« Les jeunes talents de l'agriculture » Laure : « Les fruits de mon travail chez les grands pâtissiers parisiens »

Terre-net Média

Pour pérenniser l'exploitation familiale, Laure s'est diversifiée dans les petits fruits, ambitionnant de devenir la référence pour les métiers de bouche de Rouen à Paris. Un "Paris" réussi puisqu'elle livre les grandes pâtisseries de la capitale comme elle l'indique dans le 21e témoignage de cette série. Laquelle présente les spécificités des parcours et projets des jeunes agriculteurs, qui ont inspiré le livre de Christophe Dequidt, consultant, et son épouse Sylvie : "Le tour de France des jeunes talents de l’agriculture".

Laure, ingénieure développement chez Limagrain, en a vu du ou plutôt des pays à travers l'Europe du nord et de l'est, et a pu découvrir, observer et apprendre bien des choses. Depuis qu'elle a repris la ferme familiale dans l'ouest parisien, sa vie est « plus sédentaire, plus organisée mais tout aussi passionnante », reconnaît-elle. Il faut dire que la jeune agricultrice veut « pérenniser les ateliers céréales et lait » pour ne plus dépendre de la Pac qui, selon elle, sera supprimée à plus ou moins long terme. Elle pense à cultiver des légumes, une idée qu'elle abandonne vite car le matériel est trop coûteux, puis des plantes aromatiques ou médicinales, mais « se créer un réseau commercial viable est une gageure ».

Laure « finit par choisir les petits fruits, sous représentés dans la région » avec l'intention de devenir la référence pour les métiers de bouche de Rouen à Paris. Elle obtient la bourse Nuffield, qui finance des voyages d'étude pour les entreprises souhaitant mettre en place des activités innovantes en lien avec les demandes de la société. Sans ce soutien, qui lui a permis de réfléchir à une problématique cruciale pour de nombreuses exploitations, à savoir comment déterminer « le moment où il faut changer de modèle pour qu'elle reste pleinement efficace et rentable », la jeune femme « ne serait pas aussi performante aujourd'hui ». Elle qui a dû « tout créer », du « choix des variétés » à « l'organisation du marché », en passant « la plantation et le stockage ».

« Pour se différencier des autres producteurs », Laure se lance dans « les fruits entiers frais » vendus en « circuits courts ». Une production certes « risquée » mais « rémunératrice ». Elle élabore une gamme entière de produits car « il faut que le client se sente écouté avec une offre spécifique pour lui ». Quelle fierté lorsque la jeune productrice « fait sa première livraison chez un grand pâtissier parisien » ! Une belle « reconnaissance » du monde professionnel. Aujourd'hui, ses commandes vont de 1 à 120 kg par semaine, auprès des boulangeries, pâtisseries, restaurants et particuliers, conquis par son envie de « faire le meilleur sur son territoire, sans artifice ». Elle a même développé sa propre marque, "Les jardins d'IDA". Laure a ainsi réussi à bâtir « un projet d'entreprise », sa principale motivation pour devenir agricultrice.

Ce qu'il faut retenir de ce témoignage selon les auteurs
  • L’agriculture est une équation dont il faut maîtriser le maximum de paramètres.
  • Une expérience professionnelle à l’extérieur de la ferme avant de s'installer ne peut qu'être bénéfique.
  • Reprendre l'exploitation avec son père demande des adaptations de la part de chacun.
  • Pour trouver sa place, il faut le plus souvent créer sa propre valeur ajoutée.
  • Travailler avec son mari sur la ferme familiale est un challenge intéressant mais risqué.
  • Diversifier les productions en cherchant à se différencier permet de pérenniser l'entreprise.
  • À l'origine de la réussite d'un produit :  la qualité, la qualité et encore la qualité. Et il est possible de produire le meilleur, sans artifice.
  • Essayer de se développer pour ne plus dépendre de la Pac semble être une stratégie judicieuse.
  • Plus on a de cordes à son arc, plus on peut faire face à de mauvaises années.
  • L’embauche de saisonniers et la délégation des tâches sont les clés de la réussite en production fruitière.
  • Une exploitation agricole est une PME classique : il faut de la stratégie, du management, du social, du commercial et de la communication.
Tous ces jeunes talents ont un point commun, ils se sont formés récemment et sont entrés dans la communauté Atouts Jeunes, développée par Campus Triangle, preuve de leur vision positive de l'avenir.

 

couverture du livre le tour de france des jeunes talents de l agriculture de christophe dequidt
(© Editions France Agricole)


Retrouvez le témoignage complet de Laure dans le livre de Sylvie et Christophe Dequidt, Le tour de France des jeunes talents de l'agriculture, paru aux Éditions France Agricole.
Lire aussi la présentation de l'ouvrage par son auteur, publiée sur Terre-net :  Christophe Dequidt - « Un tour de France des jeunes talents de l'agriculture »- 

Et son interview à propos de la série de témoignages "Les jeunes talents de l'agriculture" publiés sur Terre-net et Web-agri :
C. Dequidt : « Une même volonté : croire dans le métier d'agriculteur »

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous