[Interview] Loi Macron New Holland : « Le nombre de ventes ne devrait pas augmenter  »

Terre-net Média

Terre-net a interviewé Olivier Le Flohic, responsable marketing et communication chez New Holland France, sur les modalités d’application de la loi Macron, en particulier sur celles concernant le suramortissement de 40 % des investissements matériels.

Olivier Le Flohic, responsable marketing et communication New HollandOlivier Le Flohic, responsable marketing et communication New Holland (©Terre-net-média)

Terre-net (TN) : Pouvoir suramortir de 40 % ses investissements en matériel, est-ce une réelle opportunité pour les agriculteurs ?

Olivier Le Flohic  (OLF) : Bien sûr, l’avantage fiscal n’est pas négligeable. Toutefois, il est loin de concerner toute la profession puisqu’il faut payer des impôts pour y avoir droit.

TN : Quelles sont, selon vous, les exploitations les plus concernées ?

OLF : Les fermes céréalières, les ETA et les exploitations viticoles.

TN : Avez-vous d’autres produits ou offres pour les fermes qui ne peuvent pas prétendre à cette mesure ?

OLF : Nous proposons des offres de financement attractives.

TN : Quelles informations ou consignes avez-vous données à votre réseau de distribution ?

OLF : Nous lui demandons d’avoir suffisamment de matériels disponibles afin de pouvoir répondre à la demande.

La force de vente de notre réseau de distribution est également formée à ce dispositif fiscal. Les informations relatives à la mise en place de la mesure arrivent pas à pas. Nous assurons donc une veille permanente pour informer régulièrement notre réseau.

TN : Combien de ventes supplémentaires cela pourrait-il générer ? Y aura-t-il d’autres impacts ?

OLF : Le nombre de ventes ne devrait pas augmenter. Il s’agit plutôt d’un phénomène d’anticipation.

TN : La fin de cet avantage fiscal au 14 avril 2016 est-elle une contrainte pour vous ?

OLF : Pour certains matériels, il faut anticiper notre production. Cette anticipation et une bonne coordination entre nos services, notamment nos usines et CNH Capital, notre organisme de financement, nous permet d’agir malgré les différentes contraintes liées à ce dispositif de suramortissement.

TN : Souhaitez-vous préciser d’autres points ?

OLF : La mesure commence seulement à entrer en vigueur alors qu’elle est applicable en théorie depuis le 15 avril 2015. La promulgation du décret a pris beaucoup de temps. L’un des points que nous surveillons particulièrement : la possibilité, pour les Cuma, de bénéficier de cet avantage fiscal. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous