Projet de loi de finances rectificatif L’excédent du FNGRA doit être rendu aux agriculteurs selon la CR

Terre-net Média

La Coordination rurale s’insurge contre une disposition du projet de loi de finances rectificatif pour 2015, prévoyant la ponction de 255 millions d’euros sur le fonds de roulement du Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA).

Une disposition du projet de loi de finances rectificatif pour 2015, déposé le 13 novembre dernier à l’Assemblée Nationale, prévoit la ponction de 255 millions d’euros sur le fonds de roulement du Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA). Selon la Coordination rurale « l’exposé des motifs de l’article 2 du projet de loi laisse entendre que les ressources du FNGRA sont pléthoriques et doivent être rééquilibrées au regard de ses dépenses. Le fonds est moins sollicité du fait qu’il n’intervient plus depuis 2009 en grandes cultures et depuis 2011 en vigne. »

Le syndicat dénonce un « procédé malhonnête et scandaleux » car « cet argent appartient aux agriculteurs qui financent le FNGRA par une contribution additionnelle prélevée sur les cotisations d'assurance. »  Ces derniers « ne sont en rien responsables de la gestion calamiteuse des finances publiques. »

François Lucas, vice-président de la Coordination rurale, explique : « Si les ressources du FNGRA sont supérieures à ses dépenses, et alors qu'il traîne les pieds pour exécuter les plans d'aide annoncés, le ministère ferait mieux d'augmenter les indemnisations des victimes de calamités agricoles telles que la fièvre catarrhale ovine (FCO) ou la sécheresse ainsi que les agriculteurs touchés par les  crises économiques. Ce serait ainsi un bon moyen que cet argent retourne aux agriculteurs qui éprouvent durement, et depuis des années, les conséquences de la gestion dispendieuse et de la sur-administration de l'Etat. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous