Pacte de responsabilité La Fnsea privilégie la baisse des cotisations sociales au maintien du Cice

Terre-net Média

Le syndicat réaffirme dans un communiqué son attachement à l’exonération des cotisations « allocations familiales » impactant à la fois les cotisations versées par les employeurs et les cotisations sociales personnelles des agriculteurs.

« La Fnsea rappelle que pour les très petites entreprises, le Crédit d’impôt compétitivité emploi (Cice) demeure un outil complexe et dont les effets sont trop décalés dans le temps par rapport à leurs besoins. Il aurait mérité une refonte permettant notamment de prendre en compte la situation particulière des coopératives agricoles.

Elle affirme également son attachement à l’exonération des cotisations « allocations familiales » impactant à la fois les cotisations versées par les employeurs et les cotisations sociales personnelles des agriculteurs.

Pour la Fnsea, dans le cadre retenu par le gouvernement, il est essentiel que le pacte de responsabilité concentre ses efforts sur les secteurs les plus exposés à la concurrence étrangère. La remise à plat des allègements actuels doit notamment renforcer leur ciblage sur les rémunérations les plus faibles afin de faire face à la concurrence de pays qui n’ont aucun salaire minimum dans les secteurs de la production agricole.

La Fnsea appelle également le Gouvernement à renforcer les mesures prises en faveur de l’emploi de salariés saisonniers. A défaut, ce sont des pans entiers de l’économie agricole qui sont menacés à court terme !

Dans l’attente d’une Europe sociale que nous appelons de nos vœux, notamment à travers la création d’un Smic européen, le Gouvernement français doit permettre aux entreprises exposées au dumping social de trouver des réponses. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous