Pôles de compétitivité Végépolys et Céréales Vallée ensemble pour devenir un pôle mondial du végétal

Terre-net Média

Fin juin 2019, les pôles de compétitivité Végépolys et Céréales Vallée-Nutravita ont finalisé leur processus de fusion-absorption. Ensemble sous le nom de « Végépolys Valley », les deux pôles de compétitivité ambitionnent de devenir un « pôle mondial du végétal » Leur objectif : « fédérer les acteurs de l’ensemble de la chaîne de valeur du végétal ».

Les pôles de compétitivité Végépolys et Céréales Vallée-Nutravita ont finalisé leur processus de fusion-absorption. Ce rapprochement avait été engagé en octobre 2018 et soutenu par l’État lors de l’annonce des pôles de compétitivité labellisés pour la période 2019-2022.

Ce nouveau pôle, baptisé Végépolys Valley se voit « doté d’une ambition internationale et d’une dimension nationale », annoncent les deux pôles. « Il s’appuiera sur un ancrage territorial fort sur quatre régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Centre-Val de Loire et Pays de la Loire), matérialisé par sept sites implantés au plus proche de ses adhérents. Depuis son siège angevin, le pôle fédère plus de 500 acteurs de la filière végétale autour de sept axes d’innovation. » Ce nouveau pôle sera présidé par Séverine Darsonville, agricultrice installée dans le Puy-de-Dôme et administratrice Limagrain.

« Au cœur des filières, les pôles de compétitivité jouent un rôle de mise en relation, d’espace de dialogue et d’accompagnement. Ils sont la clé pour favoriser la transition de nos secteurs d’activité. Avec cette fusion et la naissance d’un pôle d’envergure, les acteurs de la filière végétale se dotent d’une voix puissante pour les représenter face aux décideurs français, européens et mondiaux », explique-t-elle.

« Dans un premier temps, nous devrons ainsi créer du lien entre les territoires et développer un sentiment d’appartenance afin de prendre en compte leurs spécificités et leurs problématiques. La diversité est une richesse pour le pôle : la production végétale a toujours été plurielle et PME et grands groupes sont complémentaires. En tant qu’agricultrice indépendante et administratrice d’un grand groupe, je le constate d’ailleurs au quotidien et provoquer ce rassemblement autour du Pôle sera l’une de mes priorités ».

Végépolys Valley entend désormais mobiliser ses adhérents autour de sept axes d'innovation « qui feront l’objet de recherches collaboratives » :

  • trois axes pour une production végétale compétitive, de qualité, respectueuse de l’environnement, de la santé des consommateurs et des producteurs : Innovation variétale et performance des semences et des plants ; santé du végétal ; nouvelles technologies et pratiques pour les systèmes de production ;
  • quatre axes pour le développement des usages alimentaires et non alimentaires des végétaux pour gagner en qualité, praticité, services, naturalité : végétal pour l’alimentation animale et humaine ; pour la nutrition prévention santé, pour le bien-être, la santé et la cosmétique ; les agromatériaux et biotransformation du végétal ; le végétal urbain.

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous