Ukraine

Tribune de Michel Portier, Agritel L’Ukraine restera-elle un acteur majeur du marché agricole international ?

L’Ukraine restera-elle un acteur majeur du marché agricole international ?
Une dizaine de pays principaux alimentent le reste du monde en céréales ou en huiles végétales. Au sein de ce marché international, l’Ukraine tient une place centrale : 3ème pays exportateur de maïs, 2ème pays exportateur de céréales (maïs, blé, orge) ou encore 1er pays exportateur d’huile de tournesol. Les b...

Céréales Le marché européen très calme

Paris, 21 mai 2014 (AFP) - Le volume d'affaires était faible mercredi à la mi-journée sur le marché européen des céréales, où le prix du blé était stable tandis que celui du maïs pâtissait du recul de la Bourse de Chicago mardi à la clôture.

Marchés mondiaux La Russie et la Chine dans l’œil du Cyclope 2014

La Russie et la Chine dans l’œil du Cyclope 2014
Philippe Chalmin a présenté la 29e édition du "Cyclope, les marchés mondiaux" axée sur le rôle prédominant de la Chine. L'empire du Milieu est faiseur de prix, de marchés et de pénuries. Tous les regards sont aussi tournés vers la crise russo-ukrainienne dont personne ne connaît le dénouement.

Chicago Les prix du blé poursuivent leur envol

Chicago, 6 mai 2014 (AFP) - Les prix du blé se sont hissés lundi à un nouveau sommet depuis début 2013, toujours dopés par des craintes sur la qualité du blé d'hiver aux Etats-Unis, emportant les cours du maïs dans leur sillage. Les prix du soja ont reculé.

Chicago Le blé à son plus haut niveau en près de 13 mois

Chicago, 5 mai 2014 (AFP) - Les prix du blé se sont hissés lundi à leur plus haut niveau depuis avril 2013, dopés par l'escalade des tensions en Ukraine et la prévision de températures brûlantes dans l'ouest des Etats-Unis, risquant d'aggraver la détérioration des cultures.

Campagne céréalière 2014/2015 Le prix du blé pris en otage

Le prix du blé pris en otage
Fin avril, le Cic estime la production mondiale de blé à 697 millions de tonnes (Mt) et un volume exportable à 144 Mt pour 2014/2015. Mais les troubles politiques en Ukraine et en Russie ainsi que la conjoncture économique fragile dans d’autres pays émergents pourraient réduire les quantités de céréales dispo...