Bilan de la moisson 2018 Une récolte de céréales en baisse de 12,2 % en Europe

Terre-net Média

Selon les chiffres consolidés du Copa-Cogeca, la production européenne de céréales est en baisse de 12,2 % en 2018, et estimée à 273 Mt contre plus de 300 Mt en 2017. En cause : la sécheresse qui a frappé durement les pays du nord de l’Europe. La production européenne de graines oléagineuses est aussi en net recul, estimée à 30,7 Mt contre 33,5 Mt l’an passé.

La sécheresse qui a sévit cet été - et qui sévit encore - les pays du Nord de l'Europe, a fortement impacté la production de grains.La sécheresse qui a sévi cet été - et qui sévit encore -  dans les pays du nord de l'Europe, a fortement impacté la production de grains. (©@benj_thi)

Le syndicat européen de la production et de la coopération agricole a confirmé ses estimations de production de céréales et d'oléoprotéagineux en Europe. Une production en forte baisse à cause de la sécheresse qui a touché les pays du nord de l’Europe.

« Les chiffres confirment les prévisions de juin dernier qui indiquent une baisse de la production européenne de céréales de 12,2 %. La production atteint à peine 273 Mt en 2018 » contre plus de 300 Mt en 2017.

En orge en particulier, la France, moins touchée par l’épisode de sécheresse que l’Allemagne ou la Pologne, pourra tirer son épingle du jeu sur le marché européen. Franceagrimer estime que « la France devrait s’affirmer comme fournisseur majeur de l’Union Européenne et d’importateurs essentiels comme la Chine et l’Arabie saoudite pour la campagne 2018-2019 ». Avec une récolte estimée à 11,5 Mt par le ministère de l’agriculture, la France disposerait de ressources commercialisables d’environ 11 Mt, stocks compris. Face à la demande européenne et mondiale, la France pourrait exporter près de 3,7 Mt d’orges vers l’Union européenne et 3 Mt vers les pays tiers, soit 0,7 Mt de plus qu’en 2017/18 au total.

Pour les graines oléagineuses, le Copa-Cogeca prévoit une production totale de l’UE de 30,7 Mt contre 33,5 Mt l’an dernier. « Nous savons déjà que les épisodes de sécheresse actuels impacteront la prochaine campagne de commercialisation. Les conditions d’implantation et de levée ne sont pas bonnes », prévient Arnaud Rousseau, président du groupe de travail sur les graines oléagineuses et les cultures protéiques au Copa-Cogeca.

Pour les protéagineux, la production devrait être inférieure d'environ 1 Mt à celle de l’an passé.

« Les agriculteurs européens ont été frappés par de graves sécheresses, qui ne sont pas encore terminées. Les États membres devraient maintenant mettre pleinement en œuvre tous les outils disponibles de risque climatique à leur disposition », demande Max Schulman, président du groupe de travail sur les céréales du Copa-Cogeca. « De son côté, la Commission européenne devrait mieux anticiper et prendre des mesures plus rapides. »

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous