Surveillance des cultures AgriCommunity : « C'est le Waze de l'agriculture ! »

Terre-net Média

AgriCommunity : une nouvelle application mobile de surveillance des cultures, lancée début septembre par Edouard Lhopiteau et Benjamin Lirochon, tous deux agriculteurs en Eure-et-Loir. L'idée : proposer une plateforme où agriculteurs et conseillers agricoles peuvent échanger rapidement et efficacement des informations sur l'état sanitaire des cultures.

Application mobile pour les agriculteursLes fondateurs d'AgriCommunity se sont entourés d'environ 40 agriculteurs, techniciens et conseillers agronomiques afin de proposer une application mobile adaptée aux besoins du terrain. (©Bits and Splits/Fotolia)

AgriCommunity lance son application d'aide à la décision éponyme pour la surveillance des cultures. L'objectif : « permettre l'observation collaborative et partagée des cultures en termes de ravageurs et de maladies », présentent Charles-Edouard Lhopiteau et Benjamin Lirochon, agriculteurs en Eure-et-Loir et fondateurs d'AgriCommunity. Ils souhaitent rassembler agriculteurs et conseillers agronomiques et « faire ainsi circuler l'info de façon efficace et en temps réel » : « c'est le "Waze" de l'agriculture », ajoute Charles-Edouard Lhopiteau. Pour répondre aux attentes du terrain, les deux fondateurs ont recueilli les besoins d'environ 40 agriculteurs, techniciens et conseillers.

Leurs constats : « L'agriculteur doit souvent agir seul face aux décisions. Certes, il dispose d'une grande quantité d'informations intéressantes des instituts techniques, des organismes, etc. Mais ces données sont rarement locales et donc peu adaptées aux contraintes pédoclimatiques de son exploitation agricole. La base du métier d'agriculteur reste avant tout l'observation des parcelles », présente Charles-Edouard Lhopiteau.

Du côté des techniciens et conseillers agronomiques, les constats sont « assez proches ». De plus, « ils doivent bien souvent suivre 80 à 100 agriculteurs. Hors certaines problématiques doivent être gérées rapidement, les altises sur colza par exemple. Ils ne disposent pas de temps suffisant alors pour prévenir les agriculteurs et aussi leurs collègues dans les meilleurs délais ». Au printemps 2018, ces 40 agriculteurs et conseillers ont pu tester la première version de l'application et présenter leur propositions pour d'éventuels changements ou adaptations.

L'idée de départ : « faire circuler l'info de façon efficace et en temps réel »

Comment ça marche ?

L'utilisateur est géolocalisé, il dispose ainsi d'un cercle de signalisation de 25 km autour de son exploitation et est alerté (par une notification) dès qu'une observation est réalisée dans ce cercle. Lors de son tour de plaine, il peut partager en temps réel ses observations des cultures et le niveau d'attaque : ravageurs, maladies, etc. Charles-Edouard Lhopiteau encourage aussi à indiquer « si tout va bien dans les champs » : « cette application n'est pas uniquement là pour véhiculer les problèmes, elle peut apporter aussi de la sérénité dans la prise de décision ».

Pour le moment, l'application fonctionne pour toutes les cultures d'automne : colza, blé tendre, orge d'hiver, pois d'hiver, ...  Elle est téléchargeable gratuitement sur Google Play et aussi sur Apple Store. Pour les agriculteurs, cet outil est totalement gratuit et ne contient pas de publicité. Il sera par contre payant pour les organismes de conseils et distributeurs, qui pourront disposer de groupes privés où transmettre des informations uniquement à leurs agriculteurs clients.

Dans cette vidéo, découvrez une présentation d'AgriCommunity par Charles-Edouard Lhopiteau et le témoignage d'Alexandre, fils d'agriculteur dans l'Ain, qui a testé l'application.

Article modifié le 9 novembre 2018 à 17h38.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous