Big data agricole InVivo et McDonald's s'allient pour collecter des données

AFP

InVivo, premier groupe agricole coopératif français, et l'enseigne de fast-food McDonald's ont annoncé le lancement d'une plateforme numérique commune permettant de rassembler des données sur la performance environnementale et économique des filières agricoles et agroalimentaires.

Cette plateforme, baptisée Agriprogress, est la première à rassembler agriculteurs, coopératives, restaurateurs et distributeurs, a indiqué Thierry Blandinières, directeur général d'InVivo, en présence de Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du numérique, lors d'une conférence de presse organisée sur le Salon de l'agriculture.

Les indicateurs que compilera la plateforme doivent être définis précisément lors de la phase pilote du projet, qui doit démarrer en juin prochain. Une trentaine de fermes vont mettre leurs données en commun pour commencer : une dizaine de fermes sur le blé et une dizaine sur le bœuf, avant l'arrivée de la filière vin, a indiqué à l'AFP Carole Rocca, responsable du projet fermes Leader, un réseau de 300 fermes numériques lancé par InVivo en 2017 et qui doit compter 1 000 exploitations d'ici 2020.

Le sort des données agricoles inquiète les agriculteurs. Pour preuve, le lancement récent par les Jeunes agriculteurs et la FNSEA d'une charte d'utilisation de ces précieuses informations, afin de les protéger. La nouvelle plateforme prendra la forme d'un « groupement d'intérêt économique, ce ne sera pas le projet InVivo, et pas le projet McDo, mais une structure tiers », a tenu à rassurer Marie Georges, du cabinet Deloitte Développement durable, à propos de ce « projet de "big data" agricole ». « Il s'agira d'une structure qui reste aux agriculteurs. Il n'y aura pas de commercialisation de données sur leur dos », a-t-elle insisté.

Cet outil permettra en revanche à une entreprise comme McDonald's de communiquer sur le fait que ses fournisseurs utilisent moins d'azote dans leur production agricole. Outre la réduction des produits phytosanitaires, les efforts pour la réduction des gaz à effet de serre, la préservation de la ressource en eau et le bien-être animal devraient aussi être mesurés par cette plateforme, présentée par InVivo comme un réseau social devant favoriser le partage et le déploiement de bonnes pratiques au sein des filières. L'accès sera ouvert à l'ensemble des acteurs des filières (exploitants agricoles, coopératives, instituts techniques, transformateurs et distributeurs). Concernant les coopératives, l'outil doit leur permettre d'améliorer l'accompagnement de leur adhérents.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires