Préservation des récoltes Après la pomme de terre, Tereos expérimente la betterave connectée

AMD Terre-net Média

La betterave connectée doit permettre d’affiner les réglages des arracheuses pour préserver la qualité des récoltes et améliorer leur conservation. Un enjeu lié à la volonté de la filière d'allonger les campagnes.

Betterave connectéeTrajet de la betterave connectée dans l'arracheuse. (©Tereos)

Déposée dans le champ pour être récoltée par la machine, la betterave connectée effectue le même trajet qu'une betterave classique dans l’arracheuse en passant par les turbines jusqu’à la trémie et la mise en silo. La fréquence et l’intensité des chocs sont enregistrés à chaque étape et sont restitués graphiquement en temps réel sur une tablette. « Cette identification rapide des chocs permet d’affiner les réglages de l’arracheuse et ainsi préserver la qualité de la récolte. »

« Le service agronomique de Tereos a démontré qu'un réglage dit de conservation de l'arracheuse permet de réduire de moitié le pourcentage de betteraves blessées par rapport à un réglage classique. Le travail mené sur la betterave connectée, au même titre que celui sur la pomme de terre connectée, permettra d’affiner les conseils à l'arrachage en vue d'une meilleure conservation des betteraves. » 

Actuellement à l’étape d’expérimentation, la betterave connectée devrait à terme équiper les zones betteravières des neuf sucreries de Tereos en France.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous