Régionalisation Christian Bonnetier : « L’impact de la réforme régionale n’a pas été anticipé »

Terre-net Média

La nouvelle carte régionale et la mainmise des régions sur la politique de développement rural inquiètent les représentants agricoles. Le point de vue de Christian Bonnetier, administrateur de Saf Agr'iDées.

Christian BonnetierChristian Bonnetier. (©Monique Dupont-Sagorin)

Administrateur de Saf Agr’iDées,

Ancien directeur adjoint de Groupama

« Qui se préoccupe des incidences concrètes de la réforme territoriale ? Personne ! Comment des régions aux politiques de développement très différentes vont-elles réussir à les harmoniser ? Dans l’Est par exemple, la Champagne-Ardenne, la Lorraine et l’Alsace n’ont pas mis en œuvre de la même manière Natura 2000. Comment vont-elles s’accorder sur un schéma commun des structures après la fusion ? 

Et comment vont faire les régions redessinées quand elles s’apercevront que de nombreux programmes départementaux ou régionaux ne sont plus cohérents avec le nouveau périmètre géographique ? 

En tout cas, elles devront conserver des divisions administratives capables de gérer toutes les compétences. D’ailleurs, dès l’an prochain, vers qui les entreprises devront-elles se tourner pour réaliser leurs projets ? 

Si toutes ces questions ne sont pas rapidement résolues, il ne faudra pas six mois pour instruire une procédure, mais six ans ! C’est l’optimisation qui devrait guider la réforme et non des considérations politiciennes. 

J’ai aussi suivi avec inquiétude les divers colloques organisés par les grandes métropoles. Le monde rural n’y était jamais convié. La France est en train de passer d’une représentation territoriale à une représentation démographique. Or la population est concentrée dans les agglomérations. 

Les métropoles vont prendre de plus en plus de pouvoir et de place, avec le risque, pour le monde agricole, qu’elles s’accaparent les programmes de soutien financier. 

Au sein de Saf Agr’iDées, nous allons mettre en place un groupe de travail pour, justement, identifier toutes les conséquences pratiques de cette réforme territoriale. En espérant que les élus, et les représentants du secteur agricole et agroalimentaire, s’emparent rapidement du sujet. »

Lire aussi l'avis d'André Bonnard de la Fnpl : « D’énormes disparités entre régions au niveau des aides »

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous