Présidentielle Le « patriotisme économique » de Marine Le Pen pour l'agriculture française

Terre-net Média

Candidate du Front national, Marine Le Pen défend un programme agricole axé sur la renationalisation de la politique agricole commune et « le patriotisme économique » pour les produits agricoles français.

Marine Le Pen, lors de sa visite au salon de l'agriculture le 28 février 2017.Marine Le Pen, lors de sa visite au salon de l'agriculture le 28 février 2017. (©compte instagram de Marine Le Pen)

Sur les 144 engagements et promesses qui composent le programme présidentiel de Marine Le Pen, six concernent directement le secteur agricole. Six propositions qui résument la vision de la candidate du Front national de l’agriculture française et de la manière nécessaire pour sortir des difficultés.

Dans son souhait de sortir de l’actuelle Union européenne, Marine Le Pen veut :

  • « Appliquer le patriotisme économique aux produits agricoles français pour soutenir immédiatement nos paysans et nos pêcheurs, notamment au travers de la commande publique (État et collectivités). »

Son représentant Gilles Lebreton a précisé ce point, le 16 mars dernier : « Dans les appels d’offre des marchés publics, des clauses permettront de faire jouer cette priorité ».

  • Transformer la Politique agricole commune (Pac) en Politique agricole française (Paf). Garantir le montant des subventions dont les critères seront fixés par la France et non plus par l’Union européenne, avec l’objectif de sauver et soutenir le modèle français des exploitations familiales.
  • Refuser les traités de libre-échange (Tafta, Ceta, Australie, Nouvelle-Zélande, etc.).
  • Développer les circuits courts de la production à la consommation, en réorganisant les filières.
  • Simplifier le quotidien des agriculteurs en stoppant l’explosion des normes administratives et encourager l’installation des jeunes agriculteurs, par le biais de défiscalisations durant les premières années.
  • Défendre la qualité : afin de lutter contre la concurrence déloyale, interdire l’importation des produits agricoles et alimentaires qui ne respectent pas les normes de production françaises en matière de sécurité sanitaire, de bien-être animal et d’environnement. Imposer la traçabilité totale de l’origine géographique et du lieu de transformation sur l’étiquette, afin de garantir la transparence et l’information complète des consommateurs.

La candidate envisage, au bout de deux ans, de « fixer des prix minimums garantis par l’État, produit pas produit, après négociation avec les syndicats, pour que les agriculteurs puissent vivre de leur agriculture et non pas des aides ». C'est ce qu'a expliqué Gilles Lebreton, député européen et représentant de Marine Le Pen le 16 mars dernier.

  • Promouvoir les exportations agricoles, notamment en soutenant les labels de qualité. »

En matière d’environnement, la candidate se prononce pour une « rupture avec le modèle économique fondé sur la mondialisation sauvage des échanges et le dumping social, sanitaire et environnemental ». « La véritable écologie consiste à produire et consommer au plus près et retraiter sur place. »

En matière de recherche et d’innovation dans le secteur végétal, Marine Le Pen confirme son attachement au principe de précaution, et promet, dans ce sens, « d'interdire les OGM ».

Concernant le bien-être animal, la candidate dit vouloir « faire de la protection animale une priorité nationale ». Elle veut « défendre le bien-être des animaux en interdisant l’abattage sans étourdissement préalable et en remplaçant le plus possible les expérimentations animales ». Elle rappelle aussi dans son programme son « refus du modèle des fermes-usines, du type "ferme des 1000 vaches". »

 

Live

@agritof60 08/05/2017 10:36

Voici le programme agricole d'Emmanuel Macron reçu cette semaine. Je le partage avec mes followers pour ceux qui ne l'ont pas reçu. 

Pierre Boiteau 08/05/2017 08:17

La présidente de la FNSEA Christiane Lambert réagit ce matin, dans un tweet, à l'élection d'Emmanuel Macron. 

 

@boninfabri 08/05/2017 07:02

Pierre Boiteau 08/05/2017 00:57

Une autre série de réactions d'agriculteurs sur Twitter et sur Facebook... 

 

 

 Réactions d'agriculteurs sur Facebook suite à l'élection d'Emmanuel Macron président de la République française

 

Pierre Boiteau 08/05/2017 00:55

Il ne manque plus que les résultats de 3 départements, 2 régions et des Français établis hors de France...

Ils seront ajoutés dans la nuit. Revenez... 

Tout sera au complet pour demain matin.

Pierre Boiteau 08/05/2017 00:01

Les résultats sont de plus en plus complets

Les premiers résultats des régions commencent à arriver (cf. sous ce live).

Pierre Boiteau 07/05/2017 23:49

Il ne manque plus que les résultats de 17 départements. À cette heure, Marine Le Pen est en tête dans deux départements, l'Aisne et le Pas-de-Calais. Emmanuel Macron l'emporte dans tous les autres.

Pierre Boiteau 07/05/2017 23:18

Marine Le Pen l'emporte dans l'Aisne

Sur près des deux tiers des départements dont les résultats sont officiels, un seul a placé Marine Le Pen en tête pour le moment : l'Aisne.

Cf. résultats officiels par département disponibles sous ce live.

Candidat en tête par département - Résultats partiels à 23h15 à la présidentielle 2017
Candidat en tête par département - Résultats partiels à 23h15 à la présidentielle 2017 (©Ministère de l'intérieur)

 

jeanfrancois.glinec via Facebook 07/05/2017 22:57

C'est bien , les brouillons s'en vont une page blanche arrive

apennins3@gmail.com 07/05/2017 22:56

Va-t-on avoir la chance de revoir Ségolène Royal ?? A la télé se soir et félicitée par macron il y a quelques jours ...

Pierre Boiteau 07/05/2017 22:56

Je ne pense pas.

Ce serait certes possible. Mais à mon avis elle ne devrait pas être au gouvernement car ce ne serait pas dans la ligne du programme d'Emmanuel Macron. Ni dans ses promesses de renouveau. Ni dans la suite de son discours de ce soir (que je viens d'écouter et où au passage il a cité les agriculteurs) : il y parle de changement et de rassemblement des Français au service du pays.

Pierre Boiteau 07/05/2017 22:42

Quelques exemples de réactions d'agriculteurs sur Twitter... 

 

 

 

Pierre Boiteau 07/05/2017 22:31

Les résultats continuent d'arriver : 16 nouveaux départements sont complets, communes comprises, avec les résultats officiels.

christophe.leclet.5 via Facebook 07/05/2017 22:06

le meilleur ennemi de la France , c'est le français ! Si on passait autant de temps à construire ensemble qu'à se diviser dans des clivages stériles et dépassés , nous serions une nation imbattable !!

Publié par Christophe Leclet sur dimanche 7 mai 2017

 

Pierre Boiteau 07/05/2017 22:04

Les premiers résultats officiels par département et par commune arrivent... 
Suivront ceux des régions... 18 départements disponibles pour le moment. 

Retrouvez-les tout en bas sous ce live. 

Les liens sont mis à jour au fur et à mesure de l'officialisation des résultats par le ministère de l'intérieur.

@EloLeMailloux 07/05/2017 21:26

Qui sera le prochain ministre de l'agriculture ? 

 

Pierre Boiteau 07/05/2017 22:49

D'autres avis sur Facebook... 

Discussion entre agriculteurs sur Facebook à propos du futur ministre de l'agriculture

 

@cyr081 07/05/2017 22:04

Et Jean-Yves Caullet, AgroParisTech ONF, député socialiste de l'Yonne

Pierre Boiteau 07/05/2017 21:46

Nous n'avons pas de boule de cristal...

Mais plusieurs noms circulent déjà. Notamment ceux d'Olivier Allain, agriculteur des Côtes-d’Armor et d'Audrey Bourolleau, déléguée générale de l’association Vin et société.

Pour plus de précisions et d'autres noms, je vous conseille cet article : Qui sera le prochain ministre de l'agriculture ? 

yann.bethouart via Facebook 07/05/2017 21:00

Ah de la bobo-écologie déconnectée de la réalité et dénuée de bon sens, on va en bouffer !!! 😠😠😡😡

 

@RemDumDum 07/05/2017 20:59
Pas d'avenir sans Agriculteurs - PASA via Facebook 07/05/2017 20:56

 

Pierre Boiteau 07/05/2017 20:47

Bruno Le Maire confirme (sur TF1) sa volonté d'ouverture pour travailler avec une majorité gouvernementale « au service de la nation » sans renier sa famille politique et ses idées de droite.

Cette prise de position de l'ancien ministre de l'agriculture (dans le gouvernement François Fillon sous la présidence de Nicolas Sarkozy) est l'un des signes d'une recomposition politique envisagée (crainte ou espérée selon les cas) par plusieurs personalités politiques, français s'exprimant sur les réseaux sociaux et commentateurs politiques.

Rappelons que Bruno Le Maire dispose d'une excellente cote de popularité auprès des agriculteurs, comme le spuligne régulièrement le baromètre agricole Terre-net BVA.

 

 

 

Pierre Boiteau 07/05/2017 20:35

En attendant les résultats en France métropolitaine, voici les premiers résultats d'Outremer et des Français de l'étranger. 

Emmanuel Macron remporte plus de 90 % des suffrages en Amérique du nord ! 

Outremer :

Saint-Pierre-et-Miquelon : Macron 63,3% / Le Pen 36,7 %
Saint-Barthélémy : Macron 58,4 % / Le Pen 41,6 %
Saint-Martin : Macron 67,6 % / Le Pen 32,4 %
Guadeloupe : Macron 75,1 % / Le Pen 24,9 %
Martinique : Macron 77,5 % / Le Pen 22,5 %
Guyane : Macron 65 % / Le Pen 35 %

Etats-Unis :

New York : Macron 94,7% / Le Pen 5,3 %
Chicago / Midwest : Macron 92% / Le Pen 8%
Boston : Macron 95,7% / Le Pen 4,3 %

Canada : 

Ottawa et Montréal : Macron 90% / Le Pen 10 %

Arnaud Carpon 07/05/2017 20:22

Quelles sont les priorités agricoles du nouveau président Emmanuel Macron ?

Les Français ont choisi de porter Emmanuel Macron à la tête du pays, aux dépens de Marine Le Pen. Retrouvez les priorités du candidat et fondateur du mouvement « En Marche ! » pour l’agriculture française sur Les priorités agricoles du nouveau président Emmanuel Macron 

Pierre Boiteau 07/05/2017 20:00

Emmanuel Macron élu président de la république française.

Selon les différents instituts de sondage Emmanuel Macron remporte entre 62 et 66,5 % des suffrages contre 33,5 à 38 % pour Marine Le Pen. 

La participation serait autour de 73 à 75 %, soit un niveau d'abstention important de 25 à 27 %. 

La part des votes blancs ou nuls seraient particulièrement élevée, mais les estimations varient fortement selon les instituts : entre 8 et 14 %.

Election d'Emmanuel Macron président de la république française

Pierre Boiteau 07/05/2017 19:37

Stéphane Le Foll détient le record de longévité au poste de ministre de l'agriculture depuis 1836, date de création d’un ministère dédié à l’agriculture !

Pour en savoir plus, lire Stéphane Le Foll entre au Guinness des records

Un sketch de circonstance ! ;-) 

 

@berthierA 07/05/2017 19:00

Pierre Boiteau 07/05/2017 18:45

En attendant les résultats du second tour de cette présidentielle 2017, vous pouvez retrouver les résultats du premier tour sur : 

Présidentielle 2017 & agriculture : réactions d'agriculteurs et résultats du 1er tour par département, commune et région 

 

@GuyotVincent02 07/05/2017 18:08

Pierre Boiteau 07/05/2017 18:02

Pour assister au dépouillement de cette élection présidentielle... 

Pour observer le dépouillement il suffit de revenir à la fermeture du bureau de vote à 19h (ou 20h dans certaines grandes villes).

Sachez que le président du bureau de vote peut vous demander si vous souhaitez être scrutateur, c’est à dire si vous souhaitez participer au dépouillement du scrutin.

Plus de détails dans la réponse faite à "Riri" lors du live du premier tour sur : comment assister au dépouillement ?

Pierre Boiteau 07/05/2017 16:59

Participation en forte baisse à 17h

65,30 %. Telle est la participation à 17h pour le second tour de l'élection présidentielle française selon le ministère de l'intérieur. Soit 7 points de moins qu'en 2012 à la même heure. Et 10 points de moins qu'en 2007 !

Pour en savoir plus, lire : La participation à 17h est la 2e plus faible depuis 1965 pour un second tour d'élection présidentielle

taux-de-participation-a-17h-second-tour-presidentielle-2017.JPG
Posté d'abord à 16h51, le tweet du ministère de l'intérieur a été supprimé pour être reposté à 17h.

 

@Herve_Pillaud 07/05/2017 16:34

AgriChris 07/05/2017 16:04

Que ce soit Le Pen ou Macron élu vous croyez vraiment que ça va changer quelque chose pour nous ?

Pierre Boiteau 07/05/2017 16:17

Oui.
Très clairement oui. Car leurs deux programmes sont en totale opposition pour l'agriculture et les agriculteurs.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron mettent en avant des idées totalement opposées sur la manière de soutenir et aider les agriculteurs à sortir des difficultés.

• La candidate du Front national veut sortir de l'Union européenne et axe son programme sur le patriotisme agricole. 

• Le candidat d'En marche! expose un programme plutôt centriste, alliant investissements et défense d'une agriculture plus respectueuse.

 
Pour en savoir plus, je vous conseille la lecture de cet article, qui résume les 5 idées clés de chacun pour l'agriculture : Présidentielle 2017 - Emmanuel Macron et Marine Le Pen, deux programmes agricoles radicalement opposés 

Pierre Boiteau 07/05/2017 15:07

Un agriculteur témoigne des mesures qu'il prendrait s'il était président

C'était fin mars dans Le Parisien, mais il n'est pas trop tard pour le lire : 

Et en vidéo : 

 

Pierre Boiteau 07/05/2017 13:45

Dans quels départements vote-t-on le plus ?  

Voici les 5 départements dans lesquels la participation à ce second tour de la présidentielle 2017 est la plus élevée à midi : 

1/ Gers : 37,56 %
2/ Haute-Marne : 35,93 % 
3/ Aude : 35,65 % 
4/ Hautes-Pyrénées : 35,45 %
5/ Alpes de Haute-Provence : 35,22 %

Et en queue de peloton figurent comme à chaque fois les départements d'Ile-de-France, où l'on vote plus tard. Deux d'entre eux restent même sous la barre des 20 % : 
Seine-Saint-Denis : 19,54 % 
Val-de-Marne : 19,84 % 

À noter quelques surprises. Par exemple la Haute-Saône, qui figure souvent parmi les départements qui votent le plus, n'est qu'à 27,87 % de participation à midi (contre 32,31 % à midi au second tour de 2012 et 41,38 % à celui de 2007).

Pierre Boiteau 07/05/2017 13:21

Décidément vous faites dans la série humour là ! ;-) 

Discussion de 2e degré ou du 3e type ? 

 

fabien.ninnin via Facebook 07/05/2017 12:52

De toute façon c'est vu d avance nous allons repartir dans le même système où il faudra encore mendier les aides PAC et faire les volontés de Bruxelles pour pouvoir s en sortir puisque le fruit du travail est écrasé par la concurrence déloyale !

Pierre Boiteau 07/05/2017 12:01

Participation en baisse à midi

Le ministère de l'intérieur vient de donner le chiffre officiel : 28,23 % de taux de participation à 12h pour le second tour de l'élection présidentielle en France métropolitaine.

Ce chiffre est en baisse par rapport aux élections précédentes : il était de 30,66 % à la même heure au second tour de l'élection présidentielle de 2012 et de 34,11 % en 2007.
C'est même légèrement moins qu'au premier tour le 23 avril dernier (28,54 % de participation à midi).

Mais cela reste deux points au-dessus de la plus mauvaise participation à midi, enregistrée lors de la présidentielle de 2002 avec 26,19 %.

Retrouvez l'historique de la participation aux seconds tours de l'élection française sur "Présidentielle 2017 - Participation en baisse à midi". 

 

Pierre Boiteau 07/05/2017 11:37

Témoignages d'agriculteurs sur les réseaux sociaux.

Entre ceux qui revendiquent avoir voté, ceux qui travaillent en ce dimanche de vote et ceux qui débattent déjà des résultats de ce soir (ou encore de ceux du 1er tour), voici quelques exemples de messages d'agriculteurs sur les réseaux sociaux (en complément à ceux déjà postés par plusieurs d'entre vous dans ce live ce matin).

 

@agrikol 07/05/2017 10:07

Et pendant ce temps...

Pierre Boiteau 07/05/2017 08:57

12 % d'agriculteurs indécis pour le 2d tour, 26 à 30 % pas certains d'aller voter

C'est ce qu'indiquait le baromètre agricole Terre-net BVA sur le vote des agriculteurs à la présidentielle 2017 (voir "pour qui voteront les agriculteurs au second tour de la présidentielle 2017"). 

 

@RichardCHAMARET 07/05/2017 08:25

Bon dimanche, et surtout, bon vote à toutes et à tous 

Votez !

@sdscv24 07/05/2017 08:15

Pierre Boiteau 07/05/2017 07:49

En attendant l'ouverture des bureaux de vote, voici une sélection de tweets ou re-tweets d'agriculteurs à propos de la présidentielle parus entre les deux tours de cette élection présidentielle 2017... 

Postez vos questions, réactions ou messages en cliquant en haut de ce live sur "Poser une question" (vous pouvez aussi y poster le lien vers un message Facebook ou Twitter).

 

Et un peu d'humour en attendant 20 heures ce soir : 

 

Pierre Boiteau 07/05/2017 06:02

Ouverture des bureaux de vote de 8h à 19h (ou 20h dans certaines villes).

Alors qu'on a déjà commencé à voter depuis hier en outremer et à l'étranger, les bureaux de vote ouvrent à 8 h ce matin en France métropolitaine. Ils fermeront à 19h (au lieu de 18 h auparavant) et à 20h dans certaines grandes villes.

 

Et bon courage aux agriculteurs qui travaillent aujourd'hui...

 

Pierre Boiteau 06/05/2017 10:40

Dès dimanche matin vous pourrez suivre en direct sur cette page le second tour de l'élection présidentielle 2017 mais aussi poser vos questions (dès maintenant) et poster vos réactions suite aux résultats.

 

Pierre Boiteau 03/05/2017 14:50

En attendant le live "spécial agriculture" du 2d tour de cette élection présidentielle 2017, vous pouvez continuer de nous poser vos questions. N'hésitez pas...

Pierre Boiteau 24/04/2017 09:33

Ce live est maintenant terminé. Rendez-vous pour la journée et la soirée électorale du second tour de cette élection présidentielle 2017.

@AgriBFy 24/04/2017 09:11

Avez-vous une idée de ce que voteront les agriculteurs au second tour ?

Pierre Boiteau 24/04/2017 09:29

Je ne suis pas expert et je ne vous répondrai donc pas en tant que tel.

Par contre les agriculteurs eux-mêmes ont donné la réponse dans un sondage du baromètre agricole Terre-net BVA d'avril 2017 : 56 % pour Emmanuel Macron et 44 % pour Marine Le Pen. Il s'agit cependant d'un sondage réalisé avant le premier tour de cette élection présidentielle.

 

Pierre Boiteau 24/04/2017 01:51

Le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, rendra publics les résultats officiels du premier tour de l’élection présidentielle 2017 en s’adressant à la presse mercredi 26 avril 2017 à 17 heures.

Pierre Boiteau 24/04/2017 01:45

Tous les résultats sont maintenant accessibles par commune, département et région, via les liens suivants vers les listes complètes disponibles sous ce live : 

Voici aussi la carte de France colorée selon le candidat arrivé en tête dans chaque département.

Vue d'ensemble des résultats : candidat arrivé en tête dans chaque département
Vue d'ensemble des résultats : candidat arrivé en tête dans chaque département. ©Ministère de l'intérieur.

 

 

Pierre Boiteau 24/04/2017 01:22

Les résultats sont presque complets... Il ne manque plus à cette heure que 8 départements (5 en Île de France, les Bouches-du-Rhône, le Rhône et le Var). Pour tous les autres, rendez-vous sous ce live sur : résultats du premier tour de la présidentielle 2017 par département et par commune.

À cette heure, les résultats nationaux incomplets calculés sur la base de 89 % des inscrits reçus donnent des scores assez proches des récents sondages :

Emmanuel Macron : 23,50 %
Marine Le Pen : 22,08 %
François Fillon : 19,75 %
Jean-Luc Mélenchon : 19,45 %
Benoît Hamon : 6,20 %
Nicolas Dupont-Aignan : 4,87 %
Jean Lassalle : 1,25 %
Philippe Poutou : 1,12 %
François Asselineau : 0,92 %
Nathalie Arthaud : 0,67 %
Jacques Cheminade : 0,18 %

La participation est par contre un peu supérieure à ce qu'annonçaient les sondages : 78,13 % de votants et 21,87 % d'abstention.

 

AgriChris 24/04/2017 00:32

Sait-on pour qui ont voté les agriculteurs???

Pierre Boiteau 24/04/2017 00:37

Ils auraient voté à plus de 40 % pour Fillon puis pour Le Pen et Macron.

Les études sur le vote des paysans ne sont pas encore disponibles s'il y en a eu de faites ce jour. Par contre le baromètre agricole Terre-net BVA de ce mois d'avril 2017 indiquait des intentions de vote des agriculteurs assez claires, avec François Fillon à 41,5 % devançant très largement Marine Le Pen (20 %) et Emmanuel Macron (14,5 %). 

Vous retrouverez les résultats complets de cette étude sur : vote des agriculteurs à la présidentielle 2017.

Vote des agriculteurs à la présidentielle 2017
Cinq candidats à l'élection présidentielle française de 2017 dépassent la barre des 5 % d'intentions de vote des agriculteurs, selon le baromètre agricole Terre-net BVA.

 

Pierre Boiteau 24/04/2017 00:09

La carte se colore au fur et à mesure de l'officialisation des résultats par départements (disponibles sous ce live). Emmanuel Macron et Marine Le Pen se partagent la tête dans la majorité des cas. Seuls quelques départements ont placé François Fillon ou Jean-Luc Mélenchon en tête.

Pierre Boiteau 24/04/2017 00:08

Quelques autres exemples de réactions d'agriculteurs...

 

 

lelel 23/04/2017 23:18

Quel est le poids des agriculteurs dans le corps électoral ? A-t-on vraiment un impact sur les résultats ?

Pierre Boiteau 23/04/2017 23:22

Le monde agricole : 8 millions de votants, soit 20 % du corps électoral !

Certes, les agriculteurs ne représentent guère plus de 2 % tout au plus de la population française. Mais « il y a aussi les retraités, les salariés agricoles, les conjoints d’agriculteurs. Cela représente environ trois millions de personnes, soit 8 % du corps électoral. Si on élargit encore ce cercle à l’agroalimentaire, cela représente 8 millions de votants, soit 20 % du corps électoral ! » (extrait de l'interview d'Eddy Fougier, politologue : « Les candidats sous-estiment l’électorat agricole » parue sur Terre-net le 27 mars dernier)

Comme pour la réponse faite ci-dessous à "Sanglier6.0" (voir à 22h27) je vous invite à consulter cette interview d'Eddy Fougier.

Pour vous donner une autre référence, avant l'élection présidentielle de 2012, Gaël Sliman (qui était alors directeur de BVA Opinion) déclarait au micro de Terre-net lors d'une analyse du vote des paysans : « Les agriculteurs représentent une population très importante pour les élections présidentielles, car l’agriculteur renvoie l’image de la France (…). Nicolas Sarkozy l’a compris et c’est pour cela qu’il a multiplié ses déplacements consacrés à l’agriculture pendant toute la deuxième partie de son mandat. » 

 

Sanglier6.0 23/04/2017 22:27

Pensez-vous vraiment que les questions et réponses autour de l'agriculture et des agriculteurs auront du poids entre les 2 tours ... pas un moment dans tous les débats de la soirée

Pierre Boiteau 23/04/2017 22:38

L'agriculture est en effet un parent pauvre dans les débats de cette élection. C'est pourquoi sur Terre-net nous avons essayé de la remettre en avant en permettant à nos lecteurs d'interroger directement les 11 candidats.

Nous sommes convaincus que les questions agricoles ont un poids important pour l'économie française mais également pour l'élection.

Je citerai le politologue Eddy Fougier. Il relève que tous les politiques sous-estiment le poids du secteur agricole et agroalimentaire, qui peut, au sens le plus large, représenter 20 % du corps électoral. Retrouvez son interview sur Eddy Fougier, politologue : « Les candidats sous-estiment l’électorat agricole » 

Eddy Fougier, politologue

 

Pierre Boiteau 23/04/2017 22:26

Pour poster vos questions et réactions, cliquez sur "Poser une question" en haut de la fenêtre du live.
Il y a un délai d'affichage (plus un délai de réponse bien sûr lorsque vous posez une question).

Pierre Boiteau 23/04/2017 21:58

Voici quelques réactions d'agriculteurs postées sur Twitter et sur Facebook en mode "public". Difficile de trouver des agriculteurs qui n'affichent pas leur déception. Ce qui confirme le sondage du baromètre agricole Terre-net BVA indiquant leur préférence pour François Fillon à 41,5 %.

reaction-d-agriculteurs-sur-facebook.JPG

 

XMARCHAL 23/04/2017 21:52

Eh bien entre la peste et le choléra, ni un ni l'autre,suis pas pour l'extreme et encore moins avoir pour un menteur bradeur, lui qui a profité de son ministère (sous l'exceptionnel quinquennat hollande) pour brader alstom a GE, une honte pour le pays, et dire que ce sont des ânes comme lui qui vont nous pomper pendant 5ans durant, que va t'il rester à nos gamins, si ce n'est la violence, les incivilités, le chomage, le social dans tous ses excès!!!! L'histoire est un éternel recommencement!!! un jour ou l'autre le pays va se révolter, et là ce sera trop tard!!! Dixit Clémenceau, la France est un pays de lion gouverné par des ânes 

Arnaud Carpon 23/04/2017 20:42

En attendant nos articles d'entre deux tours, vous pouvez retrouver les propositions clés pour l'agriculture d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen :

Emmanuel Macron, le centriste

Emmanuel Macron (En Marche !) expose un programme plutôt centriste, alliant investissements et défense d'une agriculture plus respectueuse.

  • Engager un plan d’investissement de transformation agricole sur 5 ans de 5 Mds€. Les financements seront réservés à des projets de modernisation des exploitations ayant un impact positif sur l’environnement et le bien-être animal, et aux projets de transformation privilégiant les circuits courts ;
  • Organiser  un Grenelle de l’alimentation avec les représentants des agriculteurs, des industries de transformation, de la distribution et des consommateurs, afin de définir un partage équilibré de la valeur ;
  • Réformer la Pac par la mise en place d’outils de régulation adaptés à chaque filière, et des outils de gestion des risques efficaces et adaptés ;
  • Soutenir l’installation des jeunes agriculteurs en proposant un prêt d’honneur à la personne sans demande de garantie d’un montant de 50 000 € maximum avec un différé de 2 ans ;
  • Rémunérer les agriculteurs pour les services environnementaux qu’ils rendent, à hauteur de 200 M€ par an, dans le cadre de la Pac.

En savoir plus >> Le programme agricole « centriste » d’Emmanuel Macron

 

Marine Le Pen, la patriote 

La candidate du Front national Marine Le Pen veut sortir de l'Union européenne et axe son programme sur le patriotisme agricole.

  • Sortir de l’actuelle Union européenne, et appliquer le patriotisme économique aux produits agricoles français notamment au travers de la commande publique ;
  • Transformer la Pac en Politique agricole française (Paf) et garantir le montant des subventions dont les critères seront fixés par la France, avec l’objectif de soutenir le modèle français des exploitations familiales ;
  • Fixer, au bout de deux ans, des prix minimums garantis par l’État, produit pas produit, après négociation avec les syndicats, pour que les agriculteurs puissent vivre de leur agriculture et non pas des aides ;
  • Rompre avec le modèle économique fondé sur la mondialisation sauvage des échanges et le dumping social, sanitaire et environnemental, en défendant une véritable écologie consistant à produire et consommer au plus près et retraiter sur place, et en interdisant l’importation des produits agricoles et alimentaires qui ne respectent pas les normes de production françaises ;
  • Faire de la protection animale une priorité nationale : défendre le bien-être des animaux en interdisant l’abattage sans étourdissement préalable.

En savoir plus >> Le « patriotisme économique » de Marine Le Pen pour l'agriculture française

 

fblm 23/04/2017 20:30

fion en taule le plus vite possible et qu'il rembourse intégralement avec intérêts ce qu'il nous a volé

Pierre Boiteau 23/04/2017 20:00

Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient les deux qualifiés pour le second tour. Ils devancent Jean-Luc Mélenchon et François Fillon selon les premières estimations diffusées à 20h.

AgriChris 23/04/2017 18:49

Qu'est-ce que je risque si je relaye des résultats avant 20h sur Twitter?

Et pourquoi vous parlez d'annonce de la RTBF sans dire qui serait qualifié.

Pierre Boiteau 23/04/2017 19:09

Et voici la réponse à votre 1ère question : vous risquez vous aussi 75 000 euros d'amende si vous diffusez des estimations avant 20h. C'est ce que je déduis de la circulaire n° INTA1702262C du ministère de l'intérieur, disponible sur site du Conseil constitutionnel, destinée aux préfets et hauts commissaires. Certes, il sera très difficile pour l'Etat de surveiller tous les comptes sur les réseaux sociaux. Mais c'est une question de respect de la Loi. 

En voici un extrait en capture image (cela vous évitera de chercher parmi les 55 pages du document pdf ;-) 😉) :

diffusion-des-resultats-circulaire-ministere-de-l-interieur.jpg
Source : circulaire n° INTA1702262C du ministère de l'intérieur, disponible sur site du Conseil constitutionnel
Pierre Boiteau 23/04/2017 18:57

Pour votre 2de question : nous ne diffusons pas les infos qui circulent à propos des estimations de résultats. Deux raisons à cela :

Je n'ai pas la réponse à votre 1ère question... Risquez-vous 75 000 euros d'amende également ? Je me renseigne et je reviens vers vous.

Pierre Boiteau 23/04/2017 18:31

Même les médias étrangers donneront les premières estimations plus tardivement qu'en 2012.

C'est ce que plusieurs d'entre eux ont déjà annoncé.

Depuis 18h15 environ La RTBF se risque pourtant à indiquer l'un des qualifiés pour le second tour en précisant que c'est trop serré pour le deuxième. Mais cette information est réfutée par plusieurs sources chez les sondeurs et les médias français et européens. 

À quelle heure publieront-ils ? « Quand l’information sera recoupée, fiable et sérieuse, tout simplement » explique Christophe Berti, rédacteur en chef du Soir en Belgique (lire #RadioLondres: le dispositif du «Soir» pour diffuser les résultats de la présidentielle). « Il ne s’agit pas pour "Le Soir" d’être le premier à tout prix, mais d’être pertinent en tenant compte que l’écart entre les candidats pourrait être très serré, comme l’indiquent les sondages de ces dernières semaines et que les bureaux de vote fermeront à 19h (ou 20h dans les grandes villes) contre 18h auparavant. "Le Soir" sera évidemment mobilisé sur l’événement, mais prudent comme l’exige la rigueur journalistique. »

NicoALS 23/04/2017 18:09

Des résultats circulent déjà sur Twitter #RadioLondres Sont-ils fiables?

Pierre Boiteau 23/04/2017 18:11
Non. 
Les résultats estampillés #RadioLondres ne sont pas fiables à cette heure.
Sauf ceux d'Outremer. Et encore, certaines personnes essayent d'en profiter pour faire circuler de fausses informations...
 
Pour les raisons expliquées plus bas, les premières estimations arriveront plus tard que d'habitude sur les réseaux sociaux et les médias étrangers. 
 
Avec des bureaux de vote fermant plus tard et l'absence de sondages "sortie des urnes", la commission des sondages a même averti dans un communiqué de presse : « Soucieuse de veiller au respect de la sincérité du scrutin et de la liberté des électeurs, la commission rappelle clairement qu’il ne faudra tenir aucun compte des indications qui pourraient être diffusées sur internet et sur les réseaux sociaux. Dépourvues de tout fondement, elles constitueraient une désinformation, voire une manipulation de l’opinion. »
Pierre Boiteau 23/04/2017 17:01

69,42 % de participation à 17h.

Le taux de participation France entière à 17h est de 69,42 % indique le ministère de l'intérieur français. C'est moins qu'en 2007 (73,87 %) et 2012 (70,59 %) mais très nettement supérieur aux 63,24 % de 1995 et surtout aux 58,45 % de 2002.

La part de l'abstention sera donc certainement moins élevée qu'annoncé par les instituts de sondage.
Reste à savoir à quel(s) candidat(s) cela profitera...

Pierre Boiteau 23/04/2017 16:02

Pas de résultats avant 20h... Même sur #RadioLondres ? 

Les premiers résultats circulaient dès 18h30 ou 19h lors des élections précédentes, sur les réseaux sociaux (hashtag RadioLondres) et les médias étrangers (qui ne sont pas soumis à la loi interdisant aux médias français de publier la moindre tendance avant 20h), il sera très difficile d'avoir des informations avant 20h cette fois-ci. Voire plus tard ! 

3 raisons à cela : 

1/ Les bureaux de vote ferment une heure plus tard (à 19h au lieu de 18h). Les instituts de sondage disposeront donc de moins de temps : « Aucune estimation fiable des résultats, effectuée à partir des premiers dépouillements de "bureaux tests", n’est susceptible d’être établie avant 19h45, au plus tôt » explique-t-on à la commission des sondages.

2/ Pas de sondages "sortie des urnes”. La commission des sondages explique avoir « obtenu des 9 principaux instituts de sondages (BVA, Elabe, Harris Interactive, Ifop, Ipsos, Kantar, Odoxa, OpinionWay, Viavoice) l’assurance qu’aucun d’entre eux ne réalisera le 23 avril de sondages "sortie des urnes” ».

3/ Les résultats risquent d'être très serrés entre Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon. C'est en tout cas ce qu'indiquaient les sondages parus jusqu'à vendredi dernier. Et environ un tiers des électeurs certains d'aller voter ne savaient pas encore quel candidat ils allaient choisir. 
Les instituts seront donc très prudents. Certains craignent même de ne pas pouvoir donner de résultats à 20h...
Les journalistes seront certainement eux-aussi très prudents. Même dans les médias étrangers : ils garderont comme objectif de publier les premières estimations avant la France mais ils le feront beaucoup plus tard qu'en 2012 par exemple.

Pierre Boiteau 23/04/2017 15:38

Beaucoup de témoignages d'agriculteurs sur les réseaux sociaux pour prévenir qu'ils ont voté. #JeVote #AVoté

Quelques exemples extraits de Twitter : 

 

 

 

Pierre Boiteau 23/04/2017 15:24

Dans Le Parisien, un agriculteur témoigne des mesures qu'il prendrait s'il était président. #MoiPrésident

Riri 23/04/2017 14:36

Y-a-t-il quelque chose à faire pour pouvoir assister au dépouillement?

Pierre Boiteau 23/04/2017 14:38

Pour observer le dépouillement il suffit de revenir à la fermeture du bureau de vote à 19h (ou 20h dans certaines grandes villes).
Sachez que le président du bureau de vote peut vous demander si vous souhaitez être scrutateur, c’est à dire si vous souhaitez participer au dépouillement du scrutin.

Pour plus de détails, voici comment se déroule le dépouillement, selon le ministère de l'intérieur :
« À la clôture du scrutin, les membres du bureau recomptent le nombre d’enveloppes contenues dans l’urne et les regroupent par enveloppe de 100 bulletins. Quatre scrutateurs prennent ensuite place à chaque table de dépouillement : un premier scrutateur ouvre chaque enveloppe, déplie le bulletin qui s’y trouve et le tend à un deuxième. Ce dernier énonce le nom du candidat à voix haute et les deux derniers scrutateurs reportent ce nom sur une feuille de pointage. Les bulletins nuls y sont également reportés sous le contrôle des membres du bureau.
Une fois le dépouillement terminé, un procès-verbal est établi en deux exemplaires. Une fois signé par tous les membres du bureau et contresigné par les délégués des candidats en présence, le résultat est proclamé en public par le président du bureau. Dans le cadre d’une élection présidentielle, ce dernier annonce le nombre d’électeurs inscrits, le nombre de votants, le nombre de suffrages exprimés ainsi que le nombre de suffrages recueillis par chacun des candidats. »

tlecomte 23/04/2017 13:46

mon epouse tient la permanece et moi je suis aux fourneaux!!! les roles sont inverser!!!

Pierre Boiteau 23/04/2017 13:22

La participation sera-t-elle supérieure aux prévisions des sondages ? 

Restons prudents mais c'est ce qu'indiquent les premières tendances relevées à midi, même si la participation reste plus faible qu'en 2007 par exemple (voir plus bas).

À suivre avec les taux de participation à 17h...

Les trois départements ayant le plus voté à midi, selon les chiffres officialisés par le ministère de l'intérieur, sont : 

1/ Gers : 38,46 %

2/ Corrèze : 38,11 %

3/ Cantal : 36,34 %

Et ceux qui ont le moins voté sont le Val d'Oise (dernier avec 20,65 %) et le Val-de-Marne (21,21 %).

Seule certitude, les remontées que vous faites dans vos communes confirment que l'on vote plus tôt en zone rurale, comme à chaque élection. 

Par exemple :

 

Pierre Boiteau 23/04/2017 12:01

28,54 % de participation à midi.

Le taux de participation France entière à 12h est de 28,54 % indique le ministère de l'intérieur français. C'est moins qu'en 2007 (31,21 %) mais en légère hausse par rapport aux 28,29 % de 2012 et très nettement supérieur aux 21,41 % de 2002. 

La part de l'abstention reste l'une des grandes inconnues qui pourraient peser sur l'issue du scrutin. Ajoutée à l'indécision des électeurs, elle a amené les instituts de sondage à beaucoup de prudence ces derniers jours.

 

Pierre Boiteau 23/04/2017 10:27

Du côté du ministère de l'Intérieur il va y avoir du boulot aujourd'hui et toute la nuit prochaine !

 

 

@vincentluherne 23/04/2017 10:11

Pierre Boiteau 23/04/2017 06:01

Ouverture des bureaux de vote de 8h à 19h (ou 20h dans certaines villes).

Alors qu'on a déjà commencé à voter depuis hier en outremer et à l'étranger, les bureaux de vote ouvrent à 8 h ce matin en France métropolitaine. Ils fermeront à 19h (au lieu de 18 h auparavant) et à 20h dans certaines grandes villes.

Pierre Boiteau 22/04/2017 15:51

En attendant l'élection demain, il y en a qui bossent 😉 ;-) 

 

Pierre Boiteau 22/04/2017 11:42

Dimanche vous pourrez suivre en direct sur cette page la journée et la soirée électorale du premier tour de l'élection présidentielle 2017 mais aussi poser vos questions et poster vos réactions en tant qu'agriculteurs suite aux résultats.

Vous pouvez même poser vos questions dès maintenant en cliquant sur "Poser une question" en haut de cette fenêtre du live.

N'hésitez pas...

Pierre Boiteau 22/04/2017 05:33

À la veille du premier tour de l'élection présidentielle française de 2017, il est encore temps de regarder de plus près les programmes des candidats pour faire votre choix.

Pour le monde agricole, vous pouvez retrouver une synthèse sur : les 5 propositions-clés des 11 candidats pour l’agriculture 

Liste des candidats (par ordre alphabétique) : 

  • Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
  • François Asselineau (Union populaire républicaine)
  • Jacques Cheminade (Solidarité et progrès)
  • Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France)
  • François Fillon (Les Républicains)
  • Benoît Hamon (Parti socialiste)
  • Jean Lassalle (Résistons !)
  • Marine Le Pen (Front national)
  • Emmanuel Macron (En marche !)
  • Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise)
  • Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste)

 

Pierre Boiteau 21/04/2017 22:52

C'était il y a 73 ans exactement...

Il a fallu lutter pour avoir le droit de vote !

Pierre Boiteau 21/04/2017 18:52

Dès dimanche matin vous pourrez suivre en direct sur cette page le premier tour de l'élection présidentielle 2017 mais aussi poser vos questions et poster vos réactions suite aux résultats.

Arnaud Carpon 21/04/2017 17:33

Nous reprendrons le fil de ce Live dimanche 23 avril dès midi pour suivre les premiers taux de participation et les résultats du 1er tour.

@AgriBFy 19/04/2017 16:56

Le développement du numérique est un enjeu important pour le développement de nos campagnes. Aujourd’hui il existe encore des zones blanches. Que comptez-vous faire à ce sujet ? Continuer à développer le très haut débit  même s’il reste des zones blanches (réseau tel + internet) ou bien d’abord engager une politique d’égalité pour tous en ce sens ?

Arnaud Carpon 19/04/2017 16:58

Jean-Luc Mélenchon ne s'est pas exprimé sur cette question du numérique et de la couverture des zones rurales.

@TGuilbert32 19/04/2017 16:51

Aujourd’hui, les contraintes sont énormes et rendent quasi-impossibles la création de nouvelles retenues d'eau. Avec le changement climatique, nous aurons besoin de plus en plus de ces lacs. Allez-vous faire en sorte que ces contraintes soient réduite à une simple déclaration d’intention au lieu de démarches qui durent deux ou trois ans.

Arnaud Carpon 19/04/2017 16:53

Jean-Luc Mélenchon ne semble pas vraiment favorable à l'assouplissement des règles pour créer de nouvelles retenues collinaires. Au contraire, il envisage d'instaurer une "taxation de l’eau d’irrigation tenant compte du type de bassin de captage et des autres usages".

@EloLeMailloux 19/04/2017 16:27

L’agriculture est en crise mais elle continue de nourrir les hommes, entretenir les territoires et créer de l’emploi. Je soutiens le manger et le consommer français. Et si 50 % de nos produits étaient consommés dans nos collectivités. Que comptez-vous instaurer au niveau des cahiers des charges de ces structures pour aller dans ce sens. Ce serait un grand pas pour l’agriculture française.

Arnaud Carpon 19/04/2017 16:43

Jena-Luc Mélenchon prévoit la mimse en place d'un "calendrier de transition au 100 % bio des structures publiques
sur cinq ans et soutien à l’acquisition par les structures de restauration collective publiques ou privées de produits
biologiques issus de filières de proximité."

@RemDumDum 19/04/2017 16:25

Les pesticides sont mis au banc des accusés par les médias. Or ne voyez-vous pas les effets positifs de ces produits. Certains candidats veulent les éliminer d’ici 10 ans. Ne pourrait-on pas faire la même proposition pour les médications pour la santé humaine, les produits vétérinaires, ou même la pilule contraceptive ?

Arnaud Carpon 19/04/2017 16:25

Sur ce point, Jean-Luc Mélenchon se prononce pour "l’interdiction des pesticides les plus dangereux pour la santé
humaine et pour l’environnement" et la "diminution progressive des apports maximums autorisés d’intrants
chimiques (pesticides et engrais) et leur taxation croissante au cours du temps".

 

@AgriBFy 19/04/2017 16:13

La dérégulation ajoutée à un retournement des marchés a eu pour conséquence une longue crise de surproduction qui dure toujours, notamment en production laitière et viande. Si vous êtes élu(e),  défendrez-vous des mécanismes réactifs de régulation de la production à l’échelle européenne ?

Arnaud Carpon 19/04/2017 16:23

Concernant la maîtrise des volumes, le candidat veut revenir aux quotas dans plusieurs productions: "Instauration, pour certains produits, de dispositifs de protection et de régulation des marchés agricoles, incluant une protection éventuelle vis-à-vis des importations, des dispositifs flexibles de maîtrise des productions (quotas laitiers et de têtes de bétail ; limitation des surfaces et rendements viticoles) et une garantie de prix minimum pour des volumes plafonnés par actif agricole."

Arnaud Carpon 19/04/2017 16:21

Pour "Rémunérer correctement les producteurs", le candidat entndant instaurer des "prix minimum et des taxes à l'importation". "Ces taxes seront appliquées, si besoin, afin de ne pas créer de distorsions de concurrence
entre les produits français et les produits importés de pays où les niveaux de rémunération du travail seraient inférieurs."

Le candidat envisage dans un second temps l'instauration de coefficients multiplicateurs maximum, après
concertation des organismes interprofessionnels, en vue de garantir une juste rémunération des producteurs (et notamment éviter les ventes à pertes) et de limiter les phénomènes de captation de la valeur ajoutée des intermédiaireset de la grande distribution."

Arnaud Carpon 19/04/2017 16:16

Outre les quelques points cités en réponse à la précédente question, le programme de Jean-Luc Mélenchon, intitulé "L'avenir en commun", est complété par un cahier thématique consacré à l'agriculture. Il a été corédigé par un groupe de travail coordonné par Laurent Levard, agro-économiste et Ève Saymard, agronome.

 

Dans ce cahier, les auteurs font le constat que "la politique agricole commune ne permet plus la régulation des
marchés, comme le montre la fin des quotas laitiers et sucriers. Les subventions restent dépendantes de la taille des exploitations, ce qui favorise les plus grandes et accélère l’expansion d’une agriculture productiviste."

@TGuilbert32 19/04/2017 16:05

L’agroécologie semble avoir le vent en poupe. Cependant, il ne faut pas vouloir faire comme le bio, et « mettre les primes avant les bœufs ». Que comptez-vous faire pour aider les agriculteurs à franchir le pas, sans alourdir la paperasse qui est déjà bien trop importante ?

Arnaud Carpon 19/04/2017 16:11

Dans cette logique, Jean-Luc Mélenchon propose les points suivants:

  • Stopper les projets de fermes usines;
  • Développer l'agriculture biologique, proscrire les pesticides chimiques, instaurer une agriculture diversifiée et écologique (polyculture-élevage, etc.) et promouvoir les arbres fruitiers dans les espaces publics;
  • Favoriser les circuits courts, la vente directe, la transformation sur place et plafonner les marges de la grande distribution par un coefficient multiplicateur limité pour garantir des prix rémunérateurs aux producteurs et interdire les ventes à perte pour les agriculteurs.
Arnaud Carpon 19/04/2017 16:09

La position de Jean-Luc Mélenchon, et donc l'ensemble de son programme, est très tranchée: il n'y a pas de cohabitation possible entre un modèle agricole d'exportation et un modèle d'agriculture paysanne. Et le candidat de la France insoumise privilégie cette deuxième voie.

Ainsi il explique: "L'agro-business détruit tout : l'écosystème, la santé des consommateurs et celle des paysans. Les maux sont connus : pesticides chimiques, gigantisme agricole, ultra-spécialisation et soumission au libre marché. À terme, ce système met à mal notre capacité à nourrir l'humanité. On peut faire autrement : produire mieux pour se nourrir mieux !"

Arnaud Carpon 19/04/2017 15:58

Bonjour à tous,

Il y a une semaine, nous démarrions ce Live spécial Présidentiel pour vous donner la parole sur les programmes agricoles des onze candidats à la Présidentielle. Nous achevons ce défilé entre 16 h et 17 h avec le programme agricole de Jean-Luc Mélenchon.

Toujours le même principe: pour poser une question, il suffit de cliquer sur le bouton "poser une question" ci-dessus.

Arnaud Carpon 19/04/2017 12:01

Cet avant-dernière session Live spécial Présidentielle est terminée. Vous retrouverez cet après-midi la synthèse du programme agricole de François Fillon et, espérons-le, ses réponses écrites sur quelques autres questions.

Rendez-vous cet après-midi à 16h pour le dernier Live. Dernier candidat à défiler sur Terre-net: Jean-Luc Mélenchon.

Toto 19/04/2017 11:58

Est-ce que Fillon propose aux conjoint(e)s d'agriculteurs(trices) de toucher 9000 euros par mois d'argent public comme pour Pénélope?

Arnaud Carpon 19/04/2017 11:58

Bonjour Toto,

Nous avons bien saisi l'allusion aux "affaires" de François Fillon dans votre question, mais tenons-nous en au fond.

Et sur le fond, François Fillon ne s'exprime pas sur la question de la rémunération des exploitants agricoles et des conjoints collaborateurs.

Ceci dit, il veut " instaurer la liberté pour les agriculteurs de choisir une structure juridique qui englobe l’ensemble de leurs activités tout en maintenant le statut de producteur agricole".

Et en matière de protection sociale, il veut "fusionner toutes les aides sociales en une allocation unique et fusionner la MSA avec le régime général et tous les régimes spéciaux".

@RemDumDum 19/04/2017 11:52

On a l’impression que l’administration n’est là que pour du contrôle et non pour une mission de service public. Ne pourrait-on pas imaginer une administration qui aide les agriculteurs à mieux fonctionner ?

Arnaud Carpon 19/04/2017 11:54

François Fillon ne se montre pas particulièrement précis sur ce point. IL promet de "faire évoluer les relations entre  l’administration  et les agriculteurs vers une culture du conseil plutôt qu’une culture du contrôle et de la sanction. "

@AgriBFy 19/04/2017 11:36

Aujourd’hui le consommateur n’est pas cohérent, il nous demande de produire des produits de qualité, qui respecte le plus possible l’environnement… mais achète encore trop souvent des produits toujours  moins cher. Des produits qui peuvent parfois avoir été importés et produits dans des conditions totalement contraires à ce que nous faisons en France. Comptez-vous faire tout votre possible pour garder le dispositif d’étiquetage mis en place ?

Arnaud Carpon 19/04/2017 11:37

François Fillon fait de la traçabilité et de l'étiquetage le cinquième point de son programme agricole (sur 19 propositions majeures).

Il entend ainsi "améliorer la compétitivité hors prix des agriculteurs français en faisant apposer sur l’emballage de tous les produits alimentaires la mention claire de leur provenance et de leur lieu de transformation."

@EloLeMailloux 19/04/2017 11:26

L’agriculture est en crise mais elle continue de nourrir les hommes, entretenir les territoires et créer de l’emploi. Je soutiens le manger et le consommer français. Et si 50 % de nos produits étaient consommés dans nos collectivités. Que comptez-vous instaurer au niveau des cahiers des charges de ces structures pour aller dans ce sens. Ce serait un grand pas pour l’agriculture française.

Arnaud Carpon 19/04/2017 11:31

Le programme agricole de François Fillon a beau être le plus fourni parmi tous les candidats à la Présidentielle, il n'aborde pas directement cette question de la restauration hors foyer et des règles qui régissent les appels d'offre des collectivités.

@AgriBFy 19/04/2017 11:12

Les négociations commerciales tire les prix toujours de plus en plus bas ! Que comptez-vous faire pour rééquilibrer le rapport de force ? Sachant que la seule solution des organisations de producteurs ne suffira pas.  Car c’est comme si on allait voir un vendeur qui d’avance savait que l’on ne pouvait prendre que son produit ! Que pensez-vous des associations d’organisations de producteurs (AOP) dites horizontale, c’est-à-dire regroupant des OP qui puisse vendre à n’importe quel industriel, et non un en particulier ?

Arnaud Carpon 19/04/2017 11:17

La question du pouvoir des producteurs face aux autres acteurs de la chaîne est évoqué en deuxième point de son programme. Pour "redonner des marges aux agriculteurs", François Fillon veut "donner toute liberté aux agriculteurs de se regrouper en organisations de producteurs de taille significative, avec des démarches simples, pour mieux défendre leurs marges."

A plusieurs reprises, il a critiqué le fait que les règles n'étaient pas les mêmes entre les possibilités de regroupement de la distribution et celles au niveau de la production.

@Herve_Pillaud 19/04/2017 11:06

L’agriculture est-elle d’abord une activité économique ou l’occupation du territoire ? Voulez-vous une agriculture qui se contente de nourrir les Français ou une agriculture créatrice de valeur ajoutée pour la France, en allant conquérir des marchés porteurs, intéressés par nos productions de qualité ?

Arnaud Carpon 19/04/2017 11:09

Le modèle agricole français décrit par François Fillon dans son programme est clairement un modèle agricole d'export, sans toutefois renoncer aux productions locales. En préambule, il explique ceci: "Je veux redonner toutes ses chances au modèle agricole français et à ses filières de production. Produire plus et mieux pour un marché mondial, faire face à la concurrence sur notre marché intérieur, investir, innover et former aux métiers de demain, regagner des marges suffisantes pour assurer le développement des entreprises."

Il aborde les problématiques agricoles en considérant les agriculteurs comme des "entrepreneurs" à qui il faut rendre la liberté d'entreprendre.

Arnaud Carpon 19/04/2017 11:05

Dans son programme, François Fillon veut "redonner toutes ses chances au modèle agricole français".

Arnaud Carpon 19/04/2017 10:59

Bonjour à tous,

Nous reprenons ce matin le fil de ce Live spécial Présidentielle pour l'avant-dernière fois. Jusqu'à midi, vous pouvez poser vos questions sur le programme agricole de François Fillon, en cliquant sur le bouton "poser une question" juste ci-dessus..

Précisons d'abord qu'à défaut d'avoir obtenu une interview avec le candidat de la droite et du centre, nous avons adressé à son équipe une série de questions pour lesquelles nous attendons toujours une réponse. Son équipe nous assuré hier soir que nous aurons les réponses d'ici la fin de la journée. Ce live se terminant à midi, nous publierons ses réponses dans la synthèse de son programme qui paraîtra dans l'après-midi.

Arnaud Carpon 18/04/2017 17:02

Ce live est terminé. Vous retrouvez une synthèse du programme agricole de Jean Lassalle dans quelques minutes.

Rendez-vous mercredi 19 avril à 11 h pour le programme agricole de François Fillon.

Arnaud Carpon 18/04/2017 16:49

Il souhaite aussi affecter des jeunes du service national militaire pour les former et les affecter à l'entretien des forêts, des cours d'eau, des terres en friche."

Arnaud Carpon 18/04/2017 16:48

Sur le numérique, il promet de " couvrir tout le territoire en haut débit". Les opérateurs seraient "pénalisés" "en cas de non-couverture".

Arnaud Carpon 18/04/2017 16:41

Citons quelques points singuliers du programme agricole de Jean Lassalle. Le candidat béarnais promet un budget de 3 Mds€ en faveur des "campagnes" considérées comme "grande cause nationale". Ce budget serait prélevé sur celui de la Pac

@AgriBFy 18/04/2017 16:37

Le métier d’agriculteur ne cesse d’évoluer et demande un niveau de plus en plus pointu dans tous les domaines. La formation continue devient de plus en plus incontournable, mais les éleveurs ont beaucoup de mal à en trouver le temps. Que comptez-vous mettre en place pour résoudre ce problème ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 16:40

Jean Lassalle consacre  un point sur l'enseignement agricole. Il veut " renouveler les programmes de l'enseignement agricole : bio, terroir... En faire des pôles d'innovation".

@Herve_Pillaud 18/04/2017 16:25

L’agriculture est-elle d’abord une activité économique ou l’occupation du territoire ? Voulez-vous une agriculture qui se contente de nourrir les Français ou une agriculture créatrice de valeur ajoutée pour la France, en allant conquérir des marchés porteurs, intéressés par nos productions de qualité ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 16:25

Tout au long de son programme, Jean Lassalle se prononce en faveur de "l'agriculture biologique", du "terroir", de "l'agriculture fermière", des "circuits courts".

Il veut néanmoins " favoriser l'ouverture de marchés étrangers, comme ceux du Maghreb, à nos productions agricoles". Le candidat reste donc visiblement ouvert sur la question de la force exportatrice de l'agriculture française.

@AgriBFy 18/04/2017 16:21

La dérégulation ajoutée à un retournement des marchés a eu pour conséquence une longue crise de surproduction qui dure toujours, notamment en production laitière et viande. Si vous êtes élu(e),  défendrez-vous des mécanismes réactifs de régulation de la production à l’échelle européenne ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 16:22

Concernant la Politique agricole commune, Jean Lassalle se prononce pour la "restauration des quotas laitiers en bovins, ovins et caprins pour rendre de la prévisibilité aux éleveurs". Il envisage aussi de mettre en place de tels quotas "si nécessaire dans d'autres productions".

@AgriBFy 18/04/2017 16:13

Les négociations commerciales tire les prix toujours de plus en plus bas ! Que comptez-vous faire pour rééquilibrer le rapport de force ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 16:19

Pour répondre à cette première question, précisons aussi que le problème avec Jean Lassalle, c'est que ses 18 mesures pour la ruralité contenues dans son programme, restent sans grandes précisions.

Ainsi sur la question de la répartition de la valeur ajoutée et le rapport de force entre acteurs de la chaîne alimentaire, le candidat compte "inciter à des négociations sur le partage de la valeur au sein des filières agricoles, en particulier sur les signes de qualité, sur le modèl e de l'AOC Comté."

Arnaud Carpon 18/04/2017 16:11

Sur les 17 chapitres composant le programme présidentiel de Jean Lassalle, l'un est consacré à la ruralité, et non au seul secteur agricole. Il veut "proclamer les Campagnes de France grande cause nationale".

Arnaud Carpon 18/04/2017 16:02

Avant de répondre à quelques questions, précisons d'abord que Jean Lassalle est député des Pyrénées-Atlantiques depuis 2002 et maire du village où il est né, Lourdios-Ichère, depuis 1977.

On peut aussi présenter Jean Lassalle, ancien berger de profession, comme LE candidat de la ruralité.

Arnaud Carpon 18/04/2017 15:58

Bonjour, et bienvenue pour cette deuxième session "live" de la journée. Après le programme agricole de Marine Le Pen ce matin, nous nous penchons jusqu'à 17h sur le programme agricole de Jean Lassalle.

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:58

Ce neuvième Live spécial Présidentielle touche à sa fin. Une synthèse du programme de Marine Le Pen pour l'agriculture sera disponible dans l'après-midi.

Et rendez-vous à 16 h pour la poursuite de ce Live. Nous nous pencherons pendant une heure sur le programme agricole de Jean Lassalle, fondateur du mouvement Résistons!

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:53

Devançons une éventuelle question sur le sujet de la recherche. Marine Le Pen, dans le volet environnemental de son programme, compte maintenir "le principe de précaution en interdisant les OGM".

@EloLeMailloux 18/04/2017 11:49

L’agriculture est en crise mais elle continue de nourrir les hommes, entretenir les territoires et créer de l’emploi. Je soutiens le manger et le consommer français. Et si 50 % de nos produits étaient consommés dans nos collectivités. Que comptez-vous instaurer au niveau des cahiers des charges de ces structures pour aller dans ce sens. Ce serait un grand pas pour l’agriculture française.

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:49

Comme évoqué précédemment, le premier point des propositions de Marine Le Pen pour l'agriculture concerne le "patriotisme éconmique pour les produits agricoles français". Ce patriotisme serait appliqué "au travers de la commande publique". Mais la candidate ne détaille pas davantage ce point.

Son représentant Gilles Lebreton a néanmoins précisé ce point, le 16 mars dernier: « Dans les appels d’offre des marchés publics, des clauses permettront de faire jouer cette priorité ».

 

@AgriBFy 18/04/2017 11:46

Aujourd’hui le consommateur n’est pas cohérent, il nous demande de produire des produits de qualité, qui respecte le plus possible l’environnement… mais achète encore trop souvent des produits toujours  moins cher. Des produits qui peuvent parfois avoir été importés et produits dans des conditions totalement contraires à ce que nous faisons en France. Comptez-vous faire tout votre possible pour garder le dispositif d’étiquetage mis en place ? Et pourquoi ne pas imposer une taxe sur les produits qui ne respectent pas nos normes environnementales et sociales ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:46

Marine Le Pen consacre un point sur cette question. Pour "défendre la qualité", et "afin de lutter contre la concurrence déloyale", la candidate promet "d'interdire l’importation des produits agricoles et alimentaires qui ne respectent pas les normes de production françaises en matière de sécurité sanitaire, de bien-être animal et d’environnement. Imposer la traçabilité totale de l’origine géographique et du lieu de transformation sur l’étiquette, afin de garantir la transparence et l’information complète des consommateurs."

Anthony PETIT 18/04/2017 11:40

Bonjour Qu'est-ce que Marine le pen compte faire pour les jeunes qui veulent s'installer ? Quels sont les moyens qu'elle déploiera si une année catastrophique comme 2016 se reproduirait alors que les exploitations sont déjà fragilisées ? 20 000 exploitations s'apprête à disparaître

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:44

Pour les jeunes, Marine Le Pen promet "d'encourager l’installation des jeunes agriculteurs, par le biais de défiscalisations durant les premières années". Mais ce point n'est pas détaillé dans son programme.

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:40

Bonjour Anthony,

 

Au regard de son programme, Marine Le Pen considère que le système d'aides actuel est défaillant et ne permet pas de protéger convenablement les agriculteurs des aléas du marché.

La candidate envisage, au bout de deux ans, de "fixer des prix minimums garantis par l’État, produit pas produit, après négociation avec les syndicats, pour que les agriculteurs puissent vivre de leur agriculture et non pas des aides". C'est ce qu'a expliqué Gilles Lebreton, député européen et représentant de Marine Le Pen le 16 mars dernier.

Avec ce système, couplé à des droits de douane appliqués aux produits d'importation, la candidate considère que les agriculteurs ne seraient plus soumis à ces aléas de marché.

@Herve_Pillaud 18/04/2017 11:30

L’agriculture est-elle d’abord une activité économique ou l’occupation du territoire ? Voulez-vous une agriculture qui se contente de nourrir les Français ou une agriculture créatrice de valeur ajoutée pour la France, en allant conquérir des marchés porteurs, intéressés par nos productions de qualité ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:31

Cette question mérite particulièrement d'être posée à la candidate du Front national, car sa vision agricole suscite un certain scepticisme dans le monde agricole.

Marine Le Pen promet "d'appliquer un patriotisme alimentaire" pour protéger l'agriculture française". Elle compte aussi "refuser les traités de libre-échange". Mais, selon elle, cela ne l'empêchera pas de "promouvoir les exportations agricoles".

Ceci dit, cette promotion des exportations agricoles serait orientée sur le soutien des labels de qualité. Marine Le Pen ne défend donc pas la force exportatrice de l'agriculture française, notamment pour des productions comme le lait ou les céréales.

@AgriBFy 18/04/2017 11:25

La dérégulation ajoutée à un retournement des marchés a eu pour conséquence une longue crise de surproduction qui dure toujours, notamment en production laitière et viande. Si vous êtes élu(e),  défendrez-vous des mécanismes réactifs de régulation de la production à l’échelle européenne ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:28

Dans le même esprit, Marine Le Pen veut "appliquer le patriotisme économique aux produits agricoles français", pour "soutenir immédiatement nos paysans et nos pêcheurs, notamment au travers de la commande publique", notamment l'Etat et les collectivités.

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:25

Cette question touche au coeur du programme agricole de Marine Le Pen. Car au périmètre européen auquel restent malgré tout attachés bon nombre d'agriculteurs, la candidate du Front national préfère le périmètre national.

Marine Le Pen promet, dans la logique de quitter l'Union européenne et abandonner l'Euro, "transformer la Pac en Politique agricole française." Elle entend, dans un cadre national et non plus européen, "garantir le montant des subventions dont les critères seront fixés par la France et non plus par l’Union européenne, avec l’objectif de sauver et soutenir le modèle français des exploitations familiales."

@RemDumDum 18/04/2017 11:15

Plus on stockera de l’eau, plus on aura de l’eau disponible lorsque nous en avons le plus besoin, soit pour les villes, soit pour l’irrigation. Pourquoi refuser le stockage de l’eau ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:23

Nous avons beau cherché, Marine Le Pen ne s'est pas exprimée sur ce sujet dans le cadre de la campagne présidentielle.

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:12

Marine Le Pen avait fait partie des 7 candidats sur 11 à venir s'exprimer devant les agriculteurs de la FNSEA et les représentants des organisations membres du Conseil de l'agriculture française (coopératives, MSA, mutualité, chambres d'agriculture). Voici en vidéo son intervention:

 

@chris85cd 18/04/2017 11:10

Les retraites agricoles se situent aux alentours de 800 euros, soit très  en dessous du reste de la population .Quelles mesures comptez-vous prendre ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:21

Ajoutons au passage que Gilles Lebreton, qui a présenté le programme agricole de Marine Le Pen devant les représentants de l'Association française des journalistes agricoles (Afja) et du Syndicat national de la presse agricole et rurale (SNPAR), le 16 mars dernier, a précisé que la candidate souhaitait intégrer la MSA au régime général.

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:11

En matière de retraites, Marine Le Pen promet de "Revaloriser le minimum vieillesse (ASPA) partout en France, y compris Outre-mer,et le conditionner à la nationalité française ou à vingt ans de résidence en France, ce qui permettra également d’augmenter les très petites retraites".

@chris85cd 18/04/2017 11:04

Quelle est votre position sur les fermes usines, comme la ferme des 1 000 vaches ? Comptez-vous prendre des mesures pour limiter leur extension en France ?

Arnaud Carpon 18/04/2017 11:08

Bonjour,

Parmi les 144 engagements que compte son programme présidentiel, Marine Le Pen en consacre un sur la question du bien-être animal, au sein d'un chapitre sur l'environnement. Ainsi elle entend "faire de la protection animale une priorité nationale".

A ce sujet, elle promet de "défendre le bien-être des animaux en interdisant l’abattage sans étourdissement préalable et en remplaçant le plus possible les expérimentations animales". Avant de mentionner "refuser le modèle des fermes-usines, du type « ferme des 1000 vaches »."

Arnaud Carpon 18/04/2017 10:56

Bonjour,

Bienvenue dans ce Live spécial Présidentielle que nous poursuivons cette semaine. Ce matin, jusqu'à midi, nous nous intéressons au programme agricole de Marine Le Pen.

Vous pouvez poser vos questions en cliquant sur "poser une question" juste au dessus.

Arnaud Carpon 14/04/2017 17:00

Rendez-vous mardi à 11h pour la suite de notre live spécial présidentielle. Mardi 18, nous nous pencherons sur les programmes de Marine Le Pen (à 11h) et Jean Lassalle (16h).

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:59

C'est terminé! Retrouvez très prochainement une synthèse du programme de Jacques Cheminade pour le secteur agricole.

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:52

Sur le plan économique, Jacques Cheminade promet "d'organiser un moratoire et une restructuration de la dette des agriculteurs que les banques ont « poussés au crime », suivant la région, le secteur de production et le parcours individuel.".

Il veut aussi "rétablir en même temps des prix planchers garantis, correspondant à ce qui est nécessaire à une exploitation pour vivre, rembourser ses emprunts et investir. Les producteurs porcins, bovins et de volailles ne doivent plus dépendre d’aides pour survivre, versées, de surcroît, avec des retards scandaleux".

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:42

Sur la scène européenne et internationale, Jacques Cheminade veut "mettre fin aux négociations sur les traités de libre-échange (Ceta, Tafta) qui ne sont que des instruments de guerre économique visant à faire tomber nos normes, nos régulations et ce qui reste de nos protections légitimes".

@TGuilbert32 14/04/2017 16:31

L’agroécologie semble avoir le vent en poupe. Cependant, il ne faut pas vouloir faire comme le bio, et « mettre les primes avant les bœufs ». Que comptez-vous faire pour aider les agriculteurs à franchir le pas, sans alourdir la paperasse qui est déjà bien trop importante ?

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:37

Jacques Cheminade explique dans son programme agricole: " C’est en augmentant le pouvoir d’achat de nos salariés et le prix de vente de nos produits agro-alimentaires qu’on parviendra à un développement « par le haut », unissant producteurs et consommateurs contre la mainmise d’une oligarchie qui impose l’austérité « par le bas ».

Il entend par ailleurs "arrêter d’accumuler les normes et réglementations « écologiques » ou « climatiques » formatées pour l’agrobusiness, qui livrent nos producteurs à la concurrence de pays plus laxistes et leur imposent plusieurs heures de paperasserie par semaine".

@EloLeMailloux 14/04/2017 16:27

L’agriculture est en crise mais elle continue de nourrir les hommes, entretenir les territoires et créer de l’emploi. Je soutiens le manger et le consommer français. Et si 50 % de nos produits étaient consommés dans nos collectivités. Que comptez-vous instaurer au niveau des cahiers des charges de ces structures pour aller dans ce sens. Ce serait un grand pas pour l’agriculture française.

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:27

Sur ce sujet, Jacques Cheminade souligne deux points. Il veut

- "multiplier les circuits courts afin de couper les ailes aux vautours financiers, pour qui la terre n’est pas un milieu vivant mais un support à leurs spéculations débridées ;

- réserver une partie de la commande publique aux producteurs locaux en vertu du principe de « produire mieux » ;"

En revanche, il ne précise pas de chiffres.

@AgriBFy 14/04/2017 16:15

La dérégulation ajoutée à un retournement des marchés a eu pour conséquence une longue crise de surproduction qui dure toujours, notamment en production laitière et viande. Si vous êtes élu(e),  défendrez-vous des mécanismes réactifs de régulation de la production à l’échelle européenne ?

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:19

Pour répondre à votre question, la position de Cheminade est assez simple: il veut sortir de l'Union européenne "et entamer des discussions avec les Etats européens pour substituer au système monétariste actuel une vraie Europe des peuples et des patries, fondée sur de grands projets d’intérêt mutuel au sein d’un système gagnant-gagnant".

Il entend également abandonner la monnaie unique "devenue le relais de la mondialisation financière – et à ce titre inacceptable – et examiner la possibilité d’une monnaie commune de référence entre pays européens attachés aux mêmes valeurs et réservée aux échanges extérieurs entre ses adhérents."

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:10

Précisons un autre point lié aux nouvelles technologies et à la recherche: Jacques Cheminade n'est pas spécialement obnubilé par les extraterrestres, comme s'en amusent encore bon nombre de ses détracteurs. Mais il veut faire de l'exploration spatiale une sorte de fer de lance de la recherche et du développement des nouvelles technologies.

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:07

Précisons que Jacques Cheminade, dans son programme présidentiel dans son ensemble, accorde une importance particulière aux "cents premiers jours" du quinquennat. Cette période, selon lui, détermine les cinq ans du mandat.

Or, à la lecture de son programme de ses "100 premiers jours" à l'Elysée, s'il était élu, l'agriculture ne semble pas pour lui prioritaire. Aucune mesure en faveur des agriculteurs ne figure dans ce programme des trois premiers mois.

@Herve_Pillaud 14/04/2017 16:03

L’agriculture est-elle d’abord une activité économique ou l’occupation du territoire ? Voulez-vous une agriculture qui se contente de nourrir les Français ou une agriculture créatrice de valeur ajoutée pour la France, en allant conquérir des marchés porteurs, intéressés par nos productions de qualité ?

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:04

Pour répondre à la question d'Hervé Pillaud, on peut d'abord préciser le titre du programme agricole du candidat: Jacques Cheminade veut "refaire de l’agriculture un grand métier d’avenir" en "unissant producteurs et consommateurs contre les manipulations financières".

Voici par ailleurs, son intervention au grand oral agricole, organisé par la FNSEA et les organisations membres du Caf, le 30 mars dernier à Brest.

Arnaud Carpon 14/04/2017 16:01

Nous reprenons le fil de ce "live" spécial Présidentielle avec le programme agricole de Jacques Cheminade.

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:57

Ce Live consacré au programme d'Emmanuel Macron touche à sa fin. Une synthèse sera disponible très prochainement sur ses propositions agricoles.

Rendez-vous ce vendredi après-midi 16 h, pour le programme agricole de Jacques Cheminade.

@EloLeMailloux 14/04/2017 11:49

L’agriculture est en crise mais elle continue de nourrir les hommes, entretenir les territoires et créer de l’emploi. Je soutiens le manger et le consommer français. Et si 50 % de nos produits étaient consommés dans nos collectivités. Que comptez-vous instaurer au niveau des cahiers des charges de ces structures pour aller dans ce sens. Ce serait un grand pas pour l’agriculture française.

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:56

Pour compléter la réponse, Emmanuel Macron entend "plaider activement pour faire évoluer le droit européen de la concurrence au bénéfice des producteurs".

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:49

En matière de débouchés auprès des collectivités, Emmanuel Macron explique ceci:

"Nous encouragerons les projets alimentaires territoriaux (PAT) pour rapprocher les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les collectivités territoriales et atteindre 50% de produits biologiques, écologiques ou locaux dans l’ensemble de la restauration collective en 2022."

 

@AgriBFy 14/04/2017 11:40

Le développement du numérique est un enjeu important pour le développement de nos campagnes. Aujourd’hui il existe encore des zones blanches. Que comptez-vous faire à ce sujet ? Continuer à développer le très haut débit  même s’il reste des zones blanches (réseau tel + internet) ou bien d’abord engager une politique d’égalité pour tous en ce sens ?

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:41

Emmanuel Macron consacre un chapitre de son programme général au numérique. En préambule de ce chapitre, il déclare: "Les territoires ruraux ne sont pas tous couverts par le très haut débit. Il s’agit d’une inégalité fondamentale : sans connexion rapide, leurs habitants n’ont pas le même accès à l’information, aux loisirs, et aux opportunités de la nouvelle économie."

Il promet donc:

- la couverture en très haut débit de l'ensemble du territoire d'ici cinq ans.

- l'élimination des zones sans réseau (zones blanches). "Les opérateurs devront y apporter la 4G et améliorer la couverture en doublant le nombre d’antennes mobiles. L’Etat soutiendra cette initiative en consentant des conditions économiques favorables sur les redevances d’utilisation des fréquences hertziennes. S’ils ne tiennent pas leurs objectifs, les opérateurs pourront être sanctionnés financièrement."

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:36

Deux chiffres majeurs à retenir du programme d'Emmanuel Macron:

Pour l'installation des jeunes, le candidat promet, "en plus de la dotation jeunes agriculteurs (DJA), un prêt d'honneur à la personne sans demande de garantie d’un montant de 50 000 euros maximum avec un différé de 2 ans."

Sur les 50 Mds€ d'investissements promis sur le prochain quinquennat, Emmanuel Macron veut en consacrer 5 Mds€ pour le secteur agricole.

Et le candidat de détailler: "Les financements seront réservés à :

  • Des projets de modernisation des exploitations ayant un impact positif sur l’environnement et le bien-être animal.
  • Des projets de transformation privilégiant les circuits courts."
Arnaud Carpon 14/04/2017 11:33

Un point important dans le programme d'Emmanuel Macron qui n'a pas fait l'objet de question, ni d'ailleurs pour les candidats ayant défilé sur ce Live: le foncier agricole.

Le candidat d'En marche! mentionne l'accès au foncier comme une priorité de son quinquennat. Voici ses engagements en la matière:

" - Nous renforcerons la transparence des transactions agricoles en soumettant toutes les sociétés foncières au contrôle des SAFER.

- nous assurerons le financement du foncier et du capital d’exploitation en facilitant le recours à des outils de portage : le crédit-bail immobilier, la location-vente progressive, prêt viager hypothécaire etc."

@chris85cd 14/04/2017 11:28

Les retraites agricoles se situent aux alentours de 800 euros, soit très  en dessous du reste de la population .Quelles mesures comptez-vous prendre ?

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:33

Emmanuel Macron n'a pas, à notre connaissance, pris un engagement précis pour une revalorisation des retraites agricoles.

Ceci dit, l’une des mesures les plus significatives de son programme est le passage à un système de retraite par points.

near01893@terrenet 14/04/2017 11:22

Mr Macron, pourquoi n' appliquerez vous pas la TVA sociale, et autoriserez vous en France les variétés de semences issues de modification de génome ( Crispr-Cas9).

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:22

Effectivement, Emmanuel Macron ne propose pas, comme le font d'autres candidats, l'instauration d'une TVA sociale.

Emmanuel Macron ne compte pas toucher à la TVA, mais, pour financer la suppression des cotisations salariales maladie et chômage, il veut augmenter la CSG.

Sur la question des semences, Emmanuel Macron n'a pas précisé ce point dans son programme.

@RemDumDum 14/04/2017 11:12

On a l’impression que l’administration n’est là que pour du contrôle et non pour une mission de service public. Ne pourrait-on pas imaginer une administration qui aide les agriculteurs à mieux fonctionner ?

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:12

Sur la question des contrôles et celle du rôle de l'administration, on peut retenir deux points du programme d'Emmanuel Macron:

1/ Le candidat veut créer un "droit à l'erreur pour tous": " Les contrôles opérés par les pouvoirs publics se feront non plus pour sanctionner mais pour orienter. Le contrôlé de bonne foi pourra faire valoir son droit à l’erreur, et ne sera donc pas sanctionné", écrit-il.

2/ Il consacre un volet assez conséquent au numérique qui, selon lui, permettra de rendre plus efficace l'administration française, notamment pour les agriculteurs. Il veut: améliorer et personnaliser les services publics du quotidien grâce au numérique.

 

@Herve_Pillaud 14/04/2017 11:03

L’agriculture est-elle d’abord une activité économique ou l’occupation du territoire ? Voulez-vous une agriculture qui se contente de nourrir les Français ou une agriculture créatrice de valeur ajoutée pour la France, en allant conquérir des marchés porteurs, intéressés par nos productions de qualité ?

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:03

A cette question générale, on peut dire que le programme agricole de l'ancien ministre de l'économie n'est pas clivant.

Dans la présentation générale de son projet agricole, le candidat déclare: " L’agriculture française nous nourrit ; elle transforme nos paysages ; elle est aussi un formidable atout économique pour le pays. (...)Les agriculteurs ne demandent rien d’autre que de pouvoir vivre de leur travail par un juste prix payé. Pour y parvenir, il faut changer de méthode : rémunérer le travail des agriculteurs et les libérer de la dépendance aux aides publiques."

Autrement dit, Emmanuel Macron entend concilier marchés locaux, avec le développement des circuits courts, tout en développant la force exportatrice de l'agriculture française.

Arnaud Carpon 14/04/2017 11:01

Bonjour et bienvenue dans ce Live spécial Présidentielle. Ce matin, jusqu'à midi, focus sur le programme agricole d'Emmanuel Macron, fondateur du mouvement "En marche!".

Arnaud Carpon 13/04/2017 17:04

Ce Live consacré au programme agricole de François Asselineau touche à sa fin. Rendez-vous vendredi matin à 11 h, pour un focus sur celui d'Emmanuel Macron.

Arnaud Carpon 13/04/2017 16:48

Vous pouvez retrouver le lien de l'audition de François Asselineau à Brest, devant les agriculteurs de la FNSEA et les représentants des organisations membres du conseil de l'agriculture française.

https://www.youtube.com/watch?v=9fGOmpi-_P4&t=132s

 

@RemDumDum 13/04/2017 16:39

Bonjour, comment voyez-vous la puissance des lobbys. Certains sont aujourd’hui autorisés, de plus en plus puissants dans les médias. D’autres, liés à l’économie et l’emploi, sont moins écoutés. A l’assemblée nationale, est-ce que tous les lobbys sont présents pour informer nos élus ?

Arnaud Carpon 13/04/2017 16:40

Question intéressante. Et François Asselineau aborde le pouvoir des lobbies sur un point de son programme agricole. Le candidat veut " améliorer l’indépendance des formations agricoles vis-à-vis des lobbys industriels du secteur et coordonner les ministères de l’Éducation et de l’Agriculture".

@AgriBFy 13/04/2017 16:20

Aujourd’hui le consommateur n’est pas cohérent, il nous demande de produire des produits de qualité, qui respecte le plus possible l’environnement… mais achète encore trop souvent des produits toujours  moins cher. Des produits qui peuvent parfois avoir été importés et produits dans des conditions totalement contraires à ce que nous faisons en France. Comptez-vous faire tout votre possible pour garder le dispositif d’étiquetage mis en place ? Et pourquoi ne pas imposer une taxe sur les produits qui ne respectent pas nos normes environnementales et sociales ?

Arnaud Carpon 13/04/2017 16:30

En matière de traçabilité, François Asselineau n'explique pas ce qu'il compte faire en matière d'étiquetage de l'origine des produits.

En revanche, il est favorable à l'instauration d'une "taxe verte à l'importation". Pour lui, il s'agirait d'une "taxe sociale et environnementale sur les productions importées ayant des standards écologiques et sociaux de production plus faibles que nos exigences françaises."

Arnaud Carpon 13/04/2017 16:16

Anticipons une éventuelle question sur le coeur du programme de François Asselineau:

En voulant sortir de l'Union européenne, le candidat veut remplacer la Pac par la "PNA", une "politique nationale agricole".

Selon lui, "lLa sortie de l’UE ne modifiera en rien le niveau des subventions versées à nos agriculteurs, puisque ces subventions, bien que qualifiées d’européennes, sont en réalité financées par les contribuables français.". Il entend donc "réorienter la politique agricole vers la qualité des aliments et la préservation de l’environnement, définir un nouveau modèle pour l’agriculture française et améliorer le bien-être animal."

@EloLeMailloux 13/04/2017 16:11

L’agriculture est en crise mais elle continue de nourrir les hommes, entretenir les territoires et créer de l’emploi. Je soutiens le manger et le consommer français. Et si 50 % de nos produits étaient consommés dans nos collectivités. Que comptez-vous instaurer au niveau des cahiers des charges de ces structures pour aller dans ce sens. Ce serait un grand pas pour l’agriculture française.

Arnaud Carpon 13/04/2017 16:11

En la matière, François Asselineau ne fait pas mention directement des collectivités. Mais sur la question des débouchés nationaux, le candidat veut "stabiliser le marché et l’orienter vers les productions locales, rapprocher les producteurs des consommateurs en favorisant les circuits courts".

Le candidat propose la "création d'Agridistrib, un outil internet connectant les producteurs et les plates-formes de distribution locale)". "L’objectif sera de créer un marché local de façon à économiser sur les coûts de transport et à offrir aux consommateurs une fraîcheur accrue des produits."

@chris85cd 13/04/2017 16:03

Le traite de Rome qui a 60 ans cette année avait pour objectif un revenu equitable pour les paysans, on en est loin (1/3 avec - de 350 €), vos propositions ?

Arnaud Carpon 13/04/2017 16:04

Bonjour,

François Asselineau se revendique comme le seul candidat du "Frexit". Il annonce dans la présentation de son programme présidentiel qu'il veut sortir de l'Union européenne et de la monnaie unique dès son entrée en fonction.

Son programme est intitulé "Programme de libération nationale". Son programme général, qui tient en une centaine de pages, comprend un volet agricole de 14 mesures.

Arnaud Carpon 13/04/2017 15:43

Après quelques heures de pause, nous reprenons un nouveau Live spécial Présidentielle. Jusqu'à 17h, posez vos questions sur le programme de François Asselineau.

Arnaud Carpon 13/04/2017 12:00

Déjà midi... Ce direct touche à sa fin. Comme pour les précédents live, vous retrouverez prochainement une synthèse du programme de Benoît Hamon dans cet article.

Rendez-vous cet après-midi à 16h pour une heure de direct sur le programme agricole de François Asselineau.

@TGuilbert32 13/04/2017 11:57

La paparasse en agriculture devient de plus en plus lourde. Elle est d’ailleurs alourdie par des contraintes bien franco-françaises. Allez-vous continuer à étouffer les agriculteurs avec des « sur-normes » qui nous mettent en défaut par rapport aux normes de Bruxelles ? Car nos produits sont, de fait, plus chers à produire.

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:58

Thierry,

Benoît Hamon ne serait pas le président de la "non-surtransposition des normes européennes". Au contraire, son programme ciblant l'usage de produits phytosanitaires, d'engrais et d'antibiotiques, ne concourra pas à réduire les normes.

@AgriBFy 13/04/2017 11:54

Les négociations commerciales tire les prix toujours de plus en plus bas ! Que comptez-vous faire pour rééquilibrer le rapport de force ? Sachant que la seule solution des organisations de producteurs ne suffira pas.  Car c’est comme si on allait voir un vendeur qui d’avance savait que l’on ne pouvait prendre que son produit ! Que pensez-vous des associations d’organisations de producteurs (AOP) dites horizontale, c’est-à-dire regroupant des OP qui puisse vendre à n’importe quel industriel, et non un en particulier ?

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:54

Sur ce point, Benoît Hamon reste assez évasif: il veut "renforcer la position des agriculteurs dans la chaîne alimentaire". Pour cela, il promet de: "

-" Inciter au regroupement opérationnel des agriculteurs au sein d’organisations de producteurs et d‘interprofessions afin d’augmenter le pouvoir de négociation de l’agriculteur;
- redonner leur place aux agriculteurs dans le processus de décision dans les groupes coopératifs et favoriser l’agriculture de groupe
- adapter les règles du droit de la concurrence aux spécificités de l’agriculture afin de garantir la liberté de négociation des organisations de producteurs et la constitution de véritables régulations des filières agroalimentaires
- favoriser une politique contractuelle équilibrée qui rassemble l’ensemble des acteurs de la filière, coopératives comprises"

Renaud agriculteur et maire-adjoint 13/04/2017 11:47

Bonjour, concernant le pluralisme syndical: différent sons de cloches peinent à se faire entendre (parfois même au sein d'un syndicat élargi). COMMENT CHANGER LA REPRÉSENTATIVITÉ AU SEIN DES CHAMBRES D'AGRICULTURE?

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:47

Bonjour Renaud,

Désolé pour vous, mais le programme agricole de Benoît Hamon ne mentionne nul part la question du pluralisme syndical et les missions des chambres d'agriculture.

@Herve_Pillaud 13/04/2017 11:42

L’agriculture est-elle d’abord une activité économique ou l’occupation du territoire ? Voulez-vous une agriculture qui se contente de nourrir les Français ou une agriculture créatrice de valeur ajoutée pour la France, en allant conquérir des marchés porteurs, intéressés par nos productions de qualité ?

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:42

Cher Hervé,

A regarder de près le programme de Benoît Hamon, ses mesures sont essentiellement tournées vers un soutien à la production locale, vers l'agroécologie et l'agriculture biologique. Il ne parle que très peu, voire pas du tout, des marchés à l'export, qui contribuent pourtant à la force de l'agriculture française.

Ainsi il explique, dans son introduction: "Les rénovations successives adoptées depuis 1992 ont favorisé principalement les modèles d’exploitation orientés vers les marchés à l’export et s’alignant sur les prix bas mondiaux, au détriment des structures familiales, pourtant plus performantes en termes d’emploi et plus résilientes."

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:37

Je profite de ce direct pour transmettre un message fort de Jacques Fortin, adressé aux candidats":

"Quand allez vous considérer l'agriculture avec d'autres arguments que des conversations de comptoir de Café du commerce , et vous apercevoir que nous sommes en train de crever en agonisant dans le silence ? Avec la photo ci jointe en provenance de mes champs, vous ne pourrez pas dire :on ne savait pas , mais nous pourrons vous accuser de non assistance à personnes en danger ! "

M. Fortin accompagne son message de cette photo:

DJI_0366 HELP.jpg

@AgriBFy 13/04/2017 11:31

La dérégulation ajoutée à un retournement des marchés a eu pour conséquence une longue crise de surproduction qui dure toujours, notamment en production laitière et viande. Si vous êtes élu(e),  défendrez-vous des mécanismes réactifs de régulation de la production à l’échelle européenne ?

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:32

Pour "permettre aux agriculteurs de vivre décemment de leur travail", Benoît Hamon veut "restaurer les mécanismes de régulation des marchés". Les trois mesures qui sont associées à ce sujet restent assez vagues. Il promet de:

- généraliser les outils de maîtrise des volumes de production au niveau européen afin d’éviter les effets de surproduction et de garantir les prix;
- réformer la Pac pour lutter contre la volatilité des prix par l’introduction d’une combinaison d’outils qui vont de l’échelon national (lissage fiscal, baisses des charges…) jusqu’à des aides contracycliques et des mécanismes assurantiels ciblés;
- améliorer la cohérence des dispositifs de gestion des risques climatiques, sanitaires et environnementaux".

@EloLeMailloux 13/04/2017 11:26

L’agriculture est en crise mais elle continue de nourrir les hommes, entretenir les territoires et créer de l’emploi. Je soutiens le manger et le consommer français. Et si 50 % de nos produits étaient consommés dans nos collectivités. Que comptez-vous instaurer au niveau des cahiers des charges de ces structures pour aller dans ce sens. Ce serait un grand pas pour l’agriculture française.

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:26

Elodie,

"L'accès du plus grand nombre à une alimentation de qualité et notamment le bio" est affiché comme un axe fort du programme de Benoît Hamon. Et, pour répondre à votre question, le candidat veut favoriser cette alimentation de qualité dans la restauration collective.

Son programme ne mentionne pas de promesses spécifiques aux cahiers des charges des collectivités territoriales. Mais il entend "exiger dans les 5 ans 50% de bio dans la restauration collective des organismes publics ou conventionnés (EHPAD, hôpitaux…), prioritairement dans les cantines scolaires."

Il veut aussi: "créer des Aides Personnalisées à l’Alimentation (APA) sous la forme de bons d’achat pour des produits issus de l’agriculture bio et de circuits courts pour les populations à faible revenu" et "soutenir la structuration des réseaux de distribution de proximité"

 

@AgriBFy 13/04/2017 11:20

La DPA (déduction fiscale pour aléas) n’est pas assez souple pour devenir un véritable outil de gestion et de prévention. Êtes-vous prêt à assouplir les règles de la DPA pour la rendre plus intéressante et ainsi encourager les agriculteurs à mettre de côté pour pouvoir mieux résister en cas de crise ?

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:20

Bonjour Benoît,

En matière de fiscalité, Benoît Hamon n'évoque pas directement la DPA. Il parle cependant de règles pour permettre de lisser le poids de la fiscalité. Ainsi, il promet de "permettre aux agriculteurs de bénéficier des mêmes règles que les entreprises et de pouvoir reporter les déficits sur les années futures, afin de lisser le poids de la fiscalité."

Pour les jeunes agriculteurs, il veut les "exonérer de l’impôt sur le revenu agricole et de l’impôt sur le foncier non-bâti sur les 5 premières années".

@RemDumDum 13/04/2017 11:13

Les pesticides sont mis au banc des accusés par les médias. Or ne voyez-vous pas les effets positifs de ces produits. Certains candidats veulent les éliminer d’ici 10 ans. Ne pourrait-on pas faire la même proposition pour les médications pour la santé humaine, les produits vétérinaires, ou même la pilule contraceptive ?

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:13

Rémi,

Pas sûr que les propositions de Benoît Hamon vous conviennent. Benoît Hamon souhaite - et c'est le point central de son programme agricole - amplifier la transition agroécologique de l'agriculture".

Dans cette optique, le candidat veut "remplacer progressivement les pesticides par des solutions alternatives" et "réduire et mieux contrôler les apports en fertilisants".

Il s'affiche favorable à l'interdiction totale des néonicotinoïdes en Europe.

@TGuilbert32 13/04/2017 11:07

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:08

Précisons que cette question nous a été adressée il y a quelques jours par Thierry Guilbert.

Benoît Hamon consacre  un lot d'engagements pour "préparer l'agriculture et la forêt à s'adapter au changement climatique". Parmi ces engagements, le candidat entend "soutenir la création de nouvelles ressources durables en eau et son stockage par des retenues collinaires et hydrauliques agricoles en prenant en compte la pluralité des besoins et des usages".

Les plus pessimistes pourront rétorquer que, au vu des engagements maintes fois pris par les Gouvernements précédents, la formule n'engage pas vraiment. On ne peut pas dire que la question des retenues collinaires est un dossier qui a favorablement avancé pour les agriculteurs.

@chris85cd 13/04/2017 11:00

Les retraites agricoles se situent aux alentours de 800 euros, soit très  en dessous du reste de la population. Quelles mesures comptez-vous prendre ?

Arnaud Carpon 13/04/2017 11:02

En matière de retraite, Benoît Hamon n'est pas celui qui promet le plus gros montant de revalorisation pour les retraités agricoles, mais pas loin!

Dans son programme agricole, benoît Hamon explique qu'il veut " revaloriser les pensions agricoles les plus faibles, en particulier celles des conjoint(e)s,
et garantir une retraite complète à 1 200 euros pour tous les nouveaux retraités à partir de 2020."

Rappelons que François Hollande, en 2012, s'était engagé à revaloriser les petites retraites agricoles pour qu'elles atteignent 75 % du Smic d'ici 2017. Benoît s'engage ainsi à un effort en faveur des retraités bien plus important encore que celui du quinquennat qui s'achève.

Arnaud Carpon 13/04/2017 10:40

Jusqu'à midi, Terre-net détaille les points clés du programme agricole de Benoît Hamon.

Arnaud Carpon 13/04/2017 10:30

Dès à présent, posez-vos questions dans cet espace, en cliquant sur le bouton "poser une question" en haut à gauche.

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous