#Toustrompés Au Louvre, les agriculteurs dénoncent les distorsions de concurrence

Terre-net Média

A l'appel de 16 FDSEA et de JA, les agriculteurs ont pris possession du Carrousel du Louvre à Paris ce mardi 19 décembre pour dénoncer les distorsions de concurrence dont ils s'estiment victimes. Dans leur viseur, Emmanuel Macron qu'ils accusent de mensonge et de double discours concernant la qualité de l'alimentation.

#Toustrompés ou #Balancetadistorsion, ce sont les mots d'ordre de la mobilisation des agriculteurs à Paris ce mardi 19 décembre 2017. A l'appel de 16 FDSEA et JA*, 800 agriculteurs, selon les organisateurs, dénoncent notamment le double discours du gouvernement sur les accords de libre-échange avec le Canada (Ceta) et le Mercosur. Ces accords vont permettre l'importation de viande de moins bonne qualité alors qu'est demandé aux agriculteurs français de faire des efforts dans ce domaine. Ces derniers réclament donc « le droit à la transparence des consommateurs et l'égalité des chances pour les agriculteurs ». 

Les agriculteurs ont choisi ce lieu symbolique, où le président Emmanuel Macron avait prononcé son discours d'investiture, pour manifester avec des masques figurant le président et en portant de grands nez de Pinocchio, avec l'« Hymne à la joie » en toile de fond, pour rappeler les promesses, selon eux non tenues, de M. Macron.

« Lors de sa campagne, M. Macron avait dit qu'il y aurait la même Politique agricole commune (PAC) pour tout le monde et pas de subsidiarité, mais avec le coup du glyphosate, il a fait exactement le contraire », a indiqué à l'AFP Stéphane Sanchez, directeur des FDSEA du grand bassin parisien. « Alors que l'Europe a autorisé le glyphosate pour cinq ans, Emmanuel Macron a dit qu'il sera interdit dans trois ans », a rappelé Damien Greffin, agriculteur dans l'Essonne, alors qu'il faut que « les agriculteurs français soient logés à la même enseigne que les autres agriculteurs européens et qu'on cesse les sur-transpositions qui amènent des distorsions de concurrence » au sein de l'Union européenne, assure-t-il.

Suite à leur mobilisation, une délégation d'agriculteurs a été reçue à Matignon.

*Fédérations du Nord, du Pas-de-Calais, de l’Aisne, de la Somme, de l’Oise, de la Marne, de l’Aube, de l’Eure, de la Seine-et-Marne, de l’Ile-de-France, du Loiret, du Loir-et-Cher, d’Eure-et-Loir, d’Indre-et-Loire, de l’Indre et du Cher. Avec l'AFP.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous