales
L’inflation rebat les cartes des négociations commerciales

Pour limiter les conséquences de l'inflation sur la consommation, les négociations commerciales pourraient rouvrir plus tôt. (©Pixabay)
Achevées en février, les négociations commerciales entre la grande distribution et ses fournisseurs pourraient rouvrir plus tôt que prévu, en raison de l’orientation à la baisse des produits énergétiq (...)
Bruxelles propose d'allouer 29,5 millions d'euros à la Pologne, 16,75 millions à la Bulgarie et 10,05 millions à la Roumanie. (<a href="https://stock.adobe.com/fr/contributor/210186467/mariyka-lnt?load_type=author&prev_url=detail" target="_blank">©Mariyka LnT</a>, AdobeStock)
La Commission européenne a annoncé lundi vouloir puiser dans une réserve de crise pour soutenir les cultivateurs en Pologne, Roumanie et Bulgarie, déstabilisés par l'afflux d'importations agricoles uk (...)

L'info marché du jour
L’accord céréalier renouvelé pour 60 jours… au moins

Depuis août 2022, l'initiative céréalière en Mer noire a permis d'exporter environ 25 Mt de produit agricoles ukrainiens (©AdobeStock)
L’accord permettant les exportations agricoles depuis l’Ukraine via un corridor sécurisé a été renouvelé samedi. Mais jusqu’à quand ? La Russie avertit qu’elle s’opposera à une extension au-delà du 18 (...)
La Turquie espère toujours que l'accord international sur l'exportation de céréales d'Ukraine -crucial pour tempérer la crise alimentaire dans le monde - pourra être prolongé de 120 jours et s'active (...)
L'Initiative céréalière de la Mer Noire a permis d'exporter des dizaines de millions de tonnes de céréales sur les marchés mondiaux. (©Pixabay)
Les discussions sur l'accord international sur l'exportation de céréales d'Ukraine, dont le maintien au-delà de samedi semble incertain en raison d'un désaccord entre Moscou et Kiev sur sa durée, se p (...)

L'info marché du jour
Les cours des engrais toujours à la baisse

Les prix des engrais poursuivent leur mouvement baissier, en lien avec la chute des prix du gaz et l'abondance de l'offre. (©AdobeStock)
Entre chute des prix du gaz, faible demande saisonnière et offre conséquente, les cours des engrais sont, pour la plupart, toujours orientés à la baisse.
Depuis août 2022, l'« Initiative de la mer Noire » signée entre Kiev, Moscou, l'Onu et la Turquie a permis de sortir plus de 24 Mt de céréales et oléagineux d'Ukraine, via un corridor d'export sécurisé (<a href="https://stock.adobe.com/fr/contributor/200848065/aleksandr-lesik?load_type=author&prev_url=detail" target="_blank">©Aleksandr Lesik</a>, AdobeStock)
Les marchés agricoles sont « à la fois rassurés et déçus » : l'accord russe pour une prolongation du corridor maritime ukrainien a soulagé les opérateurs, mais cette reconduction pour « seulement 60 j (...)

Exportation de céréales ukrainiennes
L'accord international « continue », estime l'ONU

 Quelque 24,3 millions de tonnes de céréales sont sortis de ses ports depuis juillet. (©Terre-net Média)
Les Nations unies ont estimé mardi que l'accord international sur l'exportation de céréales d'Ukraine, qui a permis depuis l'été dernier d'atténuer une crise alimentaire mondiale, devrait poursuivre e (...)

Céréales ukrainiennes
Les consultations se poursuivent après une proposition russe

Le précédent accord a permis d'exporter plus de 24 millions de tonnes de céréales à partir des ports ukrainiens. (©Pixabay)
Des consultations à Genève sur une prolongation de l'accord sur l'exportation des céréales ukrainiennes qui a permis d'atténuer une crise alimentaire mondiale se poursuivent mardi après une propositio (...)

Exportations de céréales ukrainiennes
La Russie veut renouveler l'accord céréalier pour 60 jours seulement

Les Accords de la mer Noire ont déjà permis d'exporter plus de 24 millions de tonnes de céréales depuis les ports ukrainiens. (©Adobe Stock)
La Russie s'est dite lundi favorable au renouvellement de l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes, qui expire le 18 mars, pour 60 jours, et non 120 comme cela a été le cas jusqu'à prése (...)
D'après l'USDA, l'Ukraine exporterait en tout 3,9 Mt d'huile de tournesol sur la campagne de commercialisation 2022/23, contre 4,5 Mt en 2021/22 (<a href="https://stock.adobe.com/fr/contributor/201039361/jag-cz?load_type=author&prev_url=detail" target="_blank">©Jag_cz</a>, AdobeStock)
La part de l'origine ukrainienne dans les importations de l'UE a baissé en 2022 pour plusieurs produits agricoles, mais dans des proportions moins importantes que ce que les blocages liés à la guerre (...)
Terre-net Test #121 (©Terre-net Média)
Vous croulez sous les informations agricoles de la semaine passée qui, salon de l'agriculture oblige, s'est montrée riche d'informations ? Concentrez-vous sur les 10 questions du Terre-net Test qui vo (...)
Le conflit risque d'accentuer la dépendance de nombreux pays aux exports de la Mer noire, notamment russes. (<a href="https://stock.adobe.com/fr/contributor/205475261/alexkich?load_type=author&prev_url=detail" target="_self">©alexkich</a>, AdobeStock)
L’invasion de l’Ukraine par la Russie, il y a un an, a profondément bouleversé les marchés des grandes cultures. Si les prix se rapprochent depuis peu de leurs niveaux d’avant-guerre, le conflit va co (...)

Inflation alimentaire
Bruno Le Maire promet de nouvelles « mesures »

Le ministre de l'économie Bruno Le Maire a promis mardi « des mesures » dans les prochains jours permettant de « contenir l'inflation » alimentaire, alors que s'achèvent les négociations commerciales (...)
Mi-mai 2022, le cours du blé sur Euronext atteignait un plus-haut historique, à près de 430 €/t. Il est aujourd'hui à 277,5 €/t. (©Pixabay)
Les céréales peinent à rebondir face à l’optimise concernant le corridor sécurisé en mer Noire. Le blé se situe autour de 277 €/t sur le marché à terme européen, contre 290 €/t environ au déclenchemen (...)
« Le port de Rouen représente la moitié des exportations françaises de céréales et Sénalia la moitié de cette activité », explique Alain Charvillat, responsable des exportations de céréales pour le prestataire. (©<a href="https://stock.adobe.com/fr/contributor/208628952/Photoagriculture" target="_blank">S. Leitenberger</a> - AdobeStock)
Une montagne d'orge est débarquée d'une péniche, une noria de camions vient livrer ses grains : premier port céréalier d'Europe de l'Ouest, Rouen a connu une année faste qui a vu la guerre en Ukraine (...)
Presque un an après avoir envahi l'Ukraine et alors que les combats s'intensifient, la Russie annonce entrer dans un "nouveau cycle de croissance" et se félicite de son potentiel d'exports céréaliers record. (<a href="https://stock.adobe.com/fr/contributor/205805842/angelov?load_type=author&prev_url=detail" target="_blank">©Angelov</a>, AdobeStock)
Dans son discours à la nation prononcé mardi, Vladimir Poutine s'est félicité d'une récolte céréalière record et a annoncé des volumes à l'exportation entre 55 et 60 Mt sur la campagne 2022/23.
En 2023/24, les exportations ukrainiennes pourraient n'être que de 9,5 Mt pour le blé et 19 Mt pour le maïs, contre des moyennes quinquennales autour de respectivement 18 Mt et 25 Mt, selon le CIC. (<a href="https://stock.adobe.com/fr/contributor/207580155/oleksandra?load_type=author&prev_url=detail" target="_blank">©Oleksandra</a>, AdobeStock)
Si les exports céréaliers de l'Ukraine se sont maintenus en 2022/23 par rapport à la moyenne quinquennale, ils devraient chuter sur la prochaine campagne, notamment à cause d'une production attendue e (...)

Terre-net Test #120
Avez-vous bien suivi l’actualité agricole de la semaine ?

Terre-net Test #120 (©Terre-net Média)<span style="font-size: 14px; color: #000000;"> 
En quelques minutes et 10 questions, faites le tour des informations clés de la semaine agricole écoulée, avec notre 120e Terre-net Test !

L'info marché du jour
Les prix des engrais azotés sont toujours orientés à la baisse

À 927,5 €/t le 9 septembre, l’urée départ port était descendue à 412,5 €/t le 10 février (<a href="https://stock.adobe.com/fr/contributor/206118151/kyrychukvitaliy?load_type=author&prev_url=detail" target="_blank">©kyrychukvitaliy</a>, AdobeStock)
La tendance à la baisse se poursuit pour les engrais azotés, à la faveur de la décrue des prix du gaz naturel. La demande reste mesurée et l’offre importante sur le marché européen.
Les combats s'intensifient en Ukraine, et la Russie menace de s'opposer à la reconduction du corridor d'export sécurisé en Mer noire (<a href="https://stock.adobe.com/fr/contributor/206399075/barks?load_type=author&prev_url=detail" target="_blank">©barks</a>, AdobeStock)
« La moindre rumeur fait sursauter le marché » : l'incertitude grandissante sur l'avenir du corridor maritime agricole ukrainien a fait remonter les cours du blé et du maïs sur le marché européen, au (...)
Un an après le début de la guerre en Ukraine, quelle est la situation de l'agriculture française ? (©Terre-net Média/Pixabay)
Après un an de guerre en Ukraine, les conséquences du conflit sur les productions agricoles françaises, le commerce extérieur et la consommation sont en partie mesurables, et alors que le contexte géo (...)
La Russie a fixé à 25,5 Mt son quota d'exportation de céréales entre le 15 février et le 30 juin 2023, contre 11 Mt l'an dernier sur la même période. (©miklyxa, <a href="https://stock.adobe.com/fr/images/industrial-seaport-novorossiysk-top-view-bulk-carrier-multipurpose-or-general-cargo-enters-the-port-using-tugs/465037662?prev_url=detail" target="_blank">AdobeStock</a>)
L’avenir du corridor d’export de produits agricoles ukrainiens est incertain, si l’en croit plusieurs diplomates russes ces derniers jours. L’un d’eux a ainsi jugé « inapproprié » son maintien au vu d (...)

Terre-net Test #118
Avez-vous bien suivi l’actualité agricole de la semaine ?

Terre-net Test #118 (©Terre-net Média)
Revoilà comme tous les week-ends votre Terre-net Test ! Aurez-vous la moyenne, ou avez vous besoin de revoir les principales actualités agricoles de la semaine ?

Commerce mondial des grains
La guerre en Ukraine redessine les flux commerciaux de céréales

L.C. dos Santos Jr, M. Al Akiely, C. Maras et N. Gorbachev (de g. à d.) sont intervenus sur le thème du commerce mondial des céréales à l'occasion de la Paris Grain Conference, organisée les 26 et 27 janvier par Agritel/ArgusMedia (©ArgusMedia)
Alors que les exportations ukrainiennes de céréales s’annoncent réduites sur la prochaine campagne, certains pays importateurs s’organisent pour préserver la sécurité alimentaire de leur population et (...)
Les surfaces semées ont diminué et la récolte de céréales et d'oléagineux en Ukraine devrait encore baisser en 2023, pour atteindre « 53 Mt », contre 65 Mt en 2022, selon les estimations de l'Associat (...)
Face à la flambée des prix de l'énergie, différentes aides aux entreprises sont disponibles. (©Pixabay)
Pour aider les entreprises à faire face à la hausse des prix de l’énergie, le gouvernement a renouvelé et complété en janvier les différents dispositifs mis en place en 2022. Les agriculteurs, comme t (...)

Prix du tournesol
Le tournesol ukrainien s’impose en Europe

Les importations européennes de tournesol atteignent des sommets historiques
Le début de la guerre en Ukraine aura provoqué une altération des flux commerciaux de céréales, mais aussi de tournesol. Depuis l’invasion russe, des quantités considérables de graines tournesol quitt (...)
La récolte de soja a commencé dans certaines zones du Brésil, notamment dans le Mato Grosso. Elle s'achève en général fin mars-début avril. (©Pixabay)
Mac Marshall, spécialiste des marchés pour le United Soybean Board, revient sur les facteurs climatiques, sanitaires et géopolitiques qui ont impacté les marchés des oléagineux ces 24 derniers mois et (...)
Pour Nicolas Ferenczi (AGPB), les apports en N, P et K en Europe devraient être en baisse au printemps 2023 (©Terre-net Média)
Nicolas Ferenczi, Head of Economics and International Affairs à l’AGPB, revient sur le marché des engrais, marqué en 2021 et 2002 par une flambée inédite des cours catalysée par la guerre en Ukraine. (...)
Le cabinet UkrAgroConsult explique que la hausse des prix du blé sur le marché ukrainien est arrivée trop tard pour encourager les agriculteurs à en semer. (©Pixabay)
Les surfaces implantées en blé cet hiver en Ukraine sont attendues en baisse, permettant d’assurer l’approvisionnement intérieur sur la campagne 2023/24 mais ne fournissant que quelques excédents pour (...)
D'après l'USDA, l'Ukraine a produit 9,5 Mt de tournesol en 2022, contre 16,5 Mt en 2021 et 14,1 Mt en 2020 (©Pixabay)
Le ministère ukrainien de l'agriculture prévoit une hausse des superficies emblavées en tournesol et en soja au printemps par rapport à l'an dernier. Cette évolution des assolements en faveur des oléa (...)

Prix du blé
Une année 2022 extrêmement volatile

L'année 2022 aura été marquée par une volatilité extrême.
L’année 2022 aura connu une volatilité extrême des prix du blé. Le déclenchement de la guerre en Ukraine a en effet provoqué une flambée vertigineuse des prix internationaux allant jusqu’à toucher des (...)

L'info marché du jour
Exports de maïs ukrainien : les avis divergent

L'Ukraine produirait 26,5 Mt de maïs pour la campagne de commercialisation 2022/23 selon UkrAgroConsult, 27 Mt selon l'USDA. (©Pixabay)
L’USDA estime que l’Ukraine exportera 17,5 Mt de maïs en 2022/23, le cabinet UkrAgroConsult table sur 26,5 Mt. Un grand écart qui s’explique par deux visions opposées de l’avenir du corridor céréalier (...)

L'info marché du jour
L’Ukraine a beaucoup exporté par rail en novembre

1,14 Mt de produits agricoles ukrainiens ont été exportés par voie ferroviaire en novembre. (©Pixabay)
Au mois de novembre, l'incertitude entourant la reconduction du corridor sécurisé d’export en mer Noire a boosté les expéditions agricoles ukrainiennes par voie ferroviaire.

Prix des engrais
Décrue des prix : pourquoi, et jusqu'où ?

Entre septembre 2021 et septembre 2022, le prix des engrais azotés a augmenté de 149 %. (©Pixabay)
Entre reprise de la production européenne, offre abondante et demande en retrait, les cours des engrais azotés étaient ces dernières semaines orientés à la baisse. Une situation qui risque de ne pas d (...)
Pour Franck Sander (CGB), « 2023 est une année à faire de la betterave »
Après de fortes inquiétudes liées à la guerre en Ukraine, les prix des betteraves sont plutôt au rendez-vous pour la campagne en cours, estime le président de la Confédération générale de la betterave (...)
Pour de nombreux observateurs des marchés des matières premières, un embargo pétrolier de l'UE risque de provoquer une hausse des prix, impactant aussi notamment le marché des huiles. (©Pixabay)
L'Union européenne est censée appliquer le 5 décembre un plafonnement des prix du pétrole brut russe transporté par la mer, mais les États-membres n'arrivent pas à se mettre d'accord. La plupart sont (...)
Au 29 novembre, 12,25 Mt de céréales et oléagineux ont été exportés depuis l’Ukraine via le corridor maritime sécurisé mis en place début août, dont 41 % de maïs. (©AdobeStock)
Si l'accord sur les exports agricoles ukrainiens a été reconduit pour quatre mois, rien ne garantit qu'il coure véritablement jusqu'au mois de mars, ni qu'il soit alors renouvelé. Le cabinet UkrAgroCo (...)

Prix du maïs
L'Ukraine enregistre un rythme d'exports très rapide

Les exportations ukrainiennes de maïs enregistrent une nette avance par rapport à l'an dernier.
Malgré une récolte annuelle en chute libre (31,5 Mt contre 42,5 Mt en 2021), l’offre ukrainienne de maïs ressort particulièrement élevée sur ce début de campagne en raison principalement d’un stock de (...)