Yvelines Des étudiants bloquent un site d'AgroParistech pour empêcher sa privatisation

AFP

[Article mis à jour le 18 mars à 9h30] Une centaine d'étudiants de l'école d'ingénieurs agronomes AgroParisTech occupent le campus de Thiverval-Grignon (Yvelines) depuis mardi « dans le calme » pour se mobiliser « contre sa vente » et sa « privatisation par des entités immobilières », a-t-on appris auprès des gendarmes et des étudiants.

L'école est fermée, pour « une durée indéterminée à tout le personnel administratif, mais ouverte aux chercheurs et professeurs », assurent les occupants, qui s'opposent au processus de privatisation de ce domaine appartenant à l'État. Selon la gendarmerie des Yvelines, une soixantaine de personnes occupent les lieux alors que les étudiants assurent être « plus de 200 ».

Sur ce campus, avec son château Louis XIII, ses dépendances et ses 260 hectares de forêts et de pâtures, environ 330 élèves en première année du cursus AgroParisTech étudient et pratiquent une « expérience essentielle pour les ingénieurs forestiers et agronomes de demain ».

« On déplore une absence totale de consultation des étudiants, des chercheurs et professeurs, du personnel AgroParisTech et des habitants de Thiverval-Grignon quant au rachat du site » , expliquent les occupants dans un communiqué transmis à l'AFP, demandant à « retarder le choix final de l'acheteur ». Tous veulent « interrompre le processus de vente avant la date butoir du 26 mars » et ouvrir un dialogue avec le ministre de l'agriculture, Julien Denormandie, ancien élève de Grignon, ainsi qu'avec un représentant du ministère des finances pour « garantir que le site ne sera pas vendu à des promoteurs immobiliers ».

« Le conseil d'administration d'AgroParisTech a délibéré sur le projet et a donné son accord aux ventes projetées », a indiqué à l'AFP le ministère, précisant que le site faisait « l'objet d'un processus de cession ». L'appel à projets a été lancé en mars 2020 et est supervisé par la direction immobilière de l'État. « Le jury prendra en compte plusieurs éléments, en plus du niveau de l'offre, comme le traitement architectural et paysagé du projet ou encore l'intégration des enjeux urbains et environnementaux », a affirmé le ministère.

Après un premier échange avec le ministère de l'agriculture, une visioconférence est prévue vendredi après-midi entre les étudiants et le représentant de l'enseignement supérieur du ministère, ont précisé à l'AFP les occupants.. Les étudiants, qui doivent déménager bientôt en Essonne sur le plateau de Saclay, affirment « leur attachement au domaine de Grignon et à ses atouts historiques, scientifiques et écologiques ». Contactés, l'école AgroParisTech n'avait pas répondu dans l'immédiat et la maire de la commune Nadine Gohard n'a pas souhaité réagir.

En 2016, le site a été candidat pour recevoir le nouveau centre d'entraînement du Paris-Saint-Germain, un projet à 35 millions d'euros depuis abandonné.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous