L'an II du quinquennat de F. Hollande Les « contrats de génération » seront bien étendus à l’installation des JA

Terre-net Média

Le président de la République a confirmé que les « contrats de génération » seront étendus à l’installation et à la reprise d’exploitations agricoles. Pour ce qui est de la nouvelle réforme des retraites, elle n’épargnera pas les agriculteurs.

François Hollande devant un parterre de 400  journalistes lors de la seconde conférence de presse de son quinquennat avec la presse
François Hollande devant un parterre de 400 journalistes lors de la seconde conférence de
presse de son quinquennat. (© Présidence de la République)
Au palais de l’Elysée, le président de la République a tenu sa deuxième conférence de presse depuis son entrée en fonction en mai 2012. Devant les 400 journalistes présents, il est revenu sur son action et sur celle de son gouvernement depuis un an. Il a également détaillé quelle sera sa politique pour les prochains mois.

La seconde année de son mandat sera celle de « l’offensive » pour remettre la France sur le chemin de la croissance économique et mettre fin à la hausse du nombre de sans emplois d’ici la fin de l’année. Cela passe par la « mobilisation de tous les moyens » avec, par exemple, les « emplois d’avenir » et leur extension au secteur privé, notamment aux services à la personne en milieu rural.

Le gouvernement prévoit aussi 75.000 « contrats de génération » dans les entreprises et par conséquent dans les exploitations agricoles pour faciliter leur transmission et l’installation de jeunes agriculteurs. Les contrats de génération conclus entre un chef d’entreprise agricole sur le départ et un porteur de projet, seront intégrés dans le parcours à l’installation.

Enfin, le crédit emploi compétitivité profitera aussi au secteur agricole, coopératives agricoles comprises. Il représente d’ores et déjà une économie de 4 % de la masse salariale, jusqu’à 2,5 fois le Smic et 6 % en 2014.

Allongement des carrières professionnelles

La nouvelle réforme des régimes de retraites n’épargnera pas les agriculteurs et leurs salariés. Devant les journalistes, le président de la République a donné les principes sur lesquels elle devrait reposer. Ainsi, François Hollande n’exclut par un nouvel allongement des carrières professionnelles et du nombre d’années de cotisations pour percevoir une pension de retraite à taux plein.

« Dès lors que l’on vit plus longtemps, parfois beaucoup plus longtemps, on devra travailler aussi un peu plus longtemps », a-t-il ainsi déclaré. Ceci dit, la réforme de retraite serait conduite dans un esprit de justice pour réduire les « inégalités entre régimes et les inégalités aussi qui frappent les femmes ou ceux qui ont des carrières incomplètes ».

Et pour les salariés et les agriculteurs qui ont commencé une activité professionnelle très jeunes, François Hollande ne remettrait pas en question l’accès à la retraite à 60 ans pour des carrières pleines.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous