De Sangosse

Implantation colza : Les clefs du succès Voici comment réussir son implantation de colza

Publi-information

Avec 1,4 million d’hectare en France, le colza est une culture majeure de la sole nationale. L’année 2016 a été marquée par des conditions climatiques sèches sur la fin d’été, induisant parfois une émergence et une implantation difficile. L’implantation avant hiver est une phase critique pour le potentiel de la culture.

Champs de colzaChamp de colza
Réussite de l’implantation, les objectifs à atteindre :

- Lever rapidement et de manière homogène pour atteindre 8 feuilles avant l’entrée en repos végétatif

- Permettre l’implantation du pivot sur 10 à 15 cm de profondeur sans déformation

- Faire jouer rapidement le pouvoir de concurrence (étouffement) sur la flore adventice et les repousses de céréales présentes sur la parcelle

- Rester à l’état de rosette plaquée au sol à l’entrée en repos végétatif

Gérer l’interculture

La réussite de l’implantation du colza débute dès la récolte du précédent. Il est conseillé de déchaumer rapidement après la récolte pour lutter contre les adventices prêtes à grainer dans la parcelle et éviter que les limaces s’enfoncent et se réfugient dans le sol.

Puis, durant l’interculture, la répétition des déchaumages va permettre de réaliser des faux semis, d’affiner le sol et de perturber le milieu de vie des limaces en exposant les œufs des limaces au soleil. Le déchaumage permet également d’accélérer la dégradation des pailles, limitant ainsi la prolifération des limaces.  Choisir des variétés résistantes à l’égrenage permet de limiter très fortement les repousses de colzas dans la parcelle, privant ainsi les limaces d’un milieu favorable à leur prolifération.

Permettant de gagner jusqu’à 6q/ha (source Terres Inovia) la résistance Egrenage permet également de limiter les repousses de colza, facilitant ainsi le désherbage de la culture suivante et contribuant à abaisser la pression limaces. Découvrez-en plus sur cette caractéristique des variétés DEKALB.Permettant de gagner jusqu’à 6q/ha (source Terres Inovia) la résistance Egrenage permet également de limiter les repousses de colza, facilitant ainsi le désherbage de la culture suivante et contribuant à abaisser la pression limaces. Découvrez-en plus sur cette caractéristique des variétés DEKALB. 

Préparer son  sol

Les graines de colza, de petites tailles, avec des réserves faibles, sont semées à des périodes ou la contrainte hydrique est fréquente (sol sec, précipitations faibles). Les pratiques de préparation du lit de semences doivent donc viser à maximiser la surface de contact entre la graine et le sol pour une humectation optimale. Lorsque les pailles sont maintenues ou incorporées dans le sol, leur présence doit être aussi discrète que possible pour ne pas pénaliser la jeune plantule (incorporation, éloignement des pailles lors du semis, actions visant à accélérer la dégradation des pailles). Les pailles offrent aussi aux limaces un accès privilégié pour attaquer les plantes émergentes.

Dans le cas d’utilisation de « techniques traditionnelles » de semis, assurer une bonne décompaction du sol est important, surtout dans des zones de sols tassés. Cette pratique permettra une implantation optimale du pivot, cruciale pour le reste du cycle cultural. Un essai conduit par Terres Inovia dans la Nièvre a montré un écart de 9q/ha entre implantation TSL décompactée et TSL non décompactée, toutes choses égales par ailleurs.

Les hybrides de colza actuellement sur le marché présentent, pour la plupart, une capacité forte à mettre en place leur architecture. Aussi, il convient d’ajuster les densités de semis pour un objectif de peuplement entre 25 et 30 plantes /m². La surdensité est très souvent préjudiciable au potentiel de la parcelle. Un positionnement de la graine dans les 2 à 3 premiers centimètres du lit de semences est idéal. Plus profond le taux et la régularité de levée baissent rapidement (Spink J , 2005).

A la suite du semis, il est primordial d’avoir un sol bien rappuyé pour réduire les interstices du sol, et ainsi limiter le déplacement des limaces.

Faire le bon choix variétal

L’implantation rapide constitue la meilleure stratégie d’évitement face aux insectes automnaux. Portée par une partie des variétés disponibles sur le marché français, cette caractéristique est clef pour la réussite de l’implantation. Elle permet en effet de minimiser les risques de dégâts d'insectes, et de limaces, ainsi que la compétition avec les adventices.

 Les hybrides de colza à implantation rapide contribuent à limiter fortement les dégâts causés par les larves de grosses altises. Ces hybrides à implantation rapide parviennent à poursuivre leur développement, malgré les piqures d’altises, là où des plantes plus faibles et moins vigoureuses sont fortement impactées.  Les variétés à implantation rapide présentent également un intérêt dans la maitrise des repousses de céréales et des levées d’adventices. Elles couvrent le rang plus rapidement, permettant de contenir le développement de ces plantes concurrentes, préjudiciables au colza.

 Une implantation rapide est également un bon moyen de limiter les dégâts liés aux limaces et aux pigeons, particulièrement problématiques à l'automne. Un développement rapide permettra au colza d’atteindre rapidement le stade 6 feuilles, stade de fin de nuisibilité pour les limaces.

Les hybrides de colza DEKALB, labellisés « implantation rapide » sont sélectionnés sur ce critère de vigueur au départ et sont des alliés de choix dans la réussite de l’implantation. Vous pouvez les découvrir sur le site DEKALB.

Les attaques d’altises à l’automne peuvent très fortement endommager le colza. Les variétés vigoureuses au départ constituent une stratégie d’évitement efficace. Découvrez-en plus sur les Hybrides DEKALB Installation Rapide.Les attaques d’altises à l’automne peuvent très fortement endommager le colza. Les variétés vigoureuses au départ constituent une stratégie d’évitement efficace. Découvrez-en plus sur les Hybrides DEKALB Installation Rapide. 

Piloter le risque Limaces

Limaces, ennemi numéro 1 du colza à l’implantation :

Les limaces sont capables de générer des dégâts importants en colza, il faut savoir qu’une limace peut consommer en une nuit jusqu’à 6 plantules de colza. Et donc impacter fortement la densité visée par l’agriculteur. Chaque année des surfaces de colza sont ressemées par les agriculteurs à cause des limaces, pour un coût pouvant aller de 250 à 300 €/ha.

Limace sur colzaLimace sur colza 

Malgré une gestion raisonnée de l’interculture et lit de semence fin et rappuyé pour le semis, une protection anti-limaces peut s’avérer nécessaire. Pour accompagner les agriculteurs dans leurs décisions d’interventions, l’outil d’aide à la décision OBSERVATOIRE DE SANGOSSE  repose sur un peu plus de 250 parcelles de colza afin d’évaluer chaque semaine l’activité limaces. Les résultats sont accessibles gratuitement via le site www.ciblage-anti-limaces.fr ou via l’application smartphone CIBLAGE anti-limaces.

Le colza est en effet la plante préférée des limaces, en moyenne 85 % des surfaces en France sont traitées avec de l’anti-limaces. Un des facteurs clés de l’implantation du colza repose sur le choix du produit et le positionnement de celui-ci. Car les limaces sont connues pour leurs attaques au stade plantule du colza mais elles peuvent également  s’attaquer au colza en germination.

Pour protéger la germination du colza, il est important de localiser l’anti-limaces au plus près de la graine dans la raie de semis. Deux techniques existent l’application avec microgranulateurs ou en mélange à la semence.  Pour ce type d’applications, il est important d’utiliser un anti-limaces homologué et adapté pour cet usage, mais aussi de choisir un anti-limaces avec une densité et une granulométrie adaptées au mélange à la semence (pour éviter les phénomènes de décantation)  et présentant une résistance à la casse, importante  pour supporter les contraintes mécaniques des cannelures des semoirs. Les appâts COLZACTIF répondent à ces critères essentiels pour la protection du colza en germination.

Pour protéger la plantule de colza, les interventions se font au semis, à l’aide d’un épandeur centrifuge ou d’un épandeur d’engrais afin d’apporter les granulés en surface. Les anti-limaces fonctionnent par ingestion, il est donc primordial d’attirer les limaces, dotées d’un sens olfactif, vers les granulés. Les appâts COLZACTIF conventionnel ou biocontrôle contiennent deux molécules présentent dans le colza afin d’attirer les limaces vers les granulés et donc augmenter l’efficacité.  La granulométrie adaptée aux grandes largeurs ainsi que la résistance au délitement de l’ordre de 60 mm de pluie sur 10 jours (en conditions expérimentales), apportent une sécurité à l’utilisateur pour le développement de la culture.

L’application d’anti-limaces à base de métaldéhyde ou de phosphate de fer doit se faire dans le respect des bonnes pratiques agricoles et notamment en respectant une ZNT de 5 m. Avec les épandeurs électriques, il est préférable de se positionner à 15 m de la bordure de la parcelle (pour un travail en 24m) car les nappes d’épandages fonctionnent par recouvrement. Autrement il existe une solution l’épandeur électrique SPANDO, équipé d’un DPAE et d’un disque alimenté par 2 tubes  permettent d’assurer une régularité exceptionnelle d’épandage. Le disque tourne aussi moins vite, ce qui réduit le taux de brisure de granulés à 5 % maximum, contre 30 % en moyenne pour les autres épandeurs électriques. Son second disque pour les épandages de bordure permet de limiter les projections en dehors de la parcelle

SpandoSpando 

Jusqu’au stade 6 feuilles du colza, la surveillance à l’aide de piégeage doit être envisagée afin de surveiller l’évolution des populations et ainsi assurer l’implantation et le bon développement de la culture.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

Contenu pour vous