Salon de l'agriculture Guillaume Canet aux côtés du monde agricole pour combattre le suicide

Terre-net Média

À l’occasion d’une visite sur le Salon de l’agriculture, porte de Versailles lundi 25 février 2019, Guillaume Canet, raconte son engagement aux côtés de Solidarité paysans afin de combattre la 2e cause de mortalité dans le milieu agricole : le suicide.

Guillaume Canet au Salon de l'agriculture interviewé par BrutGuillaume Canet au Salon de l'agriculture interviewé par Brut (©Brut)

Il est fils d’éleveurs de chevaux et a pris la décision de s’engager en faveur de l’agriculture et contre le suicide agricole. Guillaume Canet, acteur, réalisateur et producteur français plusieurs fois récompensé a « grandi à la campagne au contact d’agriculteurs ».

En France, un agriculteur se suicide tous les deux jours. Pour Guillaume Canet, « il faut arrêter cette hémorragie ». Pour lui, ne rien faire, « c’est de la non-assistance à personne en danger » et trop de « gens baissent les yeux » face à ce « sujet brûlant » explique-t-il dans une vidéo de nos confrères de Brut.

Il l’avoue, il « n’était pas vraiment au fait de la réalité ». Alors qu'il tournait Au nom de la terre* d'Édouard Bergeon, un film dont le thème central est l'agriculture intensive, il a découvert « une triste réalité » et a voulu agir ! Après s’être « renseigné », il a « pris contact avec "Solidarité paysans" ». Une association qui va à la rencontre des «  agriculteurs en détresse » afin de leur apporter « une aide, juridique, administrative et psychologique ».

Il appelle l’entourage « des agriculteurs taiseux » à se mobiliser en entrant en contact avec l’association. Il rappelle aussi aux agriculteurs « qu’il ne faut pas avoir honte de dire qu’ils ne s’en sortent plus ».

Pour lui, il faut d’abord agir « au niveau de l’humain » pour aider tous ceux qui en ont besoin « à sortir la tête de l’eau ».

Cet engagement prend le contre-pied de l’appel maladroit à un "lundi vert", lancé au mois de janvier dernier par près de 500 personnalités dont Juliette Binoche, Yann Arthus-Bertrand et Isabelle Adjani. Le monde agricole et particulièrement celui de l’élevage avait dénoncé cette initiative et la filière viande avait même appelé à un samedi rouge.

 

 

* Sortie prévue en 2019

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous