Semences Vilmorin augmente ses charges et ses pertes au premier semestre

AFP

Le groupe semencier français Vilmorin, a augmenté de 60 % sa perte nette au premier semestre de son exercice décalé, en raison d'un alourdissement des charges et de mauvais résultats de sociétés mises en équivalence aux États-Unis et en Afrique.

Au 31 décembre 2019, la filiale de la coopérative Limagrain affichait une perte de 63,4 millions d'euros contre - 39,6 millions d'euros au premier semestre de l'exercice précédent, indique un communiqué diffusé mercredi. Le chiffre d'affaires a lui progressé de 6,6 % à 490,8 millions d'euros, encouragé par la progression des grandes cultures (+ 9,5 %).

Le groupe semencier annonce un accord de financement de long terme avec la Banque européenne d'investissement (BEI) pour des projets de Recherche et développement. Conclu à des conditions « très favorables », ce financement de 170 millions d'euros comporte deux tranches de maturité à 5 ans et 7 ans.

En semences potagères, les ventes ont progressé au premier semestre partout sauf en Chine (retard de commandes concernant les carottes), a précisé Vilmorin. En semences de grandes cultures, le groupe a enregistré un recul en Europe au deuxième trimestre en raison « d'un décalage des ventes de semences de maïs au 31 décembre », mais une forte croissance en Amérique du sud, en particulier sur les semences de soja.

Vilmorin a augmenté sa marge de 2,3 points sur le semestre, mais sa charge d'exploitation a aussi progressé de 28,5 millions d'euros.

Le groupe a notamment pâti des mauvais résultats de deux sociétés mises en équivalence, AgReliant en Amérique du nord et Seed Co en Afrique, leurs pertes s'étant alourdies.

Vilmorin a néanmoins confirmé sa prévision d'un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 2 à 3 % à données comparables et un taux de marge opérationnelle d'au moins 8 % intégrant un effort de recherche « qui devrait être supérieur à 255 millions d'euros ».

Vilmorin a fait une prévision séparée pour sa perspective de chiffre d'affaires annuel en semences potagères et en semences grandes cultures : pour les premières, le groupe confirme son objectif de croissance de 3 % à données comparables par rapport à 2018-19 ; pour les secondes, il confirme une croissance de 2 % à données comparables.

Vilmorin a aussi annoncé la création en partenariat avec Seed Co d'une société commune dédiée essentiellement aux semences de maïs au Ghana.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous