Budget de la Pac 2014/2020 Quelle que soit la réforme négociée, la France aurait 6 Mds d’€ en moins d’aides

Terre-net Média

Deux députés européens français, Michel Dantin et Agnès Le Brun, soulignent que les agriculteurs français auront un milliard d’aides directes en moins chaque année d’ici 2020. Le milliard d’euros en plus pour le développement rural ne compensera pas le manque à gagner. Avec une autre analyse des chiffres, leurs collègues socialistes répondent qu'ils « se prennent les pieds dans la Pac » ...

En direct de Luxembourg - 25 juin 2013 - 17h12
(article complété à 20h28 avec la réponse des députés européens socialistes puis le 26 juin avec une nouvelle réponse de Michel Dantin via son compte Tweeter)
François Holande  à Bruxelles présentant les grandes lignes de l'accord budgétaire pour l'Europe pour 2014/2020
En février 2012, François Hollande à Bruxelles présentant les grandes lignes de l'accord budgétaire pour l'Europe pour 2014/2020.
(© Terre-net Média)
N’oublions pas que les négociations sur la réforme de la Pac s’achèveront dans 48 heures, sans budget pour la financer entre 2014 et 2020, puisque le Parlement européen n’a pas encore donné son feu vert ! Or, tel qu’il a été négocié par les chefs d’Etat et de gouvernement, Agnès Le Brun et Michel Dantin, députés européens et membres de la commission de l'Agriculture du Parlement européen, font remarquer qu’il prévoit une baisse de 14 % des aides accordées aux agriculteurs français.

« Stéphane Le Foll a affirmé devant l'Assemblée nationale que l'enveloppe française serait diminuée d'environ un milliard d'euros au titre des aides directes et indirectes, mais que cette baisse serait compensée par une hausse d'un même milliard des crédits qui financent le développement rural. Ce que n'a pas expliqué Stéphane Le Foll, et pour lequel il cultive l'hypocrisie, c'est que la première enveloppe est annuelle et la seconde échelonnée sur sept ans ! », soulignent les députés.

« Une fois de plus, le jeu du poker menteur est à l'œuvre au gouvernement, mais celui-ci devra rendre des comptes à l'ensemble du secteur si cette réalité se confirme dans les prochaines heures » car pour les députés, 1Mds moins 7 Mds font "- 6 Mds d’€" et non zéro euro !

Michel Dantin - rapporteur pour l'un des nouveaux règlements de la Pac faisant partie de l'équipe des négociations sur le futur budget- et Agnès Le Brun, « se sont déclarés déterminés à défendre les intérêts de l'agriculture européenne et les intérêts de l'agriculture française ». Mais défendre l'intérêt de l'agriculture française n'impose t-il pas d'afficher une certaine unité devant les Vingt-sept en cette période de négociations ? 

 


Article complété à 20h28 : les députés européens socialistes répondent à leurs collègues de l'Ump.

Selon les socialistes la baisse du budget agricole pour la France serait de 2 % seulement au lieu des 14 % annoncés par Michel Dantin et Agnès Le Brun. Ils dénoncent de leur côté la baisse du budget de l’Union sous Nicolas Sarkozy et estiment que les députés européens français devraient plutôt joindre leurs efforts dans la dernière ligne droite de la réforme de la Pac. Vu ce type d'échanges, ce n'est pas le cas...

 


 

Article à nouveau complété le 26 juin : Michel Dantin annonce sur son compte Tweeter qu'il maintient ses affirmations.

 

A lire aussi :

Pour suivre les négociations de la Pac en direct de Luxembourg et de Bruxelles du 24 au 26 juin 2013 (et le 27 si les discussions se prolongent), rendez-vous sur :

Réforme de la Pac - Les négociations Pac 2014 EN DIRECT 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous