L'info météo du jour
Du froid jusqu'au 15 décembre selon MeteoNews

Les<strong> </strong>gelées vont se généraliser pour la fin de semaine, avec des pics inférieurs à - 5 degrés assez fréquents. (©Pixabay)
Les gelées vont se généraliser pour la fin de semaine, avec des pics inférieurs à - 5 degrés assez fréquents. (©Pixabay)

La neige s'est brièvement invitée ce lundi matin des Hauts-de-France au Bassin Parisien, se mêlant souvent à la pluie et n'ayant donc aucune conséquence dans un air encore un chouia trop doux pour permettre aux paysages de blanchir franchement.

Et c'est dans le sud et l'ouest, à la faveur d'un ciel plus dégagé, que les températures les plus basses étaient relevées : - 0,1 degré à Dax, - 0,2 à La Rochelle, - 0,3 à Lacanau, - 0,4 à Orange, - 0,9 à Lyon, - 1,1 à Carpentras, - 1,5 à Salon-de-Provence et Mont-de-Marsan, - 1,7 à Toulouse, - 2,4 à Aubenas, - 2,7 à Auch, - 3,3 à Carcassonne, - 3,5 à Béziers et jusqu'à - 4,7 degrés à Palaminy, en Haute-Garonne. 

Ce froid modéré et finalement proche des normales de saison va perdurer jusqu'à jeudi. Après quoi, de l'air plus froid va envahir tout le pays les jours suivants dans un flux de nord entre l'anticyclone à l'ouest des îles Britanniques et les basses pressions entre la mer du Nord et l'Italie. 

Les gelées vont alors se généraliser pour la fin de semaine, avec des pics inférieurs à - 5 degrés assez fréquents. Sans être particulièrement vif pour la saison, cet air froid pourrait faire chuter le thermomètre jusqu'à - 8 ou - 10 degrés dans les endroits froids réputés (Mouthe, Charleville-Mézières, Mourmelon, Romorantin...).

Les maximales dépasseront alors difficilement 0 à 3 degrés au nord de la Loire et resteront inférieures à 10 degrés sur la moitié sud.

Bien que plus sèche, cette masse d'air pourrait drainer quelques petits épisodes neigeux ici ou là, mais la prévision est pour le moment trop hésitante pour être précis et affirmatif.

Ce contexte froid pourrait durer au moins jusqu'à la mi-décembre, voire jusqu'au 20 selon certains modèles d'ensemble, sans parler à proprement parler de vague de froid.

Inscription à notre newsletter
a lire également

Soyez le premier à réagir