[Vidéo] Essai Bobcat TL43.80 HF T. Carpentier : « Débit et réactivité : ce télescopique envoie du lourd ! »

Terre-net Média

Une semaine. C'est le temps dont a disposé Thierry Carpentier, éleveur de Charolaises au Héron en Seine-Maritime, pour tester l'efficacité du nouveau télescopique Bobcat TL 43.80 HF Agri. Débit hydraulique, visibilité, angle de cavage et force d'arrachement, confort, fonctionnalités électroniques et automatismes... tout est passé en revue avant la première présentation officielle au réseau de concessionnaires. Résultats des courses de l'agriessayeur.

Cliquer sur l'image pour démarrer la lecture de la vidéo.

T hierry Carpentier, agriculteur au Héron en Seine-Maritime, a pris les commandes du dernier des poids-lourds de la gamme de télescopiques agricoles Bobcat. Son nom : le TL 43.80 HF Agri. Déjà client de la marque, la rédaction lui a proposé de prendre les commandes de l’engin en exclusivité, quelques jours avant sa première présentation officielle. 

190 l/min ce n'est pas un luxe !

Côté débit hydraulique, la pompe Load Sensing affiche un débit de 190 l/min, de quoi assurer des mouvements de flèche souples et rapides. Selon la marque, ce sont même les plus rapides du marché. « Le débit est impressionnant ! C’est idéal pour des exploitations qui recherchent de la productivité avant tout. Il faut un peu de temps pour l'apprivoiser et le prendre en main. Quand on le maîtrise, on comprend que le débit n’est pas un luxe ! La productivité de la machine est décuplée », témoigne l'homme convaincu.

Sur sa ferme, Thierry a également besoin de souplesse pour manipuler le godet mélangeur et nourrir ses bêtes. « Avec ce mastodonte, autant dire que le dispositif de limitation du débit hydraulique pour les travaux au godet mélangeur n'est pas superflu. Sans oublier la bride de transmission qui limite la vitesse quel que soit le régime du moteur. Il suffit d'enregistrer la vitesse cible puis la machine gère automatiquement. C’est facile, il n'y a rien à faire ! Mes deux fils travaillent aussi sur la ferme : du coup, peu importe qui conduit, la quantité d’aliments est partout la même ! », insiste l'éleveur soucieux de la santé de son troupeau.

Retour de la cinématique en Z chez Bobcat

Autre nouveauté : le retour de la cinématique en Z sur la flèche chez Bobcat. L’objectif est simple, gagner de la force d'arrachement et de l'angle de cavage pour faciliter la manutention avec un godet à céréales de grosse capacité. « Le pari est réussi car avec le godet de 3 500 l, je sens tout de suite la puissance et la force d'arrachement de la machine. Le seul hic, c’est côté sécurité. Elle doit être bien calibrée sinon elle bloque l’hydraulique pour empêcher le renversement de l’engin. J’ai un Bobcat TL 38.70 HF Agri. C’est à peu près la même machine sauf que grâce au retour de la cinématique en Z, ça envoie du lourd ! », souligne le producteur conquis par la machine.

Avantage aussi côté technologie. Le modèle testé bénéficie d’une suspension hydraulique de flèche automatique. « C’est un vrai plus ! Auparavant, à chaque arrêt du moteur, le dispositif était désactivé. Il fallait le réactiver à chaque redémarrage. À la longue, on ne s’en sert plus ! Avec ce système, la suspension s’active dès que la vitesse dépasse 5 km/h et inversement si le chauffeur ralentit. Grâce à cette fonction, fini les à-coups au dételage ! Un automatisme indispensable ! », apprécie le spécialiste de la manutention.

" Rien à dire, la cabine est confortable ! "

En cabine, pas de révolution. Le constructeur installe la même que sur ces petits frères aux châssis longs. « Poteau arrière droit déporté pour ne pas obstruer la vue vers l’arrière, assise plus haute que le mât pour une meilleure visibilité vers la droite, siège à suspension pneumatique… rien à dire, elle est confortable », explique Thierry.

L’agriculteur reconnaît d’un coup d’œil le niveau de finition du télescopique. La marque utilise les mêmes repères que dans l'hôtellerie. Plus il y a d’étoiles, plus le niveau est élevé ! Le modèle essayé par l’agriessayeur est évidemment une version haut de gamme, qui bénéficie par exemple d’une ceinture de phares de travail à Led. « Je l’ai peu utilisé la nuit mais si j'en crois les propos de mon fils aîné, ça éclabousse ! C’est important d'avoir la possibilité de continuer à travailler tard si les conditions l’exigent ! Avec des Leds, aucun problème, on y voit comme en plein jour. Sans oublier l'aspect sécurité auquel je suis sensible ! Les fenêtres d'intervention sont de plus en plus courtes, insiste l’éleveur. Et l'hiver, le jour se couche tôt alors autant pouvoir continuer à travailler sous les bâtiments sans prendre de risques ».

Freins hydrauliques double ligne

Les plateaux à paille ne bénéficient pas de freins à double ligne de commandes. L'agriculteur n’a donc pas vérifié si la double ligne hydraulique installée sur le télescopique est efficace et si ce système relève vraiment la sécurité. « A l'inverse, l’avertisseur de marche arrière reproduisant le cri du lynx semble une bonne idée. C'est surprenant au début mais on s'y fait vite. Le son semble plus audible en milieu bruyant. Et quand plusieurs télescopiques travaillent, impossible de rater le Bobcat ! C'est un clin d'œil sympa à la traduction du nom de la marque ! », conclut-il.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous