Dégâts de sangliers Trop de sangliers pour la FNSEA, qui critique les chasseurs

AFP

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a poussé jeudi un cri d'alarme contre la prolifération de sangliers dans les champs, en imputant en partie la responsabilité aux chasseurs auxquels elle demande de réguler d'avantage ce gibier.

« Nous avons trop de dégâts liés aux sangliers dans nos prairies, nos cultures, nos champs, nos vergers, nos vignes, partout. (Il y a) 700 000 sangliers abattus (par an), mais il y en a quatre millions. Plus ça va, plus il y a de sangliers, moi je veux que les chasseurs, que je soutiens, puissent chasser, c'est-à-dire réguler les populations, quand il y a trop de sangliers, il faut en tuer plus », a déclaré Christiane Lambert sur Radio Classique.

Interrogée sur ses « soupçons » envers des chasseurs qui favoriseraient cette prolifération, la présidente du syndicat agricole majoritaire a assumé : « Je ne les soupçonne pas, c'est une réalité. Il y a de l'élevage de sanglier, du lâcher de sanglier, de l'agrainage (répandre du grain pour le gibier, ndlr) pour les maintenir à certains endroits ». « Ce que je constate, c'est que jamais il n'y a eu autant de sangliers présents, jamais il n'y a eu autant de dégâts, les agriculteurs en ont assez que leurs espaces soient la cour de récréation » des chasseurs, a tempêté Christiane Lambert.

Interrogée sur des critiques formulées à l'encontre des agriculteurs par Willy Schraen, président de la Fédération nationale de la chasse, Christiane Lambert a estimé que « les dirigeants nationaux nous posent problème, et nous critiquent et nous attaquent ». « Moi, je n'ai aucun problème avec les présidents de fédérations départementales, donc si on a deux guerriers au plan national, il faut que les guerriers s'apaisent et disent la vérité », a-t-elle réclamé, souhaitant « plus de chasseurs qui tuent plus de sangliers pour que nous ayons moins de dégâts ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP