Journée mondiale de l’alimentation La CR rappelle la « nécessité d’une exception agriculturelle » à l’OMC

Terre-net Média

La Coordination rurale profite de la journée mondiale de l’alimentation, ce lundi 16 octobre, pour réclamer à nouveau la sortie du secteur agricole de l’OMC et des négociations d’accords de libre-échange.

« Aujourd’hui lundi 16 octobre 2017, journée mondiale de l’alimentation, 25 000 personnes sont mortes de faim. » Par ce titre choc, la Coordination rurale estime qu’il est « impossible » de parvenir à la sécurité alimentaire et au développement rural permettant la « Faim zéro » « dans le contexte actuel de dérégulation et de mondialisation à outrance du commerce des produits alimentaires ».

« L’OMC annonce qu’en éliminant les subventions à l’exportation, les membres de l’OMC ont atteint une cible clé de l’objectif de développement durable "Faim zéro" » et se persuade que cela contribue à égaliser les chances pour les agriculteurs du monde entier. En réalité, l'OMC a seulement réussi à chasser les paysans de leurs terres et à les faire mourir de faim tout en rendant les populations de plus en plus dépendantes des productions des pays industrialisés. Résultat : une augmentation intolérable des populations sous-alimentées, à l’opposé des objectifs affichés par la FAO. »

La Coordination Rurale demande ainsi que « l’Europe soit à la tête de l’instauration d’une exception agriculturelle placée sous l’égide de l’ONU, à l’image de l’exception culturelle défendue avec succès par les gouvernements successifs, passant notamment par la sortie de l’agriculture de l’OMC. »

« Cela permettrait à chaque État ou groupe d’États de protéger ses marchés pour organiser souverainement sa propre politique agricole, ce qui rejoint l’appel du Pape François à « contribuer à ce que chaque pays augmente la production et arrive à une autosuffisance alimentaire ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous