; Résultats Exel Industries pour l'exercice 2020-2021

Info firme Exel Industries renoue avec la croissance, dette réduite de moitié

AFP

Le fabricant d'appareils de pulvérisation et d'arracheuses de betteraves Exel Industries a annoncé vendredi un bénéfice net en forte hausse et une réduction de moitié de sa dette pour son exercice décalé 2020-2021, qui tourne la page de la crise sanitaire.

Le groupe, tombé dans le rouge l'an dernier principalement du fait de dépréciations d'actifs liées à la crise sanitaire, affiche un bénéfice net de 43,5 millions d'euros (contre une perte nette de 10,7 millions l'année précédente), selon un communiqué. Le chiffre d'affaires annuel est en hausse de 16 %, à 876,8 millions d'euros, contre 754,4 l'an dernier.

Comme déjà indiqué en octobre, ce chiffre d'affaires en croissance « intègre un effet périmètre de + 11 millions d'euros lié à l'acquisition de la société Intec en janvier 2020 et des effets de change négatifs, notamment liés au dollar américain » (- 11,6 millions d'euros).

Les ventes sont portées par les machines de pulvérisation industrielles (+ 21,9 %) et agricoles (+ 14,7 %) et d'arrachage de betteraves (+ 18,7 %).

« Dans un contexte de reprise d'activité économique et malgré les incertitudes actuelles compte tenu de la crise sanitaire, (...) nos marges opérationnelles sont en forte progression et le groupe est parvenu à réduire de moitié sa dette financière, en ayant une gestion stricte de ses dépenses et de ses besoins en fonds de roulement », a déclaré Yves Belegaud, directeur général d'Exel Industries.

L'endettement financier net au 30 septembre 2021 ressort à 42,4 millions d'euros, comparé à 87 millions d'euros en 2020, selon le communiqué.

« Toutes nos activités ont été affectées par les difficultés d'approvisionnement, mais sont parvenues à maintenir un niveau de service acceptable à nos clients malgré ces disruptions de la chaîne logistique », a souligné Yves Belegaud, expliquant que le groupe avait fait face au renchérissement des coûts de production « en limitant autant que possible son effet sur la rentabilité ». « Cette année, le groupe a poursuivi la diversification de ses activités en acquérant trois marques renommées dans l'industrie nautique », a-t-il ajouté.

Pour l'exercice à venir, le groupe confirme sa confiance, avec des prix de matières premières élevés et un « carnet de commandes en hausse et en avance par rapport à l'exercice 2020-21 ».

En dépit d'une « pénurie persistante de composants affectant le rythme de facturation », Exel Industrie estime avoir conforté son image d'entreprise innovante, avec l'annonce d'une solution technologique pour la pulvérisation ultra-localisée et de son premier robot viticole.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP