« Train des primeurs » Un retour d'ici l'été 2021 à Rungis, un « objectif atteignable » pour B. Pompili

AFP

Un retour du « train de primeurs » d'ici l'été 2021, échéance souhaitée par le président du marché de Rungis Stéphane Layani, semble être « un objectif atteignable », a indiqué vendredi la ministre de la transition écologique Barbara Pompili.

« Le comité de pilotage s'est réuni lundi car il aimerait bien avoir un train avant l'été 2021 », a assuré Stéphane Layani lors de l'accueil de Barbara Pompili sur le marché international, dans le cadre de la journée mondiale de l'alimentation. « Le Premier ministre a décidé de relancer le "train des primeurs". Les grossistes de Rungis veulent ce train ».

« C'est un objectif qui me parait atteignable à ce stade mais je n'irai pas beaucoup plus loin pour l'instant », a répondu la ministre, « hésitante » en raison de l'évolution incessante de la situation économique actuelle. « L'État s'est engagé pour que cette ligne puisse revivre. Ce ne sont pas des paroles en l'air ».

« On a un groupe de travail avec la région Occitanie, avec le marché. On réfléchit à un appel à une manifestation d'intérêt pour voir comment on peut opérer la ligne Perpignan-Rungis de façon efficace, utile et rentable », a détaillé Stéphane Layani en rappelant que, jusqu'à son arrêt lors de l'été 2019, ce train amenait chaque année à Paris jusqu'à 200 000 tonnes de fruits et légumes via des wagons réfrigérés.

Fin juillet, le Premier ministre Jean Castex avait indiqué qu'il avait été « meurtri » par la suspension du "train des primeurs" et annoncé que le gouvernement avait la « ferme intention de rouvrir et développer les autoroutes ferroviaires », y compris cette ligne spéciale entre Perpignan et Rungis.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous