Soja Les points importants pour réussir une culture en dérobé

Yannick Biard Terre-net média

La région Midi-Pyrénées présente de bonnes conditions climatiques pour la culture de soja en dérobé, selon le Cetiom. Sans la substituer aux cultures d’été actuellement rentables comme le maïs, la culture de soja en dérobé s’adresserait aux producteurs d’orge, de pois, de colza ou d’ail qui récoltent avant juillet. Conseils techniques pour la culture de soja en dérobé.

Pour en savoir plus

A consulter également à propos de la culture de soja :

 Soja - Piloter l’irrigation avec IRRIsoja

La culture de soja en dérobé ne se conçoit qu’en irrigué. L’irrigation est le facteur le plus important pour réussir sa culture, selon le Cetiom. En année sèche, 8 à 10 tours d’eau (apport de 30 à 40 mm) sont nécessaires entre le semis et fin septembre, environ 3 semaines avant la récolte.

Au niveau de l’implantation de la culture, il est faut semer le plus rapidement possible après la moisson du précédent, souvent de l’orge, du pois, de l’ail ou du colza, s’ils se récoltent avant fin juin. Le sol doit être préparé superficiellement, pailles sorties ou broyées le plus possible pour éviter de faire un mulch.

Une densité de semis supérieure à celle de la culture principale

Le choix de la variété doit logiquement se tourner vers les variétés précoces (groupe 0), en prenant en compte la date de semis. Ces variétés ayant un cycle court, elles ramifient beaucoup moins que les variétés tardives. La densité de semis doit donc être plus importante qu’en culture principale pour atteindre le même objectif de peuplement. Il est conseillé d’utiliser un semoir pneumatique de type planteur plutôt qu’un semoir à céréales.

En terme de menace de ravageurs, l’agriculteur doit surveiller les limaces. Le désherbage du soja dérobé est le même qu’en culture principale.


Le soja ne peut concurrencer une culture d'été comme le maïs,
mais peut être intéressant en double culture (© Terre-net)

D'autres articles paraîtront sur le même sujet. Pour ne rien manquer, inscrivez-vous gratuitement au Mel agricole en cliquant ici.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également


Contenu pour vous